Créer un blog WordPress seul et gratuitement n’est pas en soi quelque chose de bien compliqué pour tout les personnes qui baignent dans la création de sites Internet et de blogs WordPress à longueur de temps. Seulement voilà, ce n’est peut-être pas votre cas et malgré toute la bonne volonté du monde de quelqu’un qui cherche à se lancer sur la toile, pour profiter vous aussi de ce merveilleux canal qu’est Internet, vous avez peut-être besoin d’un petit coup de pouce.

Nous préférons vous prévenir tout de suite, cette page est très longue et comporte de nombreux liens pour vous guider au mieux. Toutefois, si vous prenez le temps de lire attentivement, vous devriez gagner un temps précieux dans la réalisation de votre blog WordPress et vous parer d’un bel espace de communication, par ailleurs optimisé pour le référencement.

C’est la volonté que nous avons ici, vous aider à créer un WordPress pour que vous puissiez être autonome sur la vitrine ou le site e-commerce de votre activité. Tous les conseils dont vous allez avoir besoin ne pourraient tous être condensés sur une seule et même page sans en altérer sa cohérence, c’est la raison pour laquelle vous devrez lire attentivement cette page mais aussi poursuivre votre lecture avec les différents articles des catégories. Ces dernières traitent des parties spécifiques du célèbre CMS dont vous avez très probablement déjà entendu parler et vous pourrez les retrouver en fin de cette page, mais en attendant d’en arriver là, commençons à vous guider pas à pas dans le processus de création de blog WordPress depuis le début.

Créer un blog WordPress : présentation et étapes pas à pas

  1. Créer un WordPress : pourquoi vous avez fait le bon choix
  2. Nom de domaine WordPress ou acheter son propre nom de domaine ?
  3. Créer un blog WordPress gratuit
  4. Blog WP efficace et optimisé
  5. Acheter son NDD depuis la plateforme
  6. Installer WordPress sur son serveur
  7. Tuto installation WordPress
  8. Télécharger le CMS depuis le site officiel
  9. Dézipper WordPress et en récupérer les fichiers
  10. Administration de WordPress
  11. Gérer le menu ou les menus de votre blog ou site
  12. Différence entre une page et un article en matière de fonctionnement
  13. Le choix de votre thème graphique, phase importante
  14. Début d’identité visuelle
  15. La bonne pratique à implémenter : créer un thème enfant
  16. Ajouter des plugins :
  17. Comment faire et pourquoi ?
  18. Lesquels choisir ?
  19. Comment entretenir votre blog sous WordPress
  20. Mises à jour de WP, des templates et des extensions
  21. Des mises à jour simples à effectuer
  22. Faites des sauvegardes régulières de vos données
  23. Comment restaurer une vieille version
  24. Mise à jour de votre contenu pour le rendre SEO friendly
  25. Comment ajouter des vidéos sur votre site / blog
  26. Pourquoi le texte est impératif
  27. Ajouter des images à vos articles
  28. Poursuivre votre apprentissage sur l’outil

WordPress, CMS Open Source le plus utilisé, présente de nombreux avantages

Quand vous disiez que vous alliez vous lancer sur la toile avec votre propre site ou blog toutes les personnes qui ont quelques connaissances dans le domaine et à qui vous en avez parlé vous ont conseillé de créer un WordPress pas vrai ? Logique. Ce CMS open source compte un nombre d’utilisateurs extrêmement conséquent et qui ne cesse d’augmenter. Même si cela peut aussi comporter quelques rares et inconvénients peu dommageables il est vrai, cela comporte avant tout de très nombreux avantages et des avantages de taille :

  • WordPress étant un CMS (content management system), il s’agit d’une plateforme vous permettant de publier fréquemment du contenu. Concrètement, cela veut dire qu’une fois qu’il est installé, vous n’avez pas besoin de connaissances techniques en matière de développement informatique pour que votre site Internet puisse être fonctionnel,
  • évidemment, vous aurez souvent envie d’aller plus loin que la simple publication de contenu et aurez forcément envie de customiser telle ou telle partie. Si ces dernières ne l’étaient pas par le biais de votre back office, il faut aussi savoir que si vous avez besoin d’aller modifier quelques éléments dans le code source, la communauté des utilisateurs est à la fois très vaste, mais aussi très réactive. Ainsi vous trouverez, bien plus facilement que pour d’autres plateformes du même type, des personnes susceptibles de répondre à vos questions en vous rendant sur les différents forums qui traitent du CMS Open Source WordPress,
  • les utilisateurs étant nombreux, vous trouverez aussi, outre l’accompagnement gratuit que nous venons d’évoquer, de nombreux services d’accompagnement payants de grande qualité pour votre hébergement, pour votre maintenance, pour votre sécurité…
  • le nombre d’utilisateurs étant très nombreux, il y a aussi de nombreux créateurs de thèmes graphiques et de créateurs de plugins qui partagent leurs réalisations et que vous pourrez ré-exploiter pour gagner du temps. Soit gratuitement, car les créateurs sont dans une optique purement participative, soit en payant, car certaines structures investissent pour vous proposer des solutions clé en main adaptées y compris pour des projets particulièrement complets et / ou complexes.
  • comme chaque CMS, WordPress étant optimisé pour de la publication fréquente de contenu, il en devient par la même occasion un support de choix pour obtenir de bonnes performances en référencement. Attention toutefois sur ce point, même s’il est facilement configurable pour être optimisé pour le SEO, il ne faut pas perdre de vue qu’il faut le configurer. Si c’est une excellente base de travail, il ne faut pas se dire : « j’ai installé un WordPress, je n’ai plus qu’à publier du contenu et j’aurai un bon positionnement dans les moteurs de recherche ». Cela serait un peu trop simple.

Utiliser le nom de domaine WordPress (WordPress.com) ou le sien ?

Deux possibilités pour créer son blog WordPress : choisir d’utiliser la plateforme ce qui permettra une création gratuite, ou choisir d’installer WP sur son propre nom de domaine.

Site WordPress Gratuit

Dans ce cas de figure, votre création sera effectivement totalement gratuite. Vous exploiterez des systèmes gratuits de A à Z, le module de création dédié au blogging proposé par WordPress et leur domaine pour l’hébergement de votre espace. En revanche, si vous souhaitez partir sur une formule de ce type, cela veut dire que vous utiliserez un nom de domaine WordPress du type : https://mondomaine.wordpress.com. Cela peut être suffisant pour bien formes de blogging :

  • blogs d’associations à but non lucratif,
  • blogs d’étudiants ou d’un groupe d’étudiants qui souhaite avoir un moyen de communication leur permettant de présenter certains travaux,
  • blogs des personnes qui souhaitent s’initier au blogging et tester leur capacité à tenir un blog,
  • blogs des personnes qui souhaitent s’exercer et comprendre le fonctionnement de WordPress pour savoir s’ils peuvent choisir cette plateforme,
  • blogs d’entreprise qui souhaitent un support simple d’utilisation pour leur communication interne, etc.

mais si vous avez ne serait-ce qu’un peu d’ambition pour votre future vitrine sur la toile, et a fortiori si vous souhaitez que votre blog, directement ou indirectement vous rapporte de l’argent, ce n’est pas la forme que nous vous conseillons au sein de l’agence. Nous vous conseillons plutôt une adresse de site Web bien à vous.

ou avoir son propre nom de domaine

Dans cette seconde optique, vous allez être beaucoup plus libre de vos mouvements (grâce à une installation manuelle de votre part) et vous allez pouvoir bénéficier d’un supplément d’identité avec une adresse qui cette fois-ci ressemblera à ceci : https://www.mondomaine.com (ou une autre extension qui pourrait vous plaire comme un .fr à moins que vous ne soyez attiré(e) par une extension plus exotique ou localisée (.paris, .bzh, etc.).

Voici quelques exemples, pour illustrer l’avantage simplement au niveau de la lisibilité, de ce que vous pourriez avoir comme adresse :

  • pour mettre en avant votre société : https://www.lenomdemasociete.fr
  • pour tenir un blog sur la vie et l’actualité dans la capitale vous pourriez prendre https://www.titi.paris
  • pour votre service de livraison de galettes dans toute la Bretagne vous pourriez avoir : https://www.galettes.bzh

Plus sympa, non ? Au passage, en parlant d’être sympa, si le premier n’intéressera sans doute personne mais pour les deux autres ne sait-on jamais, les trois exemples que nous avons pris juste au-dessus sont des noms de domaines disponibles au moment où nous écrivons ces lignes. S’ils vous intéressent, on vous les laisse, c’est cadeau ;).

En plus du simple aspect communication, vous allez avoir de nombreux autres avantages sur le plan technique et au niveau de l’exploitation de votre blog WordPress. En l’installent par vous-même sur votre propre serveur vous allez pouvoir :

  • créer des sous-domaines, mais qui seront les vôtres (https://blog.lenomdemasociete.fr (si vous voulez avoir un espace de blogging distinct de la partie « site ») ; https://boutique.titi.paris (si vous adossez des produits dérivés à votre blog) ; https://rennes.galettes.bz (si vous créez plusieurs antennes régionalisées de livraison)…),
  • customiser plus facilement votre blog en accédant au code source (nous y reviendrons) ce qui vous permettra d’être plus libre dans le design et de pouvoir mieux l’optimiser pour le référencement,
  • ajouter vos propres publicités pour monétiser votre blog, etc.

Prendre votre nom de domaine en location

Si vous voulez avoir votre propre nom de domaine en payant, sans avoir à passer par la case installation de WordPress que nous allons voir ensemble ci-dessous, vous pouvez aussi réserver votre nom de domaine directement depuis le site wordpress.com en payant 4€ par mois pour la location de ce dernier. Une alternative pour celles et ceux qui ne souhaitent avoir à faire l’installation eux-mêmes mais qui sera plus coûteuse au final, surtout si par la suite – ce que nous vous souhaitons – votre réussite vous amène pourquoi pas à développer d’autres blogs.

Installer WordPress : comment installer WordPress sur son serveur

Si vous avez choisi la première ou la troisième des trois options qui se présentaient à vous ci-dessus, rendez-vous directement sur le site du CMS, lien ci-dessus et vous allez voir que tout cela est très intuitif et ne demande aucune compétence particulière.

Si vous avez choisi l’autre option, plus ambitieuse, d’installer WordPress sur votre serveur et d’investir sur votre réussite future, nous allons vous guider pas à pas avec le tutoriel d’installation qui suit.

Tuto installation WordPress, comment s’y prendre

Installer son blog en cinq minutes, c’est tout à fait possible avec WordPress. C’est d’ailleurs ce qui a fait le succès de l’outil ; Chaque jour, des milliers de WordPress sont installés à travers le monde. Des dizaines de millions de sites sous WordPress sont ainsi « consommés » par les internautes.

Télécharger la dernière version du CMS

Dans un premier temps, vous allez commencer par vous rendre, cette fois-ci sur WordPress.Org où vous allez cliquer sur le bouton bleu « Télécharger WordPress » qui se trouve en haut à droite.
Le fait de cliquer sur ce lien va vous amener sur la page de téléchargement de la dernière version disponible du CMS. Par exemple, au moment où nous écrivons ces lignes, il s’agit de la version 4.9.4. Vous cliquez donc une nouvelle fois sur le bouton indiquant « Télécharger WordPress (suivi de la version actuelle) » (en règle sensiblement au même endroit dans la page que sur la page précédente, en haut à droite) ce qui va lancer le téléchargement d’un fichier compressé sur votre ordinateur. Le nom du fichier correspondra à quelque chose comme wordpress-4.9.4-fr_FR.

Décompresser les fichiers

Le fichier que vous venez de télécharger étant un fichier compressé, il va vous falloir de quoi le dézipper ce que vous devez très probablement d’ores et déjà avoir sur votre ordinateur mais dans la négative vous pouvez utiliser les logiciels traditionnels prévus à cet effet en tapant : logiciel gratuit pour dézipper dans votre moteur de recherche préféré.

Les installer sur son nom de domaine

Maintenant, tous les fichiers qui se trouvent dans le dossier que vous venez de dézipper, vous allez les positionner sur votre serveur puis configurer l’installation de votre blog depuis votre navigateur.

Pour vous aider dans ces deux étapes, nous vous proposons de retrouver nos deux tutoriels sur le sujet qui vous permettront de créer très facilement votre espace si vous êtes chez OVH. Vous pouvez choisir un autre hébergeur pour créer un blog wordpress bien évidemment mais étant l’hébergeur le plus conséquent, c’est celui que nous avons choisi pour la démonstration.

A vous de suivre attentivement les étapes dans ces deux articles et tout devrait se passer comme sur des roulettes.

Administration de votre blog WordPress

Maintenant que l’installation de WordPress est derrière vous, tout cela est bien joli, mais il va falloir désormais l’administrer ce blog wordpress pour qu’il soit à l’image de ce que vous souhaitez pour votre résultat final. Entre modifications techniques et visuelles, voici quelques-uns des éléments que vous souhaiterez très probablement paramétrer par vous-même plutôt que de laisser ce qui est en ligne par défaut.

Gérer le ou les menus de vos blogs

Si créer un blog WordPress est quelque chose que vous effectuez quotidiennement ou presque, vous en avez l’habitude mais pour vous qui vous lancez, vous allez rapidement vous apercevoir qu’il y a des éléments de base à changer : le premier article intitulé bonjour WordPress, la première page intitulée page numéro 1, un menu de base, quelques widgets par défaut en sidebar, etc.

Parmi ces éléments que vous allez vouloir configurer rapidement, le menu principal de navigation. Ce dernier dépendra du template que vous utilisez en fonction de votre version de WP, mais pour le modifier il faut vous rendre dans l’onglet apparence de votre back-office de WordPress. Dans cet onglet vous avez un onglet « menu », lequel vous propose de paramétrer le lien et l’ancre de navigation pour pouvoir personnaliser le menu à votre guise.

Articles et pages : quelle différence entre les deux ?

Il faut savoir que quand vous allez publier des contenus sur votre blog WordPress, vous allez avoir le choix entre deux formes différentes : créer un article / des articles ou créer une page: des pages. Ces deux formats se distingue par leur vocation mais aussi, de facto, par l’exploitation qui en est faite par votre CMS.

La page représente un contenu fixe, destiné à être intégré dans votre menu de navigation (destiné à cela à la base même si vous pouvez trouver d’autres optimisations pour un bon référencement) alors que l’article, lui, tient une place dans une ou plusieurs catégories dans laquelle / lesquelles il se trouve.

Il peut aussi faire l’objet d’une autre catégorisation par le biais des étiquettes, même si ces dernières ne sont pas forcément toujours conseillées pour le référencement si vous n’avez pas derrière une stratégie bien pensée en fonction.

Ainsi, la page sera accessible depuis les endroits où vous mettrez des liens vers elle. Un article, lui, sera accessible aussi depuis les endroits où vous mettez un lien vers lui, ainsi que depuis les endroits où un lien est mis « nativement ». C’est le cas des catégories et des étiquettes donc où vous retrouverez, si vous ne le paramétrez pas autrement, un extrait avec les premières lignes de votre article et un lien lire la suite qui vous permettra d’aller en consulter l’intégralité du contenu.

Trouver un template pour votre blog WordPress

Si vous êtes codeur, vous pouvez créer votre propre thème sous WordPress. A ce stade, maîtriser l’environnnement PHP de l’outil qui est très particulier, le HTML et le CSS bien entendu seront tout à fait indispensables, a minima. Pourtant, de nombreux utilisateurs ou wordpressiens exploitent l’outil à base de thèmes déjà conçus. Il en existe plus de 50000 téléchargeables sur différentes plateformes. Le point sur ce qui sera votre début d’identité visuelle.

Le début de votre identité visuelle

Dans les éléments les plus importants et qui vont donner une âme à votre création de blog wordpress, choisir un thème graphique (lequel sera orthographié theme sans accent dans les dossiers mais vous trouverez aussi parfois le terme de template) sera quelque chose que vous ne devrez pas faire à la légère. En effet, c’est ce dernier qui va configurer la base graphique de votre blog en lui donnant une identité visuelle différente du thème installé par défaut (Twenty quelque chose).
Nous parlons de la base car vous pouvez toujours, c’est l’avantage de choisir une solution comme WordPress, effectuer des modifications sur votre thème par la suite.

Pour installer un nouveau thème graphique sur votre blog, ce n’est pas très compliqué. Il y a d’autres moyens de faire mais vous pouvez tout simplement accéder à la bibliothèque des thèmes en cliquant depuis votre back-office sur le sous-menu thème qui se trouve dans l’onglet « apparence ». Là, vous avez la liste de vos thèmes installés et, si vous venez tout juste de créer votre blog WordPress, vous ne devriez avoir que le dernier thème par défaut fonction de votre version de WP. A côté de thèmes et de la bulle qui en indique le nombre, vous avez un bouton ajouter lequel vous proposera une bibliothèque déjà assez vaste.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans celle-ci, vous pouvez utiliser des plateformes de création de thèmes payants. Vous aurez accès à des choses plus travaillées, forcément, moyennant une cinquantaine de dollars approximativement. Si vous choisissiez une option de ce type, il vous faudra mettre les fichiers du thème dans le répertoire /themes/ qui se trouve dans le dossier wp-content de votre WP sur le serveur.

Création d’un thème enfant, bonne pratique à mettre en place

Précision importante toutefois sur ce point, si vous voulez faire des modifications sur le thème de votre blog, n’oubliez pas de créer un thème enfant. Le thème enfant est ce qui va vous permettre de changer des parties du code source dans les fichiers de votre thème sans pour autant les écraser à chaque fois qu’une mise à jour de votre thème sera nécessaire. Pour créer un thème enfant, vous pouvez soit le faire manuellement, soit le faire en utilisant un plugin qui va le faire à votre place. Pour plus de détails, voici comment installer un thème enfant.

Adapter votre blog avec des extensions

C’est l’une des autres clés du succès pour notre cher CMS : les plugins ou petits logiciels sont inombrables sur la toile. Voyons ici quelle est leur utilité.

Comment et pourquoi ajouter des plugins ?

Ca y est, installer wordpress est derrière vous, choisir le thème graphique est derrière vous aussi et vous avez sécurisé ce dernier avec un thème enfant. Très bien. Sauf que comme vous allez vous en apercevoir, vous allez régulièrement vouloir mettre en place une fonctionnalité qui n’existe pas avec l’installation WordPress de base. Les plugins (ou extensions en français) sont des modules additionnels qui justement vont vous permettre d’ajouter des fonctionnalités à votre site quand celles-ci ne sont pas déjà présentes et de « customiser » fonctionnellement votre blog WordPress comme vous le souhaitez.

Pour ajouter un plugin à votre blog, rendez-vous dans l’onglet extension dans lequel vous allez cliquer sur « ajouter ». Vous allez arriver sur un moteur de recherche (photo ci-dessous) vous permettant d’installer de nouveaux plugins.

L’avantage, nous en revenons à la large communauté qui gravite autour du CMS, c’est qu’il y en a pour toutes les fonctionnalités (ou presque), des plus simples et largement utilisées (ajout d’un formulaire de contact sur votre site, création d’un thème enfant comme nous venons de le voir, suppression automatique des commentaires indésirables que les spammeurs tenteraient de mettre sur votre blog dès que ce dernier commencera à avoir une certaine visibilité / notoriété…), jusqu’aux plus complets et / ou complexes et / ou beaucoup plus spécifiques (sauvegarde automatique et programmable de tout le contenu de votre blog, conversion de votre site vitrine en site e-commerce, ajout de calendrier avec possibilités de réservation…).

Comment bien choisir ses plugins ?

La première chose que nous pourrions vous conseiller ici est de choisir un plugin qui vous est indiqué comme étant compatible avec votre version de WordPress et dont la dernière mise à jour n’est pas trop ancienne. Nous allons revenir sur l’importance des mises à jour ci-dessous et vous comprendrez pourquoi.

Ensuite, soit vous y allez au test, soit vous vous fiez à des avis sur des plugins que vous trouvez sur des sites tiers ou que vous jugez comme étant de confiance. Au sein de notre agence SEO, depuis que nous travaillons avec le CMS open source WordPress, nous avons eu l’occasion de tester de nombreux plugins et nous vous proposons des reviews sur bon nombre d’entre eux (vous les retrouverez dans la sous-catégorie plugin de notre partie blog wordpress du site). Pour trois d’entre eux (Gravity Forms, Woocommerce et SEO by Yoast) cela va même plus loin, nous vous proposons carrément une catégorie avec plusieurs articles qui leurs sont consacrés. Vous retrouverez tous les liens vers ces avis et reviews dans les différentes catégories en fin de cette page.

Conseils pour l’entretien de votre blog WordPress

Ca y est, votre blog WordPress est installé, vous l’avez agencé tel que vous le souhaitiez et il est graphiquement et fonctionnellement opérationnel. Que reste-t-il à faire désormais ? Il vous faut désormais le mettre à jour « techniquement » et au niveau du contenu.

Faire régulièrement les mises à jour de WP, des thèmes et des plugins

WordPress est un CMS évolutif par excellence. De fait, il existe de nombeuses mises à jours tant put le logiciel lui-même que pour les plugins ou encore les thèmes. Certains nécessitent de prendre des précautions à l’instar d’un Woocommerce par exemple.

Des mises à jour qui se font en un clic.

Rassurez-vous ici, quand nous parlons de mises à jour, sur le plan technique, vous n’avez rien à faire vous d’autre qu’à cliquer sur les boutons « mettre à jour » pour les différentes parties de votre blog : le core de WP, le ou les thèmes graphiques et les plugins. WordPress s’occuper d’aller modifier vos fichiers en écrasant les anciens et en allant les remplacer par les nouveaux.

Attention, nous avons parlé de mises à jour qui se faisaient en un clic, mais il arrive parfois qu’il y en ait (le core de WP notamment) qui se fassent même sans cela puisque la mise à jour se lance automatiquement. C’est l’autre raison pour laquelle nous vous invitons à les anticiper conformément à ce que nous vous expliquons dans le point de vigilance ci-dessous.

Faites des sauvegardes de vos fichiers

Vous vous en doutez peut-être (ou l’auriez fait de toute façon de manière instinctive) mais nous ne sommes jamais trop prudents : avant de faire une quelconque mise à jour, faites une sauvegarde du contenu de votre blog ! Il arrive parfois qu’il y ait des bugs lors de mises à jour de WordPress ou d’un des plugins ou thèmes et vous serez bien content(e) le cas échéant de pouvoir revenir sur une version antérieure fonctionnelle. Vous allez peut-être vous dire ici : « pourquoi effectuer les mises à jour si ces dernières peuvent rendre le site inaccessible ? ». Excellente question, les réponses sont : pour des raisons de sécurité et pour rendre votre site plus joli / fonctionnel.
Ce deuxième aspect vous paraîtra peut-être accessoire, mais moins le premier, n’est-ce pas ? C’est la raison pour laquelle nous vous invitons plus que chaudement à faire régulièrement vos mises à jour que ce soit de la base de WordPress, des thèmes et des plugins pour que ces dernières viennent patcher les failles éventuelles et avoir ainsi un site plus sécurisé.

Pour le cas spécifique des mises à jour automatique que nous avons évoqué dans le paragraphe précédent, n’hésitez pas à utiliser des plugins de sauvegarde automatique et vous pourrez ainsi dormir sur vos deux oreilles.

Savoir restaurer une version de antérieure de votre site au cas où

Sans que nous vous le souhaitions évidemment, mais si jamais malgré tout lors d’une mise à jour votre site WordPress devenait inaccessible, nous vous proposons ce tutoriel en cas de bug wordpress pour pouvoir le remettre en état.

Mettre à jour votre contenu pour le SEO

Évidemment cette action n’est pas le seul levier de progression pour votre site dans les résultats des moteurs de recherche, mais il fait partie de ceux que vous devez si possible chouchouter. Vous avez une structure qui est adaptée pour pouvoir publier facilement et fréquemment de nouveaux contenus. Profitez-en ! Vos visiteurs apprécieront et si ces derniers apprécient, vous mettez toutes les chances de votre côté que Google et les autres moteurs de recherches apprécient également. Et pour que tout cela soit encore plus performant, n’hésitez pas à proposer un contenu le plus hétérogène qui soit.

Ajouter de la vidéo pour vos visiteurs

De nos jours avec l’essor du Web, s’il y a bien un support dont les utilisateurs sont de plus en plus friands, c’est bien la vidéo. Nous en voyons partout, sur Facebook, sur Youtube des vidéos marrantes aux tutoriels détaillés, bref, la vidéo est plus qu’entrée dans les mœurs et sa consommation est très recherchée. Conséquence, vous auriez tout intérêt à proposer du contenu vidéo à vos lecteurs / lectrices pour leur rendre la visite sur votre site la plus agréable qui soit. Pour ce faire, c’est très simple et il vous suffit de suivre ces quelques conseils pour voir comment intégrer une vidéo Youtube sur WordPress.

Ajouter du contenu texte

On a beau dire ce que l’on veut, pour le référencement naturel ou SEO, le contenu textuel, s’il n’est évidemment pas le seul à devoir être valorisé, est tout de même incontournable. Et quoi de plus normal quand on y pense. Les robots des moteurs de recherche ont besoin de baliser sémantiquement le contenu de chacune de vos pages et de l’ensemble de votre site pour pouvoir le « ranger » dans la ou les bonnes catégories et le proposer aux internautes qui ont fait les requêtes en adéquation avec ce que vous proposez.
Pour cela, il faut aussi qu’ils puissent repérer les mots clés en rapport avec votre activité dans le contenu de vos pages et de votre site. Et comme il ne sait pas encore détecter ceux-ci dans les vidéos et les images (hors balisage que vous ajoutez par ailleurs), il faut les lui indiquer dans le texte de la page.

Attention toutefois à ne pas en abuser. En effet, s’il faut que les textes de vos pages comportent vos mots clés, il ne faut pas se dire : « tiens, je vais répéter le mot clé de la page à l’envi comme cela je vais être positionné ». Cela ne fonctionne pas comme cela (ça serait beaucoup trop simple) et vous risqueriez même d’être pénalisé. Ajoutez donc vos mots clés avec parcimonie.

Ajouter des images

Vous imagineriez difficilement un blog quel qu’il soit sans image pas vrai ? Vous devez donc en ajouter et vous allez voir que c’est simple comme bonjour. Quand vous êtes dans l’éditeur visuel de WordPress que ce soit pour une page ou l’un de vos articles, il vous suffit de cliquer sur le bloc bouton « ajouter un média » et ce dernier vous proposera d’insérer une photo depuis la bibliothèque de votre WordPress ou d’en uploader une nouvelle (qui s’ajoutera par la même occasion à ladite bibliothèque et que vous pourrez ré-exploiter par la suite) en allant chercher dans les fichiers de votre ordinateur.

En fonction du thème graphique que vous utilisez, vous aurez aussi sur la droite de vos pages et articles une option « image mise en avant » qui vous permettra d’insérer une photographie qui sera réutilisée par votre thème en la mettant dans le haut de la page en question et / ou sur les vignettes des catégories. Il ne vous restera plus qu’à trouver des bonnes photos, optimisées en fonction du thème que vous utilisez.

Attention, si vos visiteurs apprécieront des blogs où il y a des images (et Google aussi pour la variété des formes de contenu proposé : texte + image + éventuellement vidéo, etc) il vous faudra veiller à ce qu’elle ne soit pas trop lourde pour ne pas ralentir le temps de chargement de vos pages, ce que vos visiteurs et Google aimeront nettement moins.

Liens vers les différentes sous-catégories

Comme nous l’avons évoqué plus haut, tout ne saurait être traité en une seule et même page sans que cela ne devienne incohérent. C’est la raison pour laquelle, outre ce fil conducteur que vous êtes en train de lire (vous êtes encore là hein ? Rassurez-nous :D), nous vous proposons de retrouver avec les liens ci-dessous la liste des articles que nous avons consacrés à des sujets bien précis :

Nous espérons que ce tutoriel / récapitulatif avec liens associés et proposition de liens et tutos complémentaires vous sera des plus utiles, confiants dans le fait qu’en revenant régulièrement ici et en poursuivant votre apprentissage avec les lectures associées, vous puissiez réussir à tirer profit de votre création de blog WordPress.

[Total : 3    Moyenne : 5/5]