Bug Wordpress inaccessible : comment résoudre les bugs de plugin, thème...

Que faire quand WordPress devient inaccessible même pour un administrateur ?

Comment débloquer votre site WordPress ?

Vous venez de mettre à jour un plugin ou un thème, seulement voilà, après la mise à jour, votre site n’est plus accessible. Posez-vous les bonnes questions pour tenter de résoudre le problème. Avez-vous un message d’erreur ? Si oui lequel ? Voyons ici trois cas de figure parmi les plus courants et la procédure pour identifier le coupable et tenter de rendre votre site accessible à nouveau.

Comment sortir d’un mode maintenance forcé ?

Vous avez observé un message du genre « votre site est inaccessible pour cause de maintenance » alors que vos mises à jour semblent terminées. Allez donc vérifier du côté du FTP, dans le répertoire racine de votre site s’il n’existe pas encore un fichier du type .maintenance. Si c’est le cas et que vos mises à jour semblent terminées, supprimer ce fichier devrait résoudre le souci.

Votre site n’est toujours pas accessible et vous n’avez pas de message d’erreur ?

Si vous ne voyez que des pages blanches (ou des messages incompréhensibles) en consultant votre site même pour les adresses de connexion WordPress, plusieurs solutions doivent être envisagées.

Comment désactiver mes plugins sans accès à l’administration WordPress ?

Pour cela, 2 remèdes :

  1. soit par la base de données,
  2. soit par le client FTP.

Le plus simple est la deuxième procédure. Manipuler une base de données est encore plus périlleux que manipuler des fichiers sur le FTP.

Ayez toujours une sauvegarde complète et saine de votre site à portée de clics. (fichiers et base de données).

Cherchez le répertoire de vos plugins et le renommez_le ( /plugins). Généralement, ce sous-répertoire se trouve dans wp-content. Cette manipulation a pour conséquence de désactiver tous les plugins.

Si votre problème d’accès à votre site est résolu, c’est donc un plugin qui est le fautif. Renommez de nouveau, comme avant, le répertoire de vos plugins et refaites, une par une, les mêmes manipulations, pour chacun des sous-répertoires liés à chaque plugin. À chaque changement de nom de répertoires, vérifiez si votre site est accessible.

Pour désactiver les plugins via la base de données (si vous n’avez pas non plus accès au FTP), il suffit de trouver la table wp_options (où wp est le préfixe de vos tables dans la base de données). Trouvez le rang associé active_plugins et supprimez, à droite, le contenu de la valeur associée (value).

Comment désactiver manuellement un thème ?

Si la désactivation des plugins n’a pas résolu le problème, il se peut que votre thème soit corrompu. Dans ce cas, il va falloir se rendre, via le client FTP, dans le sous-répertoire /themes de /wp-content et renommer le répertoire de votre thème.

Si vous n’avez pas d’accès FTP à votre site (ce qui serait étonnant 🙂 ), je vous suggère d’accéder à la base de données et de renommer le thème actif de votre site par l’un de ceux proposés par défaut avec WordPress (si ceux-ci sont toujours présents).

Pour cela, dans la table wp_options (ou nom similaire suivant le préfixe de vos tables), remplacez les valeurs des rangs template et stylesheet, par le nom du thème par défaut de WordPress (suivant l’année, ce nom peut être du style twentyfitteen, twentysixteeen, twentyseventeen…).

S’assurer que cela ne vient pas du fichier htaccess

Votre site WordPress est-il toujours inaccessible ?

Si oui, avez-vous pensé à vérifier l’intégrité de votre fichier .htaccess ? Non ? Renommez provisoirement ce fichier et retentez encore votre connexion à l’administration WordPress de votre site.

En conclusion

Ces directives pour retrouver un accès à l’administration ne sont, certes, pas garanties de succès dans tous les cas. Cependant, pour la plupart d’entre eux, ces remèdes classiques solutionnent les problèmes d’accès.

[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

A propos de l'auteur(e)

Vous aimerez également

Laissez un commentaire