Bug Wordpress inaccessible : comment résoudre les bugs de plugin, thème...

Que faire quand WordPress devient inaccessible même pour un administrateur ?

Comment débloquer votre site WordPress ?

Vous venez de mettre à jour un plugin ou un thème, seulement voilà, après la mise à jour, votre site n’est plus accessible. Posez-vous les bonnes questions pour tenter de résoudre le problème. Avez-vous un message d’erreur ? Si oui lequel ? Voyons ici trois cas de figure parmi les plus courants et la procédure pour identifier le coupable et tenter de rendre votre site accessible à nouveau.

Comment sortir d’un mode maintenance forcé ?

Vous avez observé un message du genre « votre site est inaccessible pour cause de maintenance » alors que vos mises à jour semblent terminées. Allez donc vérifier du côté du FTP, dans le répertoire racine de votre site s’il n’existe pas encore un fichier du type .maintenance. Si c’est le cas et que vos mises à jour semblent terminées, supprimer ce fichier devrait résoudre le souci.

Votre site n’est toujours pas accessible et vous n’avez pas de message d’erreur ?

Si vous ne voyez que des pages blanches (ou des messages incompréhensibles) en consultant votre site même pour les adresses de connexion WordPress, plusieurs solutions doivent être envisagées.

Comment désactiver mes plugins sans accès à l’administration WordPress ?

Pour cela, 2 remèdes :

  1. soit par la base de données,
  2. soit par le client FTP.

Le plus simple est la deuxième procédure. Manipuler une base de données est encore plus périlleux que manipuler des fichiers sur le FTP.

Ayez toujours une sauvegarde complète et saine de votre site à portée de clics. (fichiers et base de données).

Cherchez le répertoire de vos plugins et le renommez-le ( *plugins). Généralement, ce sous-répertoire se trouve dans wp-content. Cette manipulation a pour conséquence de désactiver tous les plugins.

Si votre problème d’accès à votre site est résolu, c’est donc un plugin qui est le fautif. Renommez de nouveau, comme avant, le répertoire de vos plugins et refaites, une par une, les mêmes manipulations, pour chacun des sous-répertoires liés à chaque plugin. À chaque changement de nom de répertoires, vérifiez si votre site est accessible.

Pour désactiver les plugins via la base de données (si vous n’avez pas non plus accès au FTP), il suffit de trouver la table wp_options (où wp est le préfixe de vos tables dans la base de données). Trouvez le rang associé active_plugins et supprimez, à droite, le contenu de la valeur associée (value).

Comment désactiver manuellement un thème ?

Si la désactivation des plugins n’a pas résolu le problème, il se peut que votre thème soit corrompu. Dans ce cas, il va falloir se rendre, via le client FTP, dans le sous-répertoire /themes de /wp-content et renommer le répertoire de votre thème.

Si vous n’avez pas d’accès FTP à votre site (ce qui serait étonnant 🙂 ), je vous suggère d’accéder à la base de données et de renommer le thème actif de votre site par l’un de ceux proposés par défaut avec WordPress (si ceux-ci sont toujours présents).

Pour cela, dans la table wp_options (ou nom similaire suivant le préfixe de vos tables), remplacez les valeurs des rangs template et stylesheet, par le nom du thème par défaut de WordPress (suivant l’année, ce nom peut être du style twentyfitteen, twentysixteeen, twentyseventeen…).

S’assurer que cela ne vient pas du fichier htaccess

Votre site WordPress est-il toujours inaccessible ?

Si oui, avez-vous pensé à vérifier l’intégrité de votre fichier .htaccess ? Non ? Renommez provisoirement ce fichier et retentez encore votre connexion à l’administration WordPress de votre site.

En conclusion

Ces directives pour retrouver un accès à l’administration ne sont, certes, pas garanties de succès dans tous les cas. Cependant, pour la plupart d’entre eux, ces remèdes classiques solutionnent les problèmes d’accès.

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

3 Commentaires
  1. Sophie 14 juillet 2018
  2. Antoine Pitula 16 juillet 2018
  3. Sebastien Pierrepack 16 juillet 2018

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Publicité Google

Google AdSense est un programme de monétisation proposé par Google aux éditeurs de sites web pour générer des revenus publicitaires à la performance. Un éditeur de site web peut adhérer gratuitement au programme et bénéficier d’affichages publicitaires sur son site en y plaçant des tags publicitaires correspondant aux formats de son choix par simple copier / coller d’un code fourni par le programme.
Google utilise des cookies pour rendre la publicité plus attractive pour les utilisateurs et plus rentable pour les éditeurs et les annonceurs. Les cookies servent ainsi également à sélectionner les publicités en fonction de leur pertinence pour l'utilisateur, à améliorer les rapports sur les performances des campagnes et à éviter la diffusion d'annonces que l'utilisateur a déjà vues.

Google AdSense
NID,SID,DSID, FLC, AID, TAID