L’audit SEO (ou l’audit SEA) est un levier de croissance en référencement naturel ou payant qui peut s’avérer particulièrement conséquent pour la visibilité de votre site Web. Vous êtes chef d’entreprise ou vous gérez un site Internet et vous souhaitez savoir pourquoi votre site ne décolle pas ou perd en trafic, vous aimeriez savoir pourquoi vous n’avez pas suffisamment de conversions ou encore savoir comment repositionner votre site sur des requêtes spécifiques et stratégiques au regard de votre activité ?

Vous avez certainement besoin d’optimisations en référencement naturel, mais quels sont les points à travailler prioritairement ? Peut-être subissez vous les foudres du zoo de Google ? Peut-être qu’un problème d’arborescence bride les capacité de votre site ? Peut-être que les robots des moteurs de recherches ont des difficultés à crawler et / ou à indexer votre site Internet ?

C’est pour définir ce cadre, identifier les leviers de progression et élaborer les préconisations et le plan d’actions que nous vous proposons de réaliser avec vous un audit complet de votre site conformément à votre activité et aux besoins de votre clientèle.

Après vous avoir présenté nos différentes offres en matière d’audit de référencement, nous aborderons avec vous plus en détails la méthodologie employée pour analyser votre site au peigne fin comme nous le faisons lors de chaque audit SEO et les principaux leviers qui vous permettront de gagner en visibilité dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Contactez-nous pour une estimation gratuite de l’audit SEO SEA de votre site Internet

Je demande mon devis gratuit !

Pour en savoir plus sur la méthodologie appliquée, rendez-vous sur notre article de blog consacré à l’Audit SEO. Demandez-nous un audit sur Paris, dans les Hauts-de-France comme Arras, Douai, Amiens ou Lille ou dans n’importe quelle autre région !

Pour ce faire, nous mettons en place les outils nécessaires et professionnels pour déterminer avec vous un positionnement stratégique et vous aider à définir de réels objectifs économiques dans un environnement Web toujours plus concurrentiel. Nous apportons ainsi notre expertise SEO SEM SEA dans la manière d’organiser votre communication et nous nous adaptons un compromis budgétaire[/su_row]

Faire un audit seo

Faire un audit SEO personnalisé

L’audit SEO va se dérouler en plusieurs étapes, comprenant l’analyse de la concurrence et notamment des acteurs de votre secteur d’activité référencés sur les SERP de Google, l’analyse des mots-clés sur lesquels vous êtes positionné et ceux sur lesquels vous devriez être, l’analyse des backlinks et de la structure de votre site Internet. C’est un travail préalable à toute restructuration de site Internet.

Audit adwords

Préparer votre référencement payant SEA

L’audit SEA va nous permettre de déterminer, notamment pour les sites E-commerce de vous aider à travailler le référencement payant de votre solution Web. Basée sur les mots-clés à succès, nous définissons avec vous une stratégie d’enchère pour obtenir des résultats rapides en termes de conversion. Notre priorité, trouver les moyens d’augmenter vos ventes, votre chiffre d’affaires.

Faire un audit SEM

Une stratégie claire mix-media SEM

Sur la base des éléments trouvés en termes de mots-clés, nous allons vous proposer une stratégie adéquate, proposant un mix entre référencement naturel et référencement payant pour vous permettre de prendre les décisions qui s’imposent en matière de Search Engine Marketing. Nous couplons cela avec une analyse sur les réseaux sociaux, levier incontournable pour votre succès.

Faire crôitre vos profits

Un livrable complet sur le long terme

En réalisant un audit stratégique chez nous, nous vous proposons non seulement l’analyse de votre site Internet et de son environnement, mais également un compte-rendu stratégique utilisable sur le long terme, pour vous accompagner durablement dans la croissance du Web.

Plus de précisions sur l’audit SEO

L’audit SEO (Search Engine Optimization), c’est généralement un pré-requis avant toute démarche constructive pour améliorer les positions d’un site Internet. Il est généralement demandé en fonction de plusieurs souhaits : une meilleure acquisition de trafic, étudier l’existant pour préparer la refonte d’un site Internet existant, découvrir les facteurs bloquants pour un meilleur positionnement dans les résultats, découvrir ce qui empêche tout simplement un meilleur référencement, comparer les préconisations de différents prestataires. Dans cet article qui se veut exhaustif, voyons comment faire du souhait à la remise de documents finaux.

  1. Une définition pour commencer
  2. Besoins du client et de l’agence
  3. L’audit technique
  4. Accessibilité et indexabilité
  5. Analyse du code
  6. Étude des balises
  7. Audit sémantique
  8. hiérarchies
  9. Univers sémantique
  10. Arborescence et maillage
  11. Les liens sortants
  12. Les liens entrants
  13. Auditer la concurrence
  14. Préconisations
  15. Pour aller plus loin
  16. L’audit de référencement payant

L’audit SEO, définition

Un audit SEO est un ensemble d’analyse d’un site Internet ou d’un ensemble de sites Web permettant de formuler des préconisations. Impossible aujourd’hui de proposer un audit technique seul pour un site Web. Dans le terme technique, il faut comprendre l’étude des metas, du code, du nombre de backlinks, de la vitesse entre autres. Pour que l’audit SEO ait du sens et soit exploitable, il faut utiliser deux grandes approches : l’approche technique (toujours), mais également l’approche sémantique.

résumé audit seo en infographie

Infographie de l’audit SEO

 

Chacun de ces éléments est bien entendu découpé en sections pour simplifier la lecture du document final et surtout mieux comprendre l’ensemble des préconisations. Une simple analyse faite par un outil gratuit sur le Web ou semi-tarifé (Woorank, rezoactif ou encore Vuduweb n’apportent que des éléments d’ordre technique pour la plupart, pas toujours très pertinents d’ailleurs en fonction des services). Non, demander un audit SEO à une agence de référencement ou un freelance, c’est avant tout pour avoir des éléments d’actions stratégiques sur la durée, les prochains mois a minima.

Le client en a besoin au même titre que l’agence !

Sujet qui peut sembler de prime abord surprenant et qui nécessite d’être pris en compte. Si le client a besoin d’améliorer les performances et l’optimisation SEO de son site Internet, l’agence a elle besoin de mieux comprendre l’environnement dans lequel vit le site, et bien entendu l’activité du client, ses concurrents, son marché-cible. Un ensemble de facteurs déterminants pour avoir une réflexion concrète et des préconisations utiles.

communication agence de referencement et annonceur

La communication entre agence de référencement et annonceur

Il s’agit ici d’être en mesure de se placer à la fois du côté annonceur et du côté client de l’annonceur ; ce n’est pas le simple lancement d’un bot qui vous donne ces éléments clefs. La communication est là encore un élément clé du succès.

Comment faire un audit technique en référencement naturel ?

Première partie du dossier final, l’audit technique se concentre sur l’indexabilité des pages, les logs, la lecture par Google Bot, etc. La visualisation d’un site côté code peut se faire de la manière la plus simple qui soit par quiconque bénéficie d’un navigateur et de la fonctionnalité « lire la source ». Sur mobile, c’est pas marrant mais il existe des applis, sur Mac nous vous laissons le configurer car le tuto est très demandé, sur PC : Ctrl + U ou un clic droit, cela marche très bien.

Analyse de l’accessibilité et de l’indexabilité

Les accès à Google Search Console sont ici très utiles. Toutefois, Il est possible d’utiliser des petit tools. L’opérateur hyper connu site:monomdedomaine.fr que l’on pourra associer par la suite avec des inurl: (pour trouver les urls particulières du site) ou encore intitle: (pour rechercher des mots dans les titles du site) permettent déjà de tirer quelques rapports possibles : un volume de pages indexées dans Google par exemple. Mais l’observation de trois éléments clés va dans un premier temps attirer notre attention :

  • A quelle fréquence GoogleBot se balade sur le site ? L’accès au serveur et à la search console seront bienvenus pour le sujet.
  • Quelle tête à le robots.txt ? Pour y accéder : monnomdedomaine.fr/robots.txt (Attention il y a un S, ça concerne TOUS les robots 🙂 )
  • Existe-t-il une configuration de sitemap ? (Et comment il tourne car là aussi parfois la soumission ne se passe pas très bien)

Un petit tour sur les données Google analytics (ou autres) sont également souhaitables.

Dans un second temps, on va s’intéresser à la vitesse d’affichage : C’est un critère sur lequel il faut être rigoureux également de nos jours, les internautes sont d’autant plus impatients qu’ils sont mobiles et ne disposent pas toujours des connexions les plus rapides. Un petit tour sur Google Page speed insight permet de voir certains facteurs bloquants. On prendra soin dans la foulée de vérifier les aspects sur mobile : AMP pour les articles, voire pousser la chanson jusqu’à analyser également l’expérience utilisateur.

Enfin, l’étude des codes de réponse (404, 301,302,500?,etc.) permet de compléter l’étude.

Analyse du code dans l’audit SEO

Parfois l’indexabilité est liée au code. Prenons une ficelle grossière : le flash ne s’indexe pas. Mais le flash, c’est loin déjà. Ici on va observer comment a été développé le site : Quels langages sont utilisés, quelles balises sont exploitées, comment le code influe-t-il sur la performance ? Est-ce « propre » ? Existe-t-il des données structurées ? Voilà un ensemble de questions à traiter.
Prenons quelques exemples.
Outre le squelette global de votre site (vous avez peut-être l’image d’Oscar, celui qui trônait fièrement dans les salles de SVT au collège) il faut ensuite que les articulations fonctionnent correctement. En matière de site Internet, nous pouvons prendre comme exemple très simple le balisage des balises titre par exemple. Au cours d’un audit de référencement naturel, nous allons scruter cela pour nous assurer par exemple que la première balise h2 n’arrive pas avant la balise h1, que vous n’avez pas une ou plusieurs balises h4 au sein d’une seule et même balise h2 alors que vous n’avez pas la moindre balise h3, etc. Cela peut vous paraître anodin et Google ne va pas vous sanctionner si vous ne respectez pas un balisage titre simple (encore que) mais reconnaissez que vous n’aidez pas le moteur de recherche à lire votre document Web si vous ne respectez pas une certaine logique dans l’organisation de vos contenus. N’oubliez pas que votre site Internet, comme un document Web gagnera toujours à suivre une certaine logique pour que les robots des moteurs de recherche puissent le scanner facilement et le classer comme il se doit là où il doit se trouver thématiquement parlant ce qui optimisera vos chances d’apparaître dans les requêtes phares de votre activité. C’est la raison pour laquelle vous vous devez de respecter le bon titrage (balise h1 pour un titre de premier niveau (en veillant à ce qu’il n’y ait qu’une seule balise h1 par page), balise h2 pour le ou les titres de deuxième niveau et ainsi de suite jusqu’à h6 si vous avez un très long article ou une très longue page qui s’y prête (en règle générale, pousser le titrage jusqu’à des titres de niveau 4 est déjà conséquent)) et non pas les déterminer en fonction de l’aspect visuel que cela donne. En tant qu’agence de référencement nous voyons beaucoup trop souvent pour ne pas dire quotidiennement des sites Internet dont les balises h2 et h3 sont utilisées non pas parce qu’il s’agit d’un titre mais pour mettre le texte à la taille et à la forme voulues. Pour la petite anecdote, au moment où nous écrivons ces lignes, le dernier site que nous venons d’auditer avait 95% de son texte en titre sur sa page d’accueil. Il va sans dire que ce n’est pas optimal (si tout est important, rien n’est important). C’est le genre de code source non propre que nous corrigeons pour permettre de prioriser les titres et contenus au sein de la page.

Autre exemple, les données structurées. Est-ce que le site comporte de la donnée structurée. Et si oui quel type de données structurées ? N’est-il pas possible d’en ajouter pour rendre le tout plus qualitatif encore. De nos jours il y en a de plus en plus et par exemple si votre site utilise un CMS comme WordPress ou Prestashop, vous aurez très vite fait nativement et / ou à la faveur de quelques plugins de vous retrouver avec de la donnée structurée. C’est très bien et comme il s’agit d’une bonne pratique, il sera toujours préférable de faire partie des sites qui en utilisent que de ceux qui n’en utilisent pas. Le positionnement de votre compte Google MyBusiness n’en sera que meilleur.

L’étude des balises meta tags

Pour mieux appréhender ce qui doit apparaître sur les pages d’un site, allez voir notre article sur les meta tags. On s’intéressera particulièrement à tous les éléments compris entre <head> et </head>. C’est un spectre large de potentialités traditionnellement observé par les référenceurs. Il peut varier en fonction des contenus et des projets également.

Comme il s’agit de points que nous développons individuellement et assez largement sur ce site notamment dans les articles du blog, nous allons simplement préciser que les balises continuent de conserver une grande importance en référencement naturel de nos jours. Incitatives au clic ou non dans les pages de résultats des moteurs de recherche, même si elle n’est pas prise en compte algorithmiquement parlant, la balise meta description peut soit être optimisée spécifiquement soit volontairement laissée à l’optimisation de la part de Google en fonction des cas. La balise title, même si elle peut être réécrite dans certains cas se devra de toujours faire l’objet d’une grande attention et d’une grande optimisation. C’est la balise titre de votre page, de votre document Web et Google mais aussi les autres moteurs de recherche comme Google, Bing, Yahoo!, Qwant, Ecosia, etc. y accordent logiquement de l’importance. Vos principaux mots clés se doivent donc de s’y retrouver, suffisamment mis en valeur.

C’est une balise hautement stratégique et qui est bien souvent pas suffisamment optimisée par rapport à ce qu’elle pourrait être. Comme il s’agit d’un élément sur lequel chaque propriétaire de site a la main (sauf tools de création de site très mal pensé et dont le tool ne permettrait pas de faire ce que l’on veut sur son propre site), il serait vraiment dommage de ne pas en profiter pleinement sachant qu’il s’agit là d’un critère important aux yeux des différents moteurs de recherche.

La balise meta keywords ne pourra pas vous apporter de boost sur vos mots clés, même si ce fut le cas sur certains moteurs par le passé, mais il ne faut pas espérer un meilleur positionnement de la part de Google si vous utilisez cette balise, ce serait beaucoup trop simple, vous vous doutez bien. Plusieurs façons de faire sont possibles, cela sera à définir en fonction de l’existant et de la thématique entre autres. 

 

L’audit sémantique du site

Très large, cette analyse va s’intéresser non seulement au contenu des pages, à l’arborescence et au maillage, mais également aux liens entrants et sortants.

La hiérarchisation du contenu et sa taille

Le balisage des pages (de H1 à H6 que nous avons abordé bien plus en détails ci-dessus) mais aussi bien sûr la cohérence avec la balise titre. La longueur de cette dernière ainsi que les autres éléments classiques de hiérarchisation sont accessibles très facilement avec des outils de récupération comme Screaming Frog. Un outil certes payant, mais tout à fait généreux en ce qui concerne les données récoltées pour les audits SEO ; son usage permet un traitement via les classeurs en .csv par exemple (on l’utilise également dans la partie analyse technique notamment pour l’aspect des URLs).

Les tailles  de ces balises Hx vous sont fournies. Une observation visuelle est particulièrement adéquate également. Utiliser un crawler Web comme Screaming Frog offrira de nombreux avantages que nous ne saurions lister ici de façon exhaustive tant il s’agit là d’un tool SEO très complet et dont les applications sont multiples : analyser visuellement les balises meta présentes (ou absentes sur le site), lister très rapidement les pages en erreur (comme par exemple les pages qui renvoient un en-tête d’erreur 404 not found) pour pouvoir les corriger, lister et trier très rapidement les pages dans un répertoire pour préparer les redirections permanentes que vous ajouterez à votre fichier htaccess, etc.

A quel univers sémantique se rattache le site ?

audit referencement naturel pour rechercher des mots clesParlons mots clés dans ce cas. Sur la search Console, vous pouvez récupérer des données précieuses. Vous pouvez également utiliser des outils d’analyses comme Semrush ou Yooda. Le tout est de pouvoir associer ces mots clés aux pages qui les portent pour élaborer ensuite une réflexion sur la manière de réorganiser ou produire des contenus. Une liste de mots clés potentiels est bienvenue pour établir un plan de développement, notamment sur le plan rédactionnel.

Ce qui nous intéresse en termes de mots clés :

  • Position,
  • Pertinence économique,
  • Concurrence,
  • Trafic potentiel,
  • Coût au clic.

Dans le cadre des audits de référencement naturel que nous sommes amenés à effectuer au sein de notre agence de référencement nous rencontrons tous les types de configuration avec nos différents clients : site Internet très bien positionné à un instant T et qui perd du trafic sans pour autant qu’il n’y ait une raison évidente, site Internet qui n’arrive pas à se positionner comme il devrait et qui n’a jamais réellement progressé depuis son lancement, etc. De fait, l’étude des mots clés et l’état de l’existant différera grandement d’un projet à un autre. Forcément, la partie préconisation en sera impactée en conséquence. Nous ne vous y avons d’ailleurs peut-être pas encore complètement sensibilisé ici mais de par nature, chaque audit SEO sera unique et effectué au cas par cas. Si les éléments de départ qui seront sondés seront toujours les mêmes, ce que nous verrons au moment de la première analyse nous fera pousser plutôt dans une direction ou plutôt dans une autre.

Étudier l’arborescence du site et son maillage interne

On pourrait y voir plutôt une orientation « technique » dans cette partie de l’audit mais il s’agit ici de vérifier la cohérence des filiations de pages, des silos, des cocons. On est bien dans le domaine de la sémantique. Un outils comme cocon.se que nous avons déjà évoqué parmi les outils utiles de SEO peut vous permettre d’avoir une représentation visuelle bien profitable.

De même, les liens internes du site, du blog sont une des clés du succès (ici pour le maillage) ; Il est ainsi possible de renommer une page dans Google grâce à la force de ses liens internes (avec une ancre optimisée). Nous prendrons donc soin d’analyser ces dernières afin de faire des propositions quant à la qualité des ancres de lien internes.

L’analyse des liens sortants

Partie à ne pas sous-estimer, elle permet de voir vers quoi pointe les liens hypertextes du site :

  • On prendra soin ainsi de traiter par de la redirection des liens morts notamment (parfois certains s’amusent à les récupérer à leur profit).
  • On regardera avec attention que l’on ne transfère pas de jus au concurrent sur le mot clé chéri. Non pas qu’il ne soit pas possible de faire du lien vers le concurrentiel (que l’on va hiérarchiser en fonction de critères de popularité), mais pas quand cela donne du poids sur ce que l’on cherche à avoir.

L’analyse des backlinks

Pour balayer l’ensemble des pré-requis à un audit SEO, il convient de voir la popularité du site. Avec soin, on peut s’intéresser à des solutions comme Ahrefs ou Majestic SEO. Une manière également de bien comprendre l’univers du site avec par exemple le topical trust flow mais surtout de comprendre pourquoi telle ou telle page a plus ou moins de poids. Un point crucial donc qui fait ensuite l’objet de préconisations pour obtenir les meilleurs backlinks, ou parfois pour se lancer dans des opérations de désaveux malheureusement. Observez l’aspect des ancres de liens encore une fois !

Doit-on auditer la concurrence ?

En ayant réalisé ce qui précède, on est armé pour mieux connaître également les concurrents. La réponse est « oui dans une moindre mesure ». D’abord, parce que l’on sait ce qu’il convient de faire, ensuite parce qu’il n’y a finalement pas trente six méthodes pour ranker (il y en a plus sieurs mais pas 36). Outre les positions obtenues et les pages concernées des concurrents, la manière dont ils se structurent pour les meilleurs, concentrons l’analyse sur les backlinks de ces derniers. Dans de nombreux cas, on peut trouver là source d’inspiration pour une petite campagne de netlinking.

Les préconisations suite à l’audit

Client et agence de référencement sont armés pour échafauder une stratégie, un plan de correction et de développement du site Internet. L’audit SEO, c’est technique, c’est sémantique mais cela doit conduire à des préconisations objectives et motivées. A défaut d’objectifs clairs parfois de la part du client, celui-ci permet d’en établir sur les semaines mois voire dans certains cas années qui suivent.

Pour aller plus loin

Ci-dessous, quelques articles complémentaires pour aller plus loin sur le sujet :

Audit SEA

Nous avons essentiellement développé ci-dessus tout ce qui concerne l’audit de référencement naturel qui constitue très clairement le cœur d’expertise au sein de notre agence de référencement, mais nous sommes aussi en mesure d’auditer votre compte Google Ads si vous souhaitez un avis extérieur quant à l’optimisation de vos campagnes de référencement payant.

Campagnes, groupes d’annonces, annonces, mots clés… nous analysons votre compte pour tenter de dégager des leviers de progression permettant d’optimiser l’existant, soit en obtenant un volume de leads supérieur pour une dépense équivalente, soit en obtenant un volume de leads équivalent pour une dépense moindre. La recherche constante du retour sur investissement quand on gère un compte Adwords, qu’il s’agisse d’un gros budget ou d’un budget modeste, nécessite parfois un regard extérieur pour valider ou invalider certains tests.

Le référencement payant ne fonctionne pas avec les mêmes règles que le référencement naturel. Vous payez vous êtes présent, vous arrêtez de payer, vous disparaissez, c’est aussi simple que cela. Maintenant ce n’est pas parce que c’est aussi simple que cela dans la visibilité de vos campagnes de référencement payant que le fonctionnement global n’est pas beaucoup plus exigeant en matière d’optimisation sur votre compte. En effet, tout comme pour le référencement naturel, vous allez entrer en concurrence avec d’autres annonceurs sur les mots clés que vous avez sélectionnés et qui correspondent à votre activité, mais il n’y a pas que les enchères où celui ou celle qui est prêt à mettre le plus d’argent sur la table pour un clic qui vont contribuer au positionnement de vos annonces par rapport à celles des concurrents. Il y a aussi le quality score qui porte sur plusieurs facteurs que nous analyserons pour vous faire les propositions les plus en adéquation avec votre situation et toujours dans l’optique d’un meilleur rapport visibilité de vos annonces / sommes dépensées.

Un audit approfondi d’un compte Adwords qui ne fait pas l’objet d’une attention particulière et permanente peut permettre de déceler plusieurs dépenses inutiles ou mal affectées. Il n’est d’ailleurs pas rare que les optimisations apportées sur un compte Adwords ne fasse augmenter le coût au visiteur sur votre site Web car une campagne Adwords mal configuré drainera de nombreux visiteurs qui arriveront sur votre site un peu comme par erreur, sauf que contrairement au référencement naturel, il s’agira de visiteurs qui ont occasionné une dépense directe ! Un exemple évident est le cas des mots clés en requête large qui génèrent un trafic bien plus volumineux mais dont une bonne partie n’est pas du tout adaptée…

Bien évidemment, si vous êtes dans une optique de recherche de notoriété plus que dans une recherche de trafic qualifié, cela peut s’entendre – il paraît même judicieux d’envisager une campagne display et de faire également de la publicité sur Facebook si tel n’est pas le cas – mais si vous voulez obtenir le trafic le plus qualifié à moindre coût, la canalisation est de mise.

Denier avantage lors de la réalisation d’un audit SEA comme dans le cadre d’une prestation d’accompagnement sur le long cours, cela permet souvent de dégager des synergies dont il sera possible de profiter par la suite pour le référencement naturel comme c’est le cas par exemple en identifiant des termes de recherches sur lesquels vos annonces ont été diffusées alors que le tool SEO que vous utilisez n’a pas suffisamment de données pour les intégrer à sa base de données et donc les considérer comme étant des mots clés.

Conclusion de tout ce qui a été abordé ci-dessus, si vous désirez gagner en visibilité sur les pages de résultats des moteur de recherches, tournez-vous vers une agence de référencement experte pour que celle-ci vous fasse progresser à la faveur d’un audit SEA et ou d’un audit SEO.

[Total : 5    Moyenne : 5/5]