Création boutique en ligne → comment créer une boutique en ligne

Création d’une boutique en ligne : comment la créer avec succès

Créer une boutique en ligne est devenu aujourd’hui un incroyable levier de progression pour de nombreux commerçants et de nombreuses commerçantes. En effet, quoi de plus logique quand on voit l’essor du Web et à quel point ce dernier prend de plus en plus d’importance dans notre quotidien. Tant et si bien qu’il fait désormais partie intégrante des habitudes d’achat pour de très nombreux secteurs. Les gens passent de plus en plus par Internet pour faire leurs courses en ligne avec livraison à votre domicile, acheter des vêtements (que dire des géants que sont devenus des sites comme Sarenza, Zalando ou encore Spartoo), commander des billets (de concerts, de spectacles, d’événements sportifs), etc.

Se pose alors la question fatidique : comment créer une boutique en ligne quand on est commerçant et que l’on souhaite étendre son modèle économique sur la toile ? C’est ce que nous allons aborder avec vous ci-dessous, aussi bien sur les plans conceptuels que techniques, c’est parti, sommaire !

Création d’une boutique en ligne adossée à un magasin physique

Indépendamment du cadre légal qui peut varier suivant votre situation (par exemple, les pharmacies en ligne n’ont pour l’heure le droit d’exister qu’à partir du moment où elles sont rattachées à une pharmacie « physique ») selon que votre futur site e-commerce sera adossé ou non à un magasin « physique » changera la méthode lors de la création d’une boutique en ligne.

Une communication plus efficace

Votre mode de communication sera différent dans le sens où les personnes pourront soit commander vos produits quand elles sont connectées à Internet depuis leur ordinateur, soit venir acheter vos produits directement en magasin.

Plus rassurante aux yeux de nombreux clients

Mettre en avant le fait que l’internaute est sur un site Internet de vente en ligne qui complète un commerce physique aura un côté rassurant pour beaucoup d’entre eux. En effet, si certains ont maintenant une confiance aveugle dans l’achat en ligne, d’autres sont un peu plus frileux (ce qui peut tout à fait se comprendre) et le fait de savoir qu’il y a une adresse, physique, un numéro de téléphone (beaucoup d’entre vous ici ne s’imaginent pas à quel point ce facteur peut être décisif dans l’acte d’achat) et le tout clairement affiché plutôt que dissimulé dans des conditions générales de vente elles-mêmes introuvables sans faire appel à Indiana Jones peut grandement améliorer le taux de conversion de vos visiteurs une fois votre site de vente en ligne créé !

Qui vous laisse plus de possibilités, toujours en termes de communication, en tant que gestionnaire de la boutique

Ensuite, bien plus que si nous parlions de création de site e-commerce, il y a, quand on parle de créer une boutique en ligne, dans la formulation le mot « boutique », dont l’expression « faire les boutiques » peut laisser penser dans l’idée qu’il s’agisse, au moins en partie, d’acheter des vêtements. Savoir qu’un magasin physique existe (notez que l’on dit aussi « faire les magasins ») peut être un moyen de se dire qu’en se rendant sur place, il y a la possibilité d’essayer les produits. Cela peut paraître anodin, mais cela peut aussi vous permettre d’envisager une communication différente. Si en termes de gestion (nous y venons ci-après), il est plus pratique pour vous de vendre en ligne plutôt que directement en magasin, vous pourrez envisager par exemple de faire des promotions spécifiques sur le e-shopping pour que même les personnes qui viennent essayer les produits sur place et qui ont pu s’assurer que ces derniers leur convenaient bien, les commandent en ligne.

Qui crée une gestion spécifique (gestion des stocks) de votre site de vente en ligne

Le point crucial qui se pose ici quand vous avez un magasin physique et une boutique en ligne, concerne la gestion des stocks. Si vous vendez des produits assez haut de gamme, dans une volumétrie assez faible, mais avec une forte marge, vous pourrez toujours vous arranger sans pour autant vous équiper d’une gestion automatisée de vos stocks. En revanche, si tel n’est pas le cas, il va vous falloir relier votre logiciel de caisse à votre site online pour que ce dernier s’actualise en conséquence et que vos clients en ligne ne commandent pas les derniers exemplaires d’un produit qui ne pourra pas être réédité et que vous venez de vendre en magasin un peu plus tôt.

Créer un site e-commerce ou tout se passe en ligne

Deuxième possibilité, la création d’une boutique en ligne ou tout se passe sur le Web. Vous n’aurez pas ici les avantages que nous venons d’évoquer certes, en revanche, vous gagnerez en simplicité au niveau de la gestion, ce qui n’est pas anodin. Quant au côté rassurant pour l’internaute, même si vous ne vendez pas « en dur », vous devrez tout faire pour rassurer l’e-acheteur sur le sérieux de votre commerce en ligne et qu’un maximum d’internautes vous fassent confiance. Vous pouvez vous appuyer sur plusieurs leviers pour cela :

  • la mise en place des avis des clients – supportée ou non par un organisme spécifique – sera un bon moyen de véhiculer votre professionnalisme quant à la qualité de vos produits et le bon traitement des commandes en ligne,
  • la mise en avant, même si l’on ne peut s’y rendre pour acheter, de votre siège social et de ses coordonnées, sera aussi un élément rassurant,
  • la double validation et sécurisation du paiement où le client doit passer par sa banque pour pouvoir finaliser son achat (à étudier toutefois car cette double validation peut en rassurer certains, mais en agacer d’autres en ajoutant des étapes dans votre tunnel de conversion).

Comment créer une boutique en ligne

Sur le plan « technique », pour que votre espace de vente sur Internet soit performant, il faudra qu’il soit à la fois fonctionnel et bien référencé, au sens de sa visibilité sur les moteurs de recherches.

CMS boutique en ligne : lequel choisir ?

Pour pouvoir créer votre site e-commerce, deux possibilités s’offrent à vous. Soit vous partez sur un développement spécifique, avec une solution codée à la main par vos soins ou par un prestataire / une connaissance qui va s’en occuper à votre place, soit vous utilisez un CMS, pour rappel Content Management System, qui va vous permettre de bénéficier d’une base de travail sur laquelle vous aurez de toute à travailler et avec des choses à retoucher au niveau du contenu et du code mais qui vous fera gagner du temps. Cette solution présentera le gros avantage, quel que soit le CMS de boutique en ligne que vous pouvez choisir, d’être plus facilement adaptable, une fois l’essentiel de votre site développé, par l’installation de plugins qui vous permettront d’ajouter (ou de supprimer) telle ou telle fonction que vous souhaitez sur votre site.

Parmi les CMS « boutique en ligne » les plus connus et utilisés du marché, citons WordPress, avec son extension spécifique qui transforme votre site WordPress en site e-commerce, Woocommerce ; mais aussi Prestashop ou encore Magento. Ces trois CMS (il en existe d’autres) sont gratuits, mais il en existe également des payants comme Shopify par exemple.

Si vous avez l’habitude de nous lire sur FacemWeb (merci ;)), vous savez que nous avons très clairement en ce qui nous concerne une préférence plus que marquée pour WordPress et son extension Woocommerce. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons d’ores et déjà un tuto complet pour créer un blog WordPress et toute une série de tutoriels sur le plugin spécifique de commerce en ligne Woocommerce. Pas mal de lecture en perspective, ne nous le cachons pas, mais une méthodologie facile à suivre si vous vous laissez guider pas à pas à la lecture de nos tutos !

Là aussi, si vous nous lisez fréquemment et dans la négative vous vous en doutez, pour créer une boutique en ligne performante, il faut que cette dernière soit bien visible dans les résultats des moteurs de recherches et ce ne sera pas toujours facile. Parce que si l’explosion du commerce en ligne est incontestable, elle a aussi créé une concurrence accrue pour tous les acteurs du Web dont certains ont les dents très longues. Des habituels requins jusqu’aux tigres aux dents de sabre, il va vous falloir vous frayer un chemin intelligemment et si possible sans froisser personne parce que contrairement à ce que peut régulièrement dire Google, cela existe le NSEO.

Vous devez donc avoir une bonne stratégie de visibilité aussi bien pour le référencement naturel que pour le référencement payant.

Créer une boutique en ligne bien positionnée en SEO

La base consiste déjà à commencer par bien choisir les mots clés sur lesquels vous allez essayer de vous positionner. Si c’est pour être positionné sur la question existentielle « les castors lapons sont-ils hermaphrodites ? » il y a fort à parier que cela ne vous apporte pas énormément de chiffre d’affaires derrière.

La stratégie SEO commence par là. A quoi bon aller vous battre avec de très gros acteurs aux moyens supérieurs aux vôtres et qui verront, sans forcément aller jusqu’au négative SEO, d’un œil peu enclin à souhaiter la bienvenue, l’arrivée d’un nouveau concurrent sur leur(s) requête(s). Au-delà de ça, il est parfois de toute façon beaucoup plus facile de se positionner sur des requêtes de type longue traîne que de vous battre sur l’expression clé la plus concurrentielle de votre secteur d’activité, qui plus est qui ne sera pas forcément la plus rentable.

Quelle arborescence choisir pour avoir un site performant ? Comment mailler le tout au niveau du maillage interne ? Des questions que nous avons déjà traitées à maintes reprises sur le site (et que nous traiterons encore chaque fois que nous trouverons un angle attractif pour vous dépeindre un point précis de notre métier qui mérite d’être développé et / ou réexpliqué autrement pour plus de compréhension ;)).

Abordons tout de même dans les grandes lignes les spécificités dans le cas d’un site de vente en ligne : vous devez veiller à ce que vos catégories reçoivent le link juice de façon bien pensée pour que vos principales catégories soient celles qui en tirent le plus de bénéfices. Vos produits phares pour lesquels la concurrence est la plus rude gagneront à recevoir un traitement particulier (maillage interne plus spécifique et conséquent (ci-inclus un éventuel linking depuis la page d’accueil via une rubrique meilleures ventes par exemple), recherche de backlinks pour ces produits-là, etc.).

SEA : créer des campagnes et groupe d’annonces performants

Comme souvent en référencement payant, le meilleur conseil que nous puissions vous donner : rien ne vaut le test ! La plupart du temps, votre affection pour vos produits ne vous permet pas de les juger correctement. Il est plus que fréquent sur la toile que des produits pour lesquels leurs e-commerçants partent très confiants fassent un flop quand d’autres, qui sont parfois lancés sans grande conviction ou en mode « test pour voir » rencontrent un franc succès.
Vos campagnes de  référencement payant seront en cela le meilleur révélateur et un excellent moyen de sonder le marché et aussi de vous guider pour vos optimisations SEO. Une fois que vous aurez suffisamment de recul, vous pourrez vous permettre de conserver uniquement les mots clés sur lesquels vous êtes le plus rentable.

Vous devez bétonner votre expérience utilisateur

Au cas où vous ne le sauriez pas encore :

  • l’internaute est toujours pressé, va toujours à l’essentiel (comprenez qu’il va toujours chercher ce qui l’intéresse lui (d’où l’idée de répondre à un besoin avec une expérience utilisateur qui commence dans les moteurs de recherches)),
  • pour une petite minorité d’internautes, ils lisent mal et en diagonale et pour la grosse majorité qui reste, ils ne lisent pas du tout,
  • même s’ils viennent pour quelque chose de précis, beaucoup d’internautes restent faciles à distraire.

Vous devez donc avoir une expérience utilisateur en béton armé, pensée pour la conversion en évitant :

  • un site trop long à charger, qui freinera le tunnel de conversion,
  • un éventuel storytelling marketing et SEO à un endroit qui freinera le tunnel de conversion,
  • d’aller lui mettre sous le nez, alors qu’il est peut-être sur le point d’acheter, une vidéo qui freinera le tunnel de conversion,
  • d’aller lui mettre sous le nez, alors qu’il est peut-être sur le point d’acheter, un joli foutu bloc avec tous ses réseaux sociaux préférés qui freinera le tunnel de conversion,
  • d’éviter chaque frein qui freinera le tunnel de conversion. Pour vous détendre un peu, cette excellente vidéo qui nous montrent bien le comportement trop souvent inadapté pour les visiteurs des sites e-commerce.

Votre site doit être rapide, avec des call-to-action qui sautent aux yeux (misez plus sur l’espace autour et les nuances de couleurs que sur le effets années 80 et une taille qui prend la moitié de l’écran), et bannissez les divertissements des pages de vente.

Quelles sont vos obligations en tant que propriétaire d’une boutique en ligne ?

Créer une boutique en ligne est un bien bel objectif et un levier de croissance des plus attractifs, mais si vous décidez de vous lancer il faut savoir que vous devez pour cela respecter plusieurs obligations.

  • Depuis le 1er janvier 2018, votre magasin online doit proposer un certificat anti-fraude (Il s’agit d’un dispositif visant à lutter contre la fraude à la TVA) au même titre qu’un logiciel de caisse classique,
  • Évidemment, votre site doit comporter des mentions légales et des conditions générales de vente,
  • Votre numéro SIRET mais aussi un numéro de téléphone doit vous permettre d’être contacté par vos clients,
  • Vous devez permettre à vos clients une rétractation par formulaire,
  • Adresser sans délai une notification d’achat à vos consommateurs,
  • vous devez avertir l’internaute comment seront exploitées ses données personnelles et dans quel but vous les récoltez (RGPD),
  • Lui demander l’autorisation de les exploiter y compris via l’usage de Google analytics…
  • Avoir des conditions de remboursement clairement exposées (le retour à 14 jours, le vice caché de deux ans, etc.)
  • etc, etc.

Cela fait beaucoup de choses à retenir et à respecter au mieux pour pouvoir profiter du segment Internet dans votre chiffre d’affaires, mais le jeu en vaut la chandelle (si besoin regardez la croissance du nombre de sites e-commerce pour vous en convaincre) et si vous avez besoin d’accompagnement, notre équipe se tient prête pour que vous puissiez, vous aussi, vous créer une boutique en ligne.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)