REFERENCEMENT WORDPRESS → Fondamentaux SEO sur WP

Référencement WordPress : Les fondamentaux SEO à connaître

WordPress présente un tas d’avantages, comme le fait que son usage soit très simple, ou que le nombre d’extensions disponibles est bien plus important que sur d’autres supports et CMS. Mais le mieux encore est que référencer un site WordPress est à la portée de tous, pour peu que l’on dispose de bases suffisantes en SEO. Dans cet article, nous allons étudier en détail ce qu’il faut savoir avant même de songer à utiliser une extension comme Yoast SEO sur laquelle nous allons bien sûr revenir. Pour notre part, aucune solution n’est particulièrement pertinente à 100%. Chaque site ayant sa propre façon d’être géré.

  1. Le référencement sur WordPress, c’est quoi ?
  2. Les principes du référencement
  3. Définir une stratégie
  4. Que faut-il comprendre par pertinence ?
  5. Point clefs du CMS WordPress
  6. Nom du site et title
  7. Optimiser les permaliens
  8. Éléments de taxonomie
  9. Catégories de WordPress
  10. Etiquettes et SEO
  11. Utiliser les étiquettes
  12. Les archives auteur
  13. Usage de yoast ou All In One

Le référencement sur WordPress, c’est quoi ?

WordPress est très certainement l’outil vers lequel on se tourne en premier lieu en matière de référencement naturel. Pourquoi ? Parce que ce que vous faites sur le CMS va beaucoup plus vite à être exécuté que si vous le faites « from scratch ». Il implique quelques techniques plus spécifiques on-site mais fondamentalement, si l’on peut être un spécialiste de la techno WordPress, il n’y a en revanche pas 36 manières d’exceller sur le référencement. Ce qui nous amène à dire ici qu’en dehors de connaissances techniques propres à WordPress, la technique en référencement, elle en revanche derrière, reste la même.

De même : Quel référenceur n’utilise jamais WordPress? Je connais bien quelques « techos » qui diront que le code est moins propre (je réponds : ça dépend !), que ce n’est pas professionnel parce que l’on est sur du blog ou même « C’est de la triche! ». Depuis quand ne s’amuse-t-on pas en référencement à tricher ??? Et en quoi est-ce tricher d’être plus rapide ? En quoi le fait d’être premier sur Google n’est pas un succès bien plus majeur que d’avoir optimisé un site végétant au-delà de la 10ème page ? Et d’ajouter : si des grands groupes prestigieux utilisent WordPress, c’est parce que c’est bien compatible avec Google. Vous avez compris que ce n’est ni le sujet, ni même une polémique autre que stérile : Les premiers gagnent, un point c’est tout. Et toc pour les éventuelles réactions de celles et ceux qui s’amuseraient à critiquer le référencement wordpress 🙂

Le référencement naturel sur WordPress ou sur un site quelconque

On le sait, le référencement naturel est un enjeu qui peut se traduire dans les faits par plusieurs stratégies. Si la question des archives sur WordPress peut faire l’objet d’une désindexation voir d’une non visite grâce au fichier robots.txt, il n’en reste pas moins que nombre de principes sont les mêmes sur WP comme ailleurs : Vérifier que l’on choisit les bons mots clés, l’usage de balise titres et de meta tags nécessaires à votre site, la création d’un bon maillage (à défaut d’actions sur l’arborescence), la mise en place d’une stratégie de netlinking, la création de contenus off-page, la communication off-page. Tout cela n’est pas lié à WordPress. Ces techniques cariées seront propres non pas au CMS mais au site, à sa raison d’être propre et à son environnement concurrentiel ou non.

L’avantage de WordPress est de vous donner une bonne matrice pour vous lancer !

Définir une stratégie (ou ligne de conduite) pour référencer un site wordpress

référencer un site wordpressRéférencer un site WordPress ou pas, c’est d’abord songer que l’information qui circule sur Google* est répertoriée par le moteur de recherche par ordre de pertinence. Le robot ou spider crawle les pages, les lit et les mange, les classe. La pertinence, c’est le résultat qui vous est donné. Google s’arrange depuis toujours à satisfaire ses utilisateurs. Cette réflexion préalable est importante pour faire des choix sur la manière de référencer son site Internet, également sur le rendu qui vous est donné en termes de contenus natifs par le lancement de votre site WordPress, nous y revenons.

* Pourquoi Google ? Parce que c’est le moteur de recherche qui vous intéresse !

Que faut-il comprendre par « pertinence » ?

Pour apparaître sur la première page de Google, et si possible dans les trois premiers résultats qui concentrent l’essentiel des conversions en clics, il faut définir une stratégie d’identification et d’appropriation des mots-clés et créer des contenus en adéquation avec l’attente des internautes. C’est ça la pertinence. Des techniques existent pour accélérer ou faciliter cela mais nous allons nous concentrer sur l’essentiel en expliquant qu’il faut avant tout :

Observer la concurrence et l’usage des termes utilisés, on notera par exemple que les meta keywords encore parfois présents sont une source d’idée pour vous-même (à titre personnel, vous vous en passerez, Google n’y prêtant guère d’importance)

Exemple  de balise meta keyword dans le code source d’une page (Head) :

meta name="keywords" content="blablabla,blablabla2,blablabla3"

Se mettre à la place de l’internaute, ce qui signifie que créer un site WordPress en ne songeant qu’à l’offre à annoncer est insuffisant, il faut comprendre les motivations de l’internaute,

L’acheteur ne vend pas vos produits, il les achète pour lui ou pour un consommateur. Sur le Web, la même compréhension des besoins est nécessaire.

– Penser l’activité du site WordPress en quelques mots-clés et réfléchir à la manière dont vous souhaitez être trouvé(e).

Les points clés d’un site WordPress à connaître pour bien le référencer

Abordés ici sans l’installation d’extensions supplémentaires, le premier de ces points clés consiste d’abord à permettre à WordPress de se référencer sur les moteurs de recherche. Normalement, c’est fait par défaut, mais si vous avez coché la case « Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site » dans Réglages -> Options de lecture, c’est déjà compromis.Référencer un site WordPress

Travailler la balise <title> et la description du site appelée « Slogan »

Dans Réglages -> Général, pensez à indiquer un titre à votre site WordPress, c’est fondamental car la balise en question permet de donner envie à l’internaute (elle se trouve en premier dans les résultats de recherche) et est une des bases d’un bon référencement de site sous WP. Songez au passage à éviter les stop words comme « de », « la », « et » etc.

référencer un site wordpressExemple de balise <title> dans le code source :

<title>Impots.gouv.fr - Accueil</title>

Juste pour vous rappeler que c’est la période 😉

Vous aurez soin également d’indiquer un slogan qui sera repris également par les moteurs de recherche. Réfléchissez également à la description que vous en faites et à la cohérence du contenu.

Pour pouvoir aller plus loin une fois que vous en aurez terminé avec la lecture de cet article, nous vous proposons beaucoup plus d’explications sur les réglages de WordPress dans notre blog dédié et tout un ensemble de tutoriels qui ont pour but de vous rendre plus visible et de faire de votre référencement wordpress un véritable succès !

Optimiser les permaliens WordPress

Ces permaliens sont très importants dans WordPress. Vous les trouverez dans réglages -> Permaliens. Lire avec intérêt je l’espère notre tutoriel sur les permaliens de WordPress.référencer un site WordPress

Il s’agit de forcer WordPress à définir vos articles en fonction de ce que vous souhaitez (on reprendra les mots-clefs choisis dans votre stratégie de départ par exemple). Les catégories étant une des forces de l’outil (mais aussi potentiellement une faiblesse), on peut envisager par exemple de définir le permalien d’un article avec une structure personnalisée comme :

http: //mondomaine.com/%category%/%postname%

Ce choix est discutable par bon nombre d’usagers de WordPress. Toutefois, je vous invite à aller voir notre article sur les critères d’optimisation de contenu SEO. Bon d’accord, il est polémique lui aussi parce qu’il va à l’encontre de la simple idée que le contenu suffit en référencement naturel. Par contre, il vous rappelle l’un des fondamentaux du succès on-site : La hiérarchisation jusque dans l’arborescence est FONDAMENTALE ! Pensez fractale 🙂 Pensez que le moteur ne vous donne une position zéro par exemple qu’en ayant une structuration très cohérente de ce dernier. Ceci vaut bien sûr pour l’organisation interne et l’arborescence de votre site Web mais également pour le contenu cette fois-ci « on page » : J’ai déjà vu ailleurs que les balises h2 h3 n’avaient pas d’impact, que la hiérarchisation (que vous pouvez définir dès le début avant de vous y tenir pour la suite) comme H1 H2 H3 H4 H5 H6 était sur-évaluée. Non, j’ai fait un tas de tests et c’est assurément important. Pas déterminant, mais important, comme toutes ces petites optimisations que l’on fait au quotidien sur les sites que l’on gère pour grappiller quelques places. On fait du SEO ou on rigole ?  « Bah les deux ! ». Ah oui, t’as raison, on a de quoi se poiler parfois.

La taxonomie propre à WordPress

La taxonomie héritée du classement des espèces de Carl Von Linné, c’est le classement non pas des espèces mais des contenus de votre site. On préfère généralement travailler en silos dans le référencement. WordPress nous donne des trucs parfois différents comme la question des archives (souvent indexées anarchiquement dans les résultats de Google).  Deux points chauds dans WordPress particulièrement : Les catégories et les étiquettes. Supplément sur les archives auteur !

Les catégories pour le SEO

Référencer SEO un site wordpressJe vous invite à réfléchir longuement sur les différentes catégories que vous pourriez utiliser dans votre WordPress. Celles-ci sont ensuite « traînées » toute l’existence du blog, ou presque. Elles influent également le storytelling que vous mettez en place. Peut-être avez-vous déjà eu cette réflexion : « il faut que je propose un article dans ma catégorie TSOIN-TSOIN, mais que vais-je y mettre ? » D’autant que TSOIN-TSOIN a un univers sémantique proche de TRALALA. Pourquoi ai-je créé tsoin-tsoin ? Ce type de réflexion n’est pas bon signe ! (Je vous assure que cela m’est arrivé). Conseil : épuisez au minimum 10 articles avant de vous lancer dans une nouvelle catégorie. Créez-les au fur et à mesure. Passons à présent à l’optimisation :

Les catégories dans WordPress, ce sont des archives, un fichier généralement appelé archives.php. Deux minutes pour regarder ce qu’il y a à l’intérieur vous fera peut-être comprendre que c’est une page paginée qui vous expose des excerpt posts. En clair, des extraits d’articles avec un joli lien répété du style « read more » vers votre article. Amis de l’optimisation des ancres en référencement bonjour ! Mais le problème (enfin c’est relatif) le plus grave, c’est que ces extraits de posts ne sont qu’un contenu dupliqué du début de votre article… Frustrant quand on souhaite avoir du contenu unique partout. Autre problème rencontré, votre thème ne gère peut-être pas l’ajout de contenu que vous trouverez dans votre back-office au rayon « catégorie », ce que l’on nomme les extraits de catégories. L’idéal est bien entendu ici de traiter votre page archives comme de véritables landing pages : l’expression d’univers sémantiques customisables à l’envi. Allez voir notre article sur le référencement des catégories WordPress.

Optimisez les mots-clés/ étiquettes de vos articles

Référencer un site wordpressConcernant les mots-clés dans WordPress, vous aurez soin de les renseigner dans la partie « Tag » ou « Étiquettes » ou « Mots-clés » dans les très vieilles versions maintenant de la bête. (Nota : Ils auraient pu laisser mots clés finalement, c’est peut-être trompeur mais quand on pense que ces derniers se « mettent » sur une page à la manière de la Keywords alors que l’on est professionnel du web, je suis inquiet). Idéalement, on en choisit quelques-uns, ceux pour lesquels votre site a sa raison d’être et ceux spécifiques à l’article (que l’on retrouve plusieurs fois notamment).

C’est vague me direz-vous ? C’est normal, je n’aime pas trop les étiquettes ! En tous les cas, dans une optique d’optimisation SEO exacerbée façon silo et cocon sémantique, ça devient parfois ingérable, d’autant plus que vous avez plusieurs rédacteurs. Cela dit, il existe de nombreux site éditoriaux assez magnifiques les exploitant avec succès, dans le cadre de la taxonomie évoquée plus haut.

Comment utiliser les étiquettes en SEO sur WordPress ?

Partez du principe que la catégorie est assurément l’élément le plus déterminant dans la classification (ou hiérarchisation). Par exemple, vous avez un blog sur les châteaux de la Loire ; Vous pourriez organiser vos catégories en « Châteaux de Bourgogne, châteaux de la Loire, etc. » Pour chacun des posts exploités concernant les châteaux, une étiquette du nom du château peut s’envisager (pour peu qu’il n’y ait pas qu’un article sur le château de Chenonceau).

Un lien vous indique ceux qui sont le plus utilisés dans votre blog, profitez-en, cela permet de vérifier que vous êtes toujours sur les bases que vous avez définies.

En respectant ces premiers points, vous êtes déjà dans le bon train pour référencer un site wordpress efficacement. Il vous reste ensuite à développer du contenu approprié, pertinent, pour séduire les moteurs de recherche. De la même manière que pour les catégories, intéressez-vous aux archives d’étiquettes de votre thème.

Les archives auteur

Pareillement, un listing d’articles vous est proposé sur chaque auteur. De plus, il est gênant d’avoir un lien en bas de chaque article renvoyant dessus. trois options : supprimer le lien, rediriger par exemple vers la home ou, si vous êtes de nombreux rédacteurs, songer au personal branding en créant une archive auteur customisée également.

Choisir et limiter l’usage des plugins SEO (Yoast & All In One SEO)

Ce n’est pas le simple fait de placer un SEO by Yoast qui va faire votre référencement. Il vous faudra dans un premier temps le configurer et de même, vous aurez besoin de vous appuyer sur votre stratégie éditoriale, la qualité de votre contenu et les éléments évoqués ci-dessus. Toutefois Yoast SEO a de nombreux avantages comme le fait de pouvoir gérer les noindex d’archives par exemple.

De la même manière, vous pourrez raisonnablement choisir d’autres plugins permettant de gérer les métas comme All In One SEO. Notre tutoriel dédié montre là aussi l’étendue des capacités de cet outil très configurable, en particulier pour la question de la balise anti-duplication rel= »canonical ». Évidement, d’autres plugins performants existent.

Dans tous les cas, limitez l’usage des plugins, un réflexe que l’on pourrait traduire par : »Ce plugin m’intéresse t-il au point de compromettre l’accessibilité de mon site ? ». Nous nous arrêtons là pour le sujet, vaste comme vous vous doutez bien.

Et vous, WordPress, vous l’utilisez dans une optique SEO ? Et si tel n’est pas le cas, qu’est-ce qui vous empêche de tester la paire gagnante « référencement wordpress » ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Vous aimerez également

Laissez un commentaire