Comment choisir une agence de référencement SEO ?

J’ai coutume de dire que le référencement naturel (SEO) n’est pas suffisant mais reste indispensable. Que vous recherchiez un prestataire freelance ou une agence de référencement, vous aurez besoin d’informations complémentaires avant de vous engager. Récemment, Google a d’ailleurs produit une vidéo présentant la manière de choisir un prestataire SEO. Voici quelques conseils tirés de celle-ci.

  1.  Mise en garde de Google
  2. Exemples de réalisations
  3. Suivi des consignes
  4. Services complémentaires
  5. Délais
  6. Expérience métier
  7. Référencement local
  8. Référencement international
  9. Techniques utilisées
  10. Le sérieux de l’expérience
  11. Relation commerciale
  12. Conclusion sur le choix

Une mise en garde contre les mauvaises pratiques et le non-respect des guidelines du moteur

Premier avertissement de Google : Vérifier la manière dont procède le prestataire. Et cela n’est pas évident si vous ne connaissez pas grand chose au travail que cela constitue. Un consultant SEO peut tout aussi bien améliorer l’image et la notoriété de votre marque (c’est d’ailleurs le but) mais également nuire à cette dernière. En tous les cas, certains référenceurs peu scrupuleux se lancent dans l’activité sans avoir préalablement d’expérience, réalisé des test, s’être formé.

Pour faciliter cette réflexion sur le choix du prestataire, vous pourrez par exemple lui poser plusieurs questions :

1. Votre agence de référencement a-t-elle des exemples de réalisations et des références clients ?

Cette question est en soi un préalable. Nous avons pour principe de ne pas exposer sur ce présent site l’ensemble de nos réalisations et nombre de confrères en font de même. Pour des raisons liées à la confidentialité. Posez donc la question à votre interlocuteur directement, demandez lui quelques exemples chiffrés, contactez les personnes avec qui il/elle a travaillé pour en savoir plus.

Demandez si possible un peu la méthode

2. Est-ce que vous suivez les consignes relatives à Google ?

En la matière, c’est un pré-requis de connaître sur le bout des doigts les choses tolérées et celles qui sont proscrites par Google. De la même manière, se tenir informé et opérer de la veille fait partie intégrante du métier. Dans la vidéo de présentation, cette question rappelle évidemment que Google sanctionne les contrevenants à ses règles. Au-delà, même les référenceurs les plus black hat doivent être en mesure de vous dire ce que veut Google. Pensez aussi à vous informer sur ces usages, au besoin dégrossissez le vocabulaire choisi par les agences (voir notre lexique du référencement).

Si nous mettons des balises meta keywords, ça devrait suffire ! (sic)

3. Le prestataire propose-t-il des services complémentaires de Webmarketing et de conseil ?

Dans de nombreux cas, et c’est même l’essence de l’inbound marketing, proposer d’autres services complémentaires s’impose. D’abord, parce que comme nous l’avons vu plus haut, le référencement naturel ne suffit pas à lui-seul,. Ensuite parce que la carte social media est également importante dans la stratégie de communication multicanale. Enfin, parce que toute mise en pratique d’objectifs nécessite ne serait-ce que des analyses en matière de conversion puis de ROI (Return on investment) . Un point sur lequel vous devez attendre au tournant votre prestataire 🙂 Tous ces services permettent de créer des leviers de notoriété ou de croissance que votre marque a besoin d’exploiter. Évoquez-les.

Ai-je besoin d’indicateurs de conversion, de Facebook ? (sic)

4. L’objectif, parlons-en également en termes de délais

Les prestations de référencement varient. Il nous arrive parfois d’avoir une intervention très courte sur un projet parce que celui-ci ne nécessite pas un « abonnement » mensuel. Mais il est plus évident de répondre au besoin à partir du moment où ce dernier est bien exprimé. Il appartient au consultant SEO senior par exemple d’aiguiller le client dans ces objectifs. Un exercice qui mérite votre intérêt puisque le référencement peut avoir plusieurs objectifs, être plus ou moins difficile en fonction du projet et de la concurrence. Bref, un nombre de facteurs importants sur lesquels il faut s’enquérir. La vidéo précise par exemple que les interventions du SEO peuvent avoir des effets dans les 4 à 12 mois. Un écart-type qui prouve que la difficulté est très variable. Il ne s’agit pas ici de rechercher forcément une fulgurance en termes de résultats ou d’en obliger le prestataire (nous vous conseillons de voir notre sujet sur la Première page Google et le référencement par résultat). Plutôt une idée du temps qu’il sera nécessaire pour traiter l’opération ; un audit SEO s’impose souvent comme des mesures de résultats à échéances précises également.

Il faut que mon site soit positionné sur « assurance pas cher » dans 8 jours ! (sic)

5. Possédez-vous de l’expérience dans le métier de notre marque ?

C’est un plus indéniable d’avoir déjà traité des questions relatives à un métier donné. Si l’agence de référencement a pu traiter d’autres sujets similaires, elle connaît probablement l’univers sémantique, les habitudes de consommation, la manière de travailler dans votre profession. Un atout indéniable mais au-delà même de la réponse, poser cette question vous permet de voir le répondant de votre interlocuteur sur finalement sa manière de traiter les informations qu’il récolte.

Bien comprendre le marché, la base de la réussite

6. Disposez-vous d’une expérience dans le référencement local ?

Vous avez besoin de plus de visibilité localement ? Google vous conseille de vérifier l’expérience de l’agence en la matière. Tout à fait juste dans la mesure où il n’est pas évident que cette dernière ait traité le référencement dans une ville ou un pays cible. Si l’on rencontre souvent peu de difficulté à référencer localement un site (dans la mesure où il se cantonne au référencement local), il faut se garder d’employer des référenceurs sans expérience sur un pays cible. Ou du moins, assurant une entière connaissance de ce dernier. Les termes qui nous viennent à l’esprit en termes de recherche peuvent complétement différer si vous êtes en Belgique, en Allemagne, aux USA… Une retranscription de manière de fonctionner dans le search et c’est passer à côté de la cible. Il peut y a voir nécessité de faire appel parfois à plusieurs intervenants comme dans le conseil numéro 7.

Faites parfois appel à plus de compétences !

7. Vérifier l’expérience du développement dans les sites Internationaux

Alors sur ce point, c’est  très souvent n’importe quoi. En matière de référencement, il y a l’aspect technique (code entre autres, l’insertion de balises hreflang par exemple), mais aussi une expérience utilisateur souvent différenciée, et bien entendu une sémantique qui ne doit pas être tirée de Google Traduction. Faites donc un point important sur ce sujet si vous avez besoin en tant que grand compte ou PME de vous développer à l’international.

Quelle connaissance des sites multilingues ?

8. Quelles techniques de référencement exploitez-vous ?

C’est parfois confus cette approche alors n’hésitez pas à interpeller le consultant ou l’agence SEO sur des précisions quant aux techniques évoquées. Un professionnel averti doit être en mesure d’expliquer à n’importe qui du néophyte au confrère sa méthode de travail. Nous avons conscience que le langage employé est parfois très technique. Si ce n’est pas clair, demandez des précisions et vérifiez que cela correspond à vos attentes, quels risques vous pouvez également encourir concrètement.

White Hat ou Black Hat (ou les deux) ?

9. L’expérience, un gage de sérieux ?

Assurément, si le prestataire bénéficie d’une expérience longue, il est capable d’analyser plus finement les situations. Il a nécessairement rencontré des cas de pénalités, expérimenté plusieurs techniques, a une vision plus stratégique que technique même parfois. C’est un point à mettre dans la balance bien que certains jeunes pourront facilement vous montrer des références et assurer un renouvellement. Se référer parallèlement au point évoquant la veille (De notre point de vue, c’est un point critique complémentaire car certains dorment sur leurs acquis).

Je viens de commencer hier ?!! (sic)

10. Comment se passe la relation commerciale ?

Comment communiquer ensemble, c’est finalement la question que l’on doit traduire par un accompagnement, une relation directe sur les sujets. Mails, rencontres physiques, messagerie, Skype, tout cela n’est finalement que vecteur d »information. Ce qui compte vraiment, c’est une relation enrichissante ; La transmission claire des savoirs par exemple ; le fait de faire grandir en compétence vos équipes de développeurs, le fait de faire des rapports réguliers sur l’évolution de vos positions, de votre trafic et de vos conversions. De la même manière, si la prestation ne se limite pas à des préconisations, toute intervention sur le site mérite une précision de la part du prestataire.

Pour conclure sur la manière de choisir votre agence SEO

Des professionnels de ce secteur sont normalement en mesure de vous aider dans le contenu sémantique de votre site Internet (rédaction, appréciation de la qualité). Ils ont une connaissance de la manière d’organiser celui-ci (que ce soit en termes de liens internes ou d’arborescence). Ils peuvent vous aider sur l’utilisation du Javascript, comprennent ce qu’est une redirection 301 (et les autres), sont en mesure de rechercher idéalement avec vous des mots clés, peuvent vous former vous ou vos équipes et ont une expertise sur les marchés  assez précise. Pensez donc à bien vérifier tous ces points avant de vous engager, de même, vérifiez les tarifs et à quoi ils correspondent. Ils ne nécessitent pas forcément (et quelle que soit la taille de votre société) de débourser immanquablement chaque mois l’équivalent d’un ou plusieurs salaires.

Et vous, avez-vous déjà fait appel à une agence SEO ?

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Publicité Google

Google AdSense est un programme de monétisation proposé par Google aux éditeurs de sites web pour générer des revenus publicitaires à la performance. Un éditeur de site web peut adhérer gratuitement au programme et bénéficier d’affichages publicitaires sur son site en y plaçant des tags publicitaires correspondant aux formats de son choix par simple copier / coller d’un code fourni par le programme.
Google utilise des cookies pour rendre la publicité plus attractive pour les utilisateurs et plus rentable pour les éditeurs et les annonceurs. Les cookies servent ainsi également à sélectionner les publicités en fonction de leur pertinence pour l'utilisateur, à améliorer les rapports sur les performances des campagnes et à éviter la diffusion d'annonces que l'utilisateur a déjà vues.

Google AdSense
NID,SID,DSID, FLC, AID, TAID