Plugin AMP WordPress : Comment l'installer sur vos Pages & articles ?

Faire passer son site WordPress avec des pages AMP

Dans un article récent, nous évoquions la nécessité de faire passer ses sites, WordPress ou pas, dans des versions de pages Google AMP. Avec WordPress, c’est extrêmement facile si vous utilisez les extensions de WP. Les principales besoins concernant AMP tournent autour de la modification du code de votre site. Le plugin d’Automattic vous propose de le faire pour vous. Le minimum en soi avant des configurations plus avancées que nous voyons dans d’autres articles.

Comment installer AMP sur les pages WordPress ?

C’est très simple, il vous suffit d’aller télécharger cette extension. Le plugin modifie vos Posts pour les transformer en AMP comme dans cet exemple :

<link rel="amphtml" href="http://wordpress.facemweb.com/statistiques-yoast/amp/" />
Link rel permettant de faire référence à la page AMP

Notez que vous devez placer des rel canonical  pour de fait créer deux contenus sur votre site, l’un pour AMP, l’autre pour le contenu classique.

Cela évite les problèmes de Duplicate Content et fait ainsi référence à la version standard de votre site WordPress :

<link rel="canonical" href="http://wordpress.facemweb.com/statistiques-yoast/" />
Exemple de rel canonical associée à AMP

Doit-on laisser AMP sur toutes les pages et articles ?

Compte-tenu qu’AMP est la nouvelle techno de Google en 2016, qu’elle est reprise par Bing également depuis la fin septembre 2016 (déclaration officielle), que c’est un petit plus pour le positionnement, la réponse est oui. Et ce, bien que les pages AMP soient initialement prévues plutôt pour les articles d’actualité, les articles de blog également.

Il faut, comme précisé dans l’article évoqué plus haut se concentrer sur la nouvelle norme de Google et accepter le fait qu’il y a une nouvelle couche sur votre HTML. Génial ! 😕

On est content de savoir également que ce petit plugin gère les sites où les permaliens ne sont pas très optimisés. En créant ajoutant simplement /?amp=1 à la fin de celles-ci.

Par ailleurs, le plugin crée de nouveaux templates de base pour la gestion AMP, outre un fichier styles.php nécessaire : single.pfp, meta-taxonomy.php (ce qui nous donne ce qui est donné en exemple ci-dessus), header-bar.php, meta-author.php, meta-time.php. Ces éléments permettent l’ajout des articles et pages, nom de l’auteur, date de publication et catégorie.

Quelles autres points doit-on observer avec ce plugin AMP ?

Fondamentalement, pas grand chose d’autre, vos pages AMP sont un nouveau point à travailler pour votre site Internet. Vous pouvez également les customiser car de base, c’est très basique avec cette extension. Pour cela il existe déjà des solutions pour personnaliser AMP. Mais notre conseil est d’aller voir principalement votre Google search console en attendant que tout les extensions y compris Yoast SEO se mettent vraiment au diapason pour vérifier que tout se passe bien.

De manière générale, Google indique des erreurs de passage mais laissez du temps au spider de repasser pour avoir une courbe inversée ensuite. Sachez que les déclarations faites ne sont pas forcément prise en compte tout de suite. Plusieurs passages de GoogleBot se révèlent parfois nécessaires, comme dans le cas des rel canonical. Oui, au cas où vous n’auriez pas remarqué, on n’impose pas à Google, Google dispose. Ce petit plugin a donc le mérite de vous éviter de trop travailler pour la firme de Mountain View.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)