Comment débuter en référencement naturel SEO ? | Facem Web

Comment débuter en SEO ou référencement naturel ?

Pour commencer à faire du référencement naturel, sans être un expert SEO Black Hat pour autant, ou un kamikaze du linkbuilding à outrance, il convient d’avoir à l’esprit plusieurs principes : Le SEO dans sa définition n’est qu’une composante du référencement ; Google n’est certainement pas le seul levier d’acquisition (bien que ce soit l’un des meilleurs) ; Les astuces et victoires obtenues vous obligent à travailler encore plus ! Toujours motivé(e) ? Nulle prétention ici de TOUT vous expliquer. Alors allons-y.

Commencer en SEO, c’est se concentrer sur Google ?*

Dans la réalité stricte du marché des moteurs de recherches à l’occidentale, c’est une assertion plutôt vraie. Plutôt seulement car il vous arrivera dans vos tests de vous intéresser aux autres comme Bing, Ecosia…. Si vous allez sur des marchés plutôt vers l’est et l’Asie, vous aurez également besoin sinon de méthodologies différentes, de techniques différentes en raison de l’existence d’autres formes de Search (Yandex, Baidu, 360, etc.). Mais en fait, la réalité n’est pas que que celle de Google. Vous nous attendez ici au tournant avec les médias sociaux ? Et bien non : faire du SEO, c’est se concentrer avant tout sur les internautes et particulièrement un point crucial : leur intention. Capter non pas l’attention dans un premier temps (nous verrons cela plus loin) mais l’intention, c’est être dans le vrai.

OK, vous nous emmenez où là ?

Tout simplement sur le chemin de la réflexion en matière de positionnement. Les positions sur des expressions de recherche dans Google sont évidemment très recherchées. Mais de quelles expressions de recherche parle-t-on ? De mots clés ou Keywords ? Des expressions qui assurent un trafic ou de celles qui marquent l’intention d’un consommateur potentiel ? Si vous nous suivez, vous comprenez très vite qu’il s’agit ici de porter focus sur les requêtes d’internautes cherchant un service un produit, dans un contexte de search qui peut être le mobile avec une attention partagée, ou même sur ordinateur de bureau dans l’expression finalement la plus froide de l’exercice.

Ne pas se limiter à l’optimisation SEO dans un plan stratégique de développement SEO !

Vous avez réalisé les optimisations SEO les plus adaptées sur votre site Internet ? C’est formidable mais cela s’avère le plus souvent insuffisant pour trois raisons principales :

  • Les concurrents risquent de faire de mème,
  • Les intentions des internautes changent dans le temps,
  • L’algorithme change en permanence.

C’est là que la veille prend tout son sens. La veille, c’est l’écoute du marché : Que font les autres certes, mais que font surtout mes clients et comment évolue le classement de leurs intentions chez Google ? Pour éviter les écueils d’un plan stratégique court-termiste et à défaut de maîtriser tout le temps tous les indicateurs (les KPI c’est possible, l’analyse des concurrents aussi mais les updates de Google, c’est plus délicat), nous vous invitons à agrémenter de contenus et de liens votre site Internet. Le contenu se fait cette fois-ci dans un plan de développement : Créer du storytelling avec l’idée d’obtenir des places dans la SERP nous va bien ; Observer les potentialités de liens à partir des concurrents et en sondant le marché aussi !

Ces deux actions certes techniques mais finalement assez simples dans la mise en place (c’est avant tout une question de planification et d’organisation dans le temps) permettent de passer les caps délicats des soubresauts algorithmiques dans la majorité des cas que nous rencontrons. Concrètement, vous publiez tous les jours ou presque, en intégrant toutefois quelques règles adéquates de rédaction web, votre référencement naturel s’améliore : CQFD. Alors bien entendu, ces actions en apparence simples peuvent devenir un gros casse-tête si la structure et le contenu n’est pas adéquat et ne répond pas à… l’intention de l’internaute.

Pourquoi publier tout et n’importe quoi est une idée de débutant en référencement naturel ?

Parce que vous ne facilitez pas le travail de réorganisation de votre consultant en référencement ! Blague à part, le storytelling n’est pas affaire d’amateurisme. Lorsque nous devons récupérer des contenus ultra faibles sur un blog entreprise, c’est plus un soucis de réflexion supplémentaire qu’un avantage en termes de positionnement.

Oubliez l’idée de créer des actus dont tout le monde n’a que faire… les réseaux sociaux sont adaptés pour ça. De plus, quel valeur apportez-vous à l’insertion d’une simple photo ou d’un contenu sans rapport avec ce que vous proposez ? Non non, les réseaux sociaux sont bien faits pour cela (ils ont d’autres intérêts bien entendu).

A contrario, ne rien publier parce que l’on observe gentiment la SERP, ce n’est plus possible non plus en 2018.

Prendre l’angle pseudo techos du PBN pour faire du SEO ??

Alors si vous ne savez pas ce qu’est un PBN, ou Private Blog Network, nous vous invitons à aller voir notre lexique du référencement. Oui, voilà bien un terme barbare pour désigner une technique de référencement autour de blogs, voire splogs pointant sur votre site censé ranker. En voilà une fausse bonne idée si vous ne savez pas ce que vous faites.

D’abord parce que Google permet dans de nombreux cas de faire grimper une page en actionnant simplement le maillage interne, ensuite parce que pour beaucoup de situations, c’est tout simplement trop risqué par rapport à l’avantage escompté. et puis même si vous trouverez des solutions de création de PBN pour quelques dollars, l’entretien peut potentiellement être coûteux.

Acheter des liens directs et faire de l’annuaire à tout va ?!

Revenez à l‘idée du storytelling. Sérieusement, vous démarrez un projets, vous avez une chance unique de créer l’histoire qui va avec. Ceux qui débutent dans le Web oublient souvent ce grand principe qu’un blog, ça vous appartient. A l’exception de faire n’importe quoi, c’est un outil très puissant que vous pourrez actionner comme bon vous semble et qui vous assure de manière permanente un minimum de visibilité : le rêve de l’automatisation dans la communication !

Alors certes les liens sont formidables (nous ne les jetons pas là sur le bas-côté) mais par pitié tout spot n’est pas si intéressant que cela (rapport avantage/temps passé). Ne consacrez pas trop de temps à l’achat et plus généralement à la recherche de liens, vous allez vous perdre. Limitez cette activité et stoppez tout lorsque le temps imparti par semaine est dépassé.

*Lorsque je mets au bout d’une phrase ou d’un titre un point d’interrogation, à l’exception des questions, j’évoque la notation échiquéenne qui peut se résumer ainsi :

  • ?? Grosse bourde
  • ? Erreur
  • ?! Coup douteux
  • !? Coup intéressant
  • ! Bon coup
  • !! Coup très fort (ce dernier ne peut être qu’une somme d’actions totalement comprises).

Enfin pour conclure, rien ne vous empêche d’avoir le soutien de professionnels grâce à une formation en référencement naturel.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)