Améliorer référencement naturel SEO → 10 techniques & astuces

Améliorer référencement naturel SEO, dix techniques & astuces

Améliorer son référencement SEO nécessite de faire un peu de stratégie pour commencer, beaucoup même. Le référencement naturel est avant tout question d’objectifs. Pour commencer, vous ne pouvez espérer vous positionner sur des expressions de recherche ou mots clés concurrentiels si votre site vient de sortir. En d’autres termes, Google impose une sorte de période probatoire qui va d’ailleurs franchement varier selon la thématique de votre site. Une légitimité est difficile à acquérir, même dans certains cas au prix de travaux et d’optimisations très limites du point de vue du moteur. Dans cet article assez long, listons les actions nécessaires et les étapes pour améliorer son référencement SEO via quelques conseils.

  1. Définir les objectifs en référencement naturel
  2. Choisir les bons mots clés
  3. Améliorer l’arborescence SEO
  4. Renforcer le maillage interne
  5. Amélioration du contenu interne
  6. Reformuler les balises title
  7. Baliser ses pages, les hiérarchiser avec le HX
  8. Ajouter des images et de la vidéo
  9. Renforcer la popularité par le backlinking
  10. Astuces et techniques liées à la Google Search Console

1. Définir des objectifs SEO par un audit

Ces objectifs SEO ne peuvent être fixés qu’en vertu d’une prise de conscience de la situation au moment où on les fixe. C’est pourquoi l’analyse de l’existant apparaît le plus souvent utile au travers de la réalisation d’un audit de référencement. Il ne s’agit même pas ici de commencer de but en blanc à chercher des mots clés si l’on ne prend pas la mesure de ce qui a été fait par le passé, comment a été conçu le site Internet, avec quels objectifs à l’époque (s’il y en avait), si le site a connu une pénalité, etc. Évidemment la thématisation d’un site Internet nous permet de prime abord de considérer des potentialités sur un sujet donné, mais il n’assure pas la réussite d’un positionnement futur si certains critères ne sont pas respectés. Fondamentalement, il est toujours possible de trouver des positionnements sur Google, dans toutes les thématiques, notamment si l’on trouve les ressources pour amener les choses différemment. En tous les cas, nous n’avons jamais rien trouvé de non monétisable pour un client chez Facem Web.

2. Le choix des mots clés dits expressions de recherches en SEO

La littérature sur l’amélioration du référencement naturel est extraordinaire : On nous parle de mobil-first, de AMP, de données structurées, de HTTPS, de Big Data sans autre forme de procès, de PBN ou de fin du backlinking… Revenons aux principes de base au travers des objectifs. Toutes les optimisations nécessaires, quelles qu’elles soient doivent tendre vers cet objectif : Faire ranker sur les Keywords choisis. Que ce soit pour un objectif à court terme ou à long terme, il faut indubitablement toujours se tourner vers ces indicateurs visibles dans la SERP : Si je tape ou j’énonce : « Boutique de mode », mon site de boutique de mode apparaîtra-t-il dans les résultats au moins en première page ? Est-ce que j’ai vraiment envie que ce soit sur cette expression que l’on me trouve et pourquoi ? Ne dois-je pas concentrer mes efforts sur d’autres expressions liées à une intention d’achat ? Y a-t-il un marché derrière, est-ce recherché ? Autant de questions légitimes qu’il faut se poser avant de se lancer sur cette expression et donner du poids à une page dédiée pour cela.

Dans notre agence de référencement naturel, nous considérons que chaque page doit avoir une utilité. En d’autres termes, écartons ensemble les pages dont aucun objectif SEO n’est affiché ou rendons celles-ci beaucoup moins visibles pour le moteur.

3. Améliorer l’arborescence du site Internet pour le référencement naturel

1 axe pour réussir son référencement est prioritaire au-delà des objectifs définis et des mots clés choisis. Cet axe principal, c’est l’arborescence de votre site Web. Celle-ci doit refléter votre stratégie et dans beaucoup de cas, il apparaît inutile de vouloir se positionner sur « Accueil » ou encore « Qui sommes- nous ? » C’est ultra fréquent de voir également des sites conçus sur le modèle de « Je suis un fournisseur » au lieu de répondre aux attentes des internautes. L’internaute n’a pas le temps de se pencher sur la découverte ou le branding de votre entreprise s’il ne vous connaît pas par ailleurs. Proposez-lui vos services et produits d’abord. Cette erreur est souvent visible dans les menus rencontrés. Par exemple :

Accueil | Qui sommes-nous ? | Nos références | Nos activités | Nous contacter

Quand vous comprenez l’impact des ancres de liens en référencement naturel, vous pouvez vous inquiéter du travail de réorganisation d’un site dans son entièreté. Une réflexion partagée entre le référenceur et la société en question s’impose pour déterminer les produits et services de celle-ci.

L’arborescence n’est pas qu’un menu, c’est une manière de structurer les idées du site, de mettre en avant les pages les plus utiles et les plus importantes où que l’on se situe. Il n’est pas compliqué de comprendre ici que le « Qui sommes-nous ? » ou même « Nos activités » ne correspond pas à une recherche d’internaute. Vous les perdez immanquablement, et ça, c’est plus que du SEO, c’est tout simplement de l’expérience utilisateur (UX).

L’organisation de l’arborescence va donc se faire en silos. On appelle cela le siloing ; En d’autres termes, les silos que vous rencontrez sur les routes de campagnes sont de gigantesques tubes comprenant à chaque fois un type de céréale. On ne mélange pas le blé et l’orge par exemple, au moins pas tout de suite. Un travail de catégorisation ou de re-catégorisation pour les sites existants permet d’assurer la réussite de votre projet de référencement naturel. C’est un prérequis bien plus que tous les autres !

4. Améliorer le maillage interne pour le SEO

On ne peut concevoir une arborescence et une exploitation durable d’un site pour répondre à des objectifs de référencement naturel sans anticiper le maillage interne qui découle des actions. Le maillage interne, nous en avons déjà parlé, c’est ce qui vous permettra au-delà de la structure de pousser les pages et articles qui vous semblent les plus utiles à votre stratégie. C’est une occasion de dépasser le siloing simplement et d’amener plus de sel ou de poivre en fonction de l’ancre de lien sur une page de destination. Parfois, souvent même, le lien interne peut s’avérer plus puissant qu’un backlink. De même, les liens internes peuvent s’effectuer sur la même page afin d’avoir une richesse accrue du contenu. C’est le cas sur cet article. Nous avons constaté par le biais de cette technique un meilleur crawl et le budget crawl vu dans le point 10, c’est important.

5. Créer du contenu rédigé de qualité et surtout thématisé

Pas besoin de s’éloigner de la réponse aux objectifs, les contenus visent des expressions de recherches choisies, le plus souvent dans la même thématique ou connexes à un sujet. Connexes parce qu’il est possible de favoriser le linking interne en travaillant une requête par page. La volumétrie de texte est indispensable en SEO, Google ne comprenant vraiment que ce dernier. Il doit être lisible par les moteurs, indexable et surtout structuré comme nous le voyons plus loin. Pas de texte, pas de référencement. Doit-il être pertinent ? Oui mais pas tant pour le fonctionnement de Google que pour l’internaute. Ce dernier pourra ainsi relayer l’information t c’est un moyen au sens strict du référencement naturel d’espérer de nouveaux backlinks.

6. Astuce : Reformuler des balises title pour qu’elles déchirent

La balise title ou balise titre SEO en français, c’est LE CRITERE on-page numéro 1. Pas d’équivalent à ce stade pour assurer une position dans la SERP. Sa taille avant d’être tronquée varie parfois, comptez 70 caractères environ mais cela peut être plus, rarement moins ! La longueur, c’est une occasion de placer l’expression de recherche souhaitée pour la page. Si l’on reprend notre « Boutique de mode » de tout à l’heure et que vous souhaitez qu’une page se positionne dessus, c’est proprement impossible sans mettre cette expression dans la balise titre. Pour plus de compréhension, les petits jeux auxquels nous nous livrons sur le sujet (→), allez voir notre article sur la balise title.

Notez que celles-ci ne sont pas figées das le temps, vous pourrez revenir dessus au besoin pour vous adapter à l’évolution du marché ou même pour essayer de vous positionner sur du plus concurrentiel. Recycler l’existant du contenu en SEO, c’est très utile.

7. Hiérarchiser les contenus Hx pour le SEO

C’est incroyable comme des pages parfaitement structurées amènent plus de trafic et assurent plus le positionnement. Vous avez noté par exemple sur ce présent article que nous utilisons un seul <h1>, qui est le titre du document et plusieurs <h2>, les différentes astuces pour améliorer son référencement SEO. Faites de même !  La hiérarchie, c’est comme l’arborescence, ce doit être un réflexe. C’est l’occasion notamment d’apporter un peu de variété sur les sous-titres, de faciliter la lecture de textes parfois un peu indigestes et surtout d’expliquer au moteur qu’il y a une réflexion structurée du contenu. Plus lisible pour lui, plus impactant, une <h1> est reconnue par Google comme plus impactant dans le référencement naturel.

8. La technique consistant à mettre des images et de la vidéo

Vidéo et images assurent une richesse supplémentaire de contenus et c’est indispensable pour promouvoir une page dans la SERP. Utilisez des <iframe> de YouTube et soignez le référencement de vos images sur Google. Pour cela, songez à renommer vos titres d’images et ajoutez des attributs alt. Faites en sorte que les images et vidéos soient cohérentes avec l’ensemble on-page.

9. Faites faire votre backlink, petites astuces SEO

Le backlinking, c’est le sel nécessaire pour passer d’une position 5 à 2 ou pour aller à la conquête de la première place sur Google. Pour cela, il vous faut travailler le référencement off-page avec du partage sur les réseaux sociaux pour promouvoir vos contenus et espérer un lien en retour, aller chercher des liens sur quelques annuaires, créer des partenariats. L’achat de liens étant proscrit par Mountain View, il nous est impossible de vous dire de négocier l’achat de backlinks sur les plateformes existantes ou carrément au contact direct avec certains blogueurs. Sachez néanmoins que si vous avez vous-même un ou des blogs, il est plus facile de pouvoir négocier a minima un peu d’échanges. Une technique toujours délicate à mener qui nécessite une expérience réelle. Contactez-nous au besoin sur le sujet.

Par ailleurs, il existe différents spots naturels que vous retrouverez sur le Web, il faut pour cela chercher un peu mais ne concentrez pas tout votre temps là-dessus car cela peut être vite chronophage. Bossez votre site on-page d’abord.

10. Utilisez la Google search console pour monitorer votre site Internet

Si vous avez fixé correctement vos objectifs, c’est bien plus là que dans Google Analytics qui pose par ailleurs quelques problèmes en termes de RGPD que vous trouverez les astuces et solutions pour améliorer votre référencement. 4 points de vigilance dans la search console :

  1. L’indexation de vos pages (la base),
  2. Le crawl de votre site par GoogleBot,
  3. L’analyse de la recherche,
  4. Les liens entrants.

Bien entendu, vous pourrez observer là également la manière dont le code est lu par le moteur, les données structurées reprises (le Schema.org notamment), le sitemap, le robots.txt, les facteurs AMP, mobile, https, géolocalisation, etc.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

2 Commentaires
  1. Thierry HENRY 22 mai 2018
  2. Xavier Deloffre 24 mai 2018