Annonce Adwords → nouvel affichage des annonces Google Adwords

Annonce Adwords, nouvel affichage par Google : la blague

Google Adwords a adopté un énième nouvel affichage pour ses résultats du référencement payant, ce qui ne vous aura sans doute pas échappé si vous êtes dans le domaine du Search Marketing. Et comme chaque fois en pareilles circonstances, la différence entre les liens qui correspondent aux résultats du référencement payant et ceux qui correspondent à ceux du référencement naturel s’amenuise et il est de plus en plus dur de les distinguer pour un œil non averti… Bravo Google…

Bref rappel historique sur le changement d’affichage des annonces Adwords

Nous sommes au début février quand ce tweet de Thomas Olifirenkoff (enfin il y en a peut-être eu d’autres, mais c’est celui-ci qui m’a interpellé personnellement), annonce des tests de la part de Google.

Avant (à gauche) | Après (à droite)

Pour celles et ceux qui prendraient connaissance de tout cela a posteriori, sur l’ancien affichage, les liens payants sont différenciés par le mot annonce dans un bloc vert, sur le nouveau, le bloc est remplacé par le même mot entouré d’un liseré vert. Comme cela, la différence pourrait paraître minime, mais la rapide intensification des tests et la plus rapide encore généralisation de cet affichage en disent long sur les résultats pour Google.

Dis Google : tu te fous de qui là avec ton moteur de recherches ?

Décidément, se payer la tête des gens semble plus que jamais s’ancrer dans l’ère du temps… Celui dont nous allons parler ici et aujourd’hui, notre champion du jour vous l’avez deviné, c’est Google. Et comment il se paye notre tête le moteur ? Et bien en réduisant un peu plus chaque fois la visibilité des résultats naturels pardi. Ces mêmes résultats du SEO dont il voudrait nous faire croire qu’il en a quelque chose à secouer. Mon c.. ouais ! Agent Mulder, la vérité est ailleurs : la priorité de Google est de faire du pognon et pis c’est tout.

Alors petit aparté pour dire que je ne parle ici que du moteur de recherche et pas des nombreux autres projets des grands rêveurs à la tête de la firme de Mountain View. Mais pour tout ce qui concerne « la recherche », comme le répète souvent Laurent Bourrelly, les meilleurs ne planchent pas sur le référencement naturel et la lutte contre le spam.

Non, ils bossent sur autre chose : s’employer à faire de plus en plus de cash via le programme Google Adwords. Dans le cas présent, l’objectif est le suivant, « démolir » progressivement le référencement naturel (plus légitime) et la recherche Google naturelle au profit du payant avec la subtilité suivante : le faire de façon suffisamment habile et progressive pour que les utilisateurs ne leur en fassent pas payer les pots cassés en allant sur un autre moteur de recherches…

Et quand on regarde tout cela avec l’œil de quelqu’un qui travaille dans le secteur du Search Marketing on peut en arriver à résumer le tout de la façon suivante : chaque fois on pense que la limite ou différence entre le référencement payant et le référencement naturel est la plus ténue qui soit et chaque fois Google nous prouve qu’il n’a de cesse d’y réfléchir…

Comment optimiser les annonces Adwords sur Google à l’avenir

Cette dernière « optimisation » est un peu pour moi la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Parce que, quand on passe son temps à dire, pensez à l’expérience utilisateur, pensez à l’expérience utilisateur, pensez à l’expérience utilisateur, il serait de bon ton d’éviter de s’asseoir dessus… (<- vous trouvez les parallèles que vous souhaitez ;))

La « blogosphère SEO » n’est d’ailleurs pas avare d’exemples de négligences de la part de Google avec son moteur de recherches quant à l’expérience utilisateur : fails de position zéro, requêtes spammy trustées par des sites de contrefaçon, etc.

Mais comme je ne suis pas rancunier, je vais me livrer à un petit jeu. Et je vous propose que nous nous y livrions ensemble. Comme le p’tit Google ne gagne visiblement pas encore assez d’argent, je lui propose les futures optimisations suivantes.

On oublie les différentes optimisations successives que l’on a connues (annonces sur fond jaune, puis changement de couleur du fond pour un ton plus pâle ; recul du premier résultat SEO avec le passage à une quatrième annonce Adwords dans la zone premium, etc.) et on considère que la prochaine phase est la phase 1.

Phase 1 donc : on enlève le liseré vert autour du mot annonce pour le remplacer par un trait d’union entre annonce et le début de l’URL.

Phase 2 : après tout, comme on est une marque américaine à la base, on va mettre une petite touche anglophone, on va remplacer le « Annonce » par Ad. Je n’y avais d’ailleurs pas pensé au moment où je préparais ces lignes mais, allez faire une requête en anglais, vous verrez que ce n’est sans doute pas en France que cette mise à jour devrait être la plus impactante a priori.

 

Pendant ce temps-là, en phase intermédiaire, Google aura gardé 4 annonces en zone premium et quelques autres sous les résultats naturels et en aura remis sur le côté pour passer à 16 annonces sur Plombier Paris (requête dont le premier résultat du SEO sera un site dont le netlinking pourrait laisser penser que le monsieur doit avoir une clientèle essentiellement féminine dévêtue…)

Phase 3 : ouais c’est pas mal tout ça, mais en fait, il fait chier le Ad là… il est trop visible… on voit trop que c’est du SEA cette histoire… Ben, c’est simple finalement, on va le retirer. Ah non, on ne peut pas. Ça serait mal… Et ben on va le mettre à la fin. On commence par l’URL et à la fin on met un trait d’union et le mot Ad (ni vu, ni connu je t’embrouille).

 

Je m’arrête là, je vais vous laisser la suite (ou proposer une version alternative d’évolution) dans les commentaires, ne soyez pas timides ;). Mais avant de vous laisser la parole pour aider Google, poussons un petit peu la réflexion sur les conséquences pour nous.

Est-ce la mort du SEO ?

Bon allez, j’admets, c’est simplement parce que ça m’amuse. Cela étant dit, une réflexion tout de même. Si le SEO reste un investissement rentable, sa rentabilité moindre (en incluant sa rentabilité estimée sur le long terme) que d’autres leviers de visibilité assez peu exploités pourrait grandement le fragiliser sur certains secteurs.

Que pouvons-nous faire en référencement naturel ?

Jouer la complémentarité SEO / SEA pour commencer. Je ne vais pas entrer davantage dans les détails ici car il y a de quoi en faire tout un article.

Que pouvons-nous faire en référencement payant ?

Si vous êtes une agence qui s’occupe exclusivement ou aussi du référencement payant, ces modifications opérées par Google pourraient de prime abord apparaître comme une bonne chose. Oui, sauf que, ne nous mentons pas, il est tout de même beaucoup plus simple d’obtenir des résultats corrects sans aucune connaissance en SEA qu’en SEO. Et la communication autour du programme Adwords de Google laisse sous entendre à beaucoup de décideurs qu’ils seront parfaitement capables de gérer leur campagne de référencement payant par leurs propres moyens. Par ailleurs, toute modification opérée par Google qui engendre un surplus d’annonces est susceptible d’entraîner un surplus de travail pour maintenir vos campagnes au meilleur niveau de rentabilité par rapport à l’augmentation d’une concurrence directe ou indirecte sur l’ensemble de vos mots clés.
Il sera donc plus que jamais temps de miser sur :

  • votre connaissance de l’outil,
  • comme pour le SEO, de prendre avec beaucoup de recul les conseils de Google et ne pas hésiter à ne pas les suivre et tester d’autres
    choses,
  • miser, là aussi, plus que jamais sur votre bon sens,
  • d’aller sur Bing prendre à moindre coût ce que tout le monde s’arrache sur Google beaucoup plus cher (mais ne venez pas trop nombreux tout de même),
  • etc.

Avant de laisser votre créativité s’exprimer, Merci Xavier pour cette invitation sur Facem Web qui m’a permis de transformer en article coup de gueule cette sympathique discussion que j’avais eue avec toi et par ailleurs avec Colin de l’agence Ad’s Up de Lille.

Et maintenant, à vos idées. Une cinquième annonce Adwords ? Autre chose ? Allez, à vot’ bon cœur M’sieur Dame, c’est pour le p’tit Google 😉

Enregistrer

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

2 Commentaires
  1. Xavier Deloffre 13 mars 2017
  2. Nicolas Ooghe 13 mars 2017