10 concepts à connaître et maîtriser pour Google Analytics (Bons à savoir!)

10 notions à connaître pour se lancer dans Google Analytics

On a pu voir notamment au travers de l’article traitant de la définition du Growth Hacking que l’analyse, la culture même de l’analyse est fondamentale dans les projets digitaux et même au-delà que vous menez. Sur le Web, de nombreux outils existent pour étudier vos visiteurs ; le plus connu étant Google Analytics. Découvrons ici 10 notions clés liées à Analytics.

La page de destination ou landing page en anglais

google-analytics-entreeDifficile de dire à quel point celle-ci est importante. En effet, c’est par cette dernière que votre visiteur trouve votre site dès qu’il clique sur un lien. Ce lien peut bien sûr résulter de recherches organiques (liens dans Google par exemple), mais également être le fruit d’un site référent (ce que l’on nomme les backlinks), ou bien provenir encore des réseaux sociaux. Ce sont les trois principaux vecteurs de visiteurs, leviers de trafic indiscutables vers votre site Web. En soi il existe d’autres moyens d’arriver sur une page de destination, le QR code un peu démodé en est un exemple.

Il arrive que des confusions existent entre ces pages d’atterrissage et la Home Page.En SEO, nous attachons de l’importance au fait que vous n’arriviez pas sur le site systématiquement via la page d’accueil parce que le message n’est pas forcément le plus évident et finalement la conversion parfois plus difficile du fait de son caractère généraliste. La landing page doit être parfaitement étudiée pour répondre aux besoins du Search, du contenu suggéré par les balises Open Graph sur les réseaux sociaux.

Enfin, elle doit permette d’inciter l’internaute à l’appel à l’action (call-to-action) ; des techniques d’UX design sont fortement utiles, mais pas que.

La conversion en analytics

On voudrait que 100% des visites conduisent à cela. La conversion se comptabilise dès qu’un objectif est atteint. Rappelons que c’est vous qui devez exprimer les objectifs prioritaires et secondaires ; de ce fait les mécaniques de conversions changent nécessairement d’un site Internet à l’autre. Bien entendu, la conversion ne peut se faire que si l’on précise et configure son outil Google analytics en ce sens.

Quelques exemples de conversions utiles : l’envoi d’un formulaire (voire le pré-remplissage de celui-ci), l’inscription à une newsletter, l’usage de boutons d’appels à l’action (taux de clics par exemple sur une page), l’accès à un site tiers par le biais d’un lien (très utile si vous avez des stratégies comportant de multiples sites), le temps passé sur le site, les commandes validées…

La notion d’objectif, un corolaire à la conversion

fixer-un-objectifL’objectif, finalement c’est ce que vous devez exprimer déjà à l’occasion de votre cahier des charges lors de la création de votre site Internet. Ce sont les actions que vous souhaitez que l’internaute effectue sur votre site web comme l’achat d’un article, la demande de devis. De ce fait on parle bien de conversion lorsque l’objectif est atteint. On peut ainsi connaître de nombreux éléments avec analytics qui nous donne de potentiels objectifs : connaître le nombre de formulaires envoyés, le nombre d’achats effectués ou encore quels articles représentent le plus de conversions.

Plus généralement l’objectif est le bras armé du KPI (Key Performance Indicateur) ou Indice clé de performance de votre site Internet.

L’exploitation des événements ou Hits dans Google Analytics

Pour extraire un maximum de données sur votre site Internet, vous avez la possibilité de créer des événements. Ces derniers permettent de suivre les actions effectuées par les internautes telles que les clics sur un lien menant vers un autre site, un clic sur un bouton, le téléchargement d’un document ou d’un libre blanc par exemple. Ces éléments doivent être marqués sur votre site Internet et cette opération nécessite l’intervention de professionnels d’Universal Analytics. C’est le point technique lié à votre stratégie d’analyse.

Le taux d’abandon est une donnée simple

Rien n’est plus évident que cela. On s’aperçoit ainsi que le trafic n’est certainement pas la donnée la plus vectrice de conversion. En SEO, on s’attache à travailler les requêtes d’internautes susceptibles d’amener de la conversion. Or, le taux d’abandon représente lui le rapport entre les internautes qui ont effectué un achat et ceux qui ont abandonné leur processus d’achat. Des notions comme la session et l’utilisateur sont à prendre en compte mais c’est un autre sujet.

Améliorer votre entonnoir de conversion

Que font vos internautes sur votre site ? Si vous disposez d’un E-commerce, l’entonnoir de conversion est en soi le chemin parcouru par l’internaute depuis la mise en panier de l’article jusqu’à l’achat final. Google Analytics nous permet ainsi d’identifier les pages sur lesquelles l’internaute quitte le cycle d’achat. C’est très important parce que cela permet de voir quelles pages nécessitent d’être modifiées.

Le Taux de rebond, un indicateur phare

Quel est ton taux de rebond ? Une question souvent posée qui hors contexte n’a pas de sens. Le taux de rebond n’est pas simplement le fait que l’internaute quitte rapidement votre site. C’est en fait un utilisateur (appelons-le cookie) qui arrive sur une page de votre site et repart soit dans un délai bref (ce sont particulièrement le cas des internautes égarés, voir les personas) ou parce que le contenu n’est pas forcément mauvais en soi, donc un peu plus tard. Vous êtes peut-être potentiellement ce lecteur qui trouve notre article très intéressant mais qui va ensuite quitter notre site parce qu’il aura eu (on l’espère) l’ensemble des informations qu’il était venu chercher.rebond-analytics

Disons tout de même qu’en général, plus le taux de rebond est élevé, plus le site est considéré comme de mauvaise qualité. C’est donc très gênant dès lors que des mécanismes de conversion sont mis en place comme sur une boutique en ligne, beaucoup moins dans le cadre d’un blog. Pour un E-commerce :

  • Si votre taux de rebond est inférieur à 25%, l’expérience utilisateur sur la page est tout à fait excellente. (rassurez-vous, c’est rare)
  • Si votre taux de rebond est compris entre 25% et 50%, on peut considérer être dans une bonne moyenne,
  • Entre 50% et 75%, inquiétez-vous et mettez en place des actions correctives rapidement,
  • Au-delà de 75%, on en parle ?

A présent, si vous monétisez votre site Internet par des publicité, vos internautes vont vous quitter plus vite, augmentant le taux de rebond. Généralement, nous regardons à la fois le taux de rebond et la durée des sessions par page. Ces deux indicateurs sont intéressants pour les mesures à prendre.

Pour limiter les risques quant au rebond, l’usage de call-to-action est utile, le maillage interne, l’exploitation de contenus associés (cross selling ou up selling), le partage sur un réseau social, l’inscription à une newsletter… bref l’exploitation de toute potentielle interaction supplémentaire.

Connaissez vos visiteurs et visiteurs uniques

cookieUne visite représente le nombre de fois où les internautes ont été sur votre site Internet. Il va de soi qu’un visiteur peut effectuer plusieurs visites et que celle-ci est comptabilisée dès lors qu’un internautes ferme son navigateur. Une session durant trente minutes, qui vous dit que ce visiteur n’est pas allé faire autre chose avant de revenir visiter votre site ? Il est possible de modifier ce temps de session . Un visiteur unique peut faire plusieurs dans la journée, il n’en reste pas moins un visiteur unique.

Si vous souhaitez modifier les paramètres de session, accédez à une propriété. Si vous n’êtes pas dans le menu « Paramètres », cliquez sur Admin . Sélectionnez le compte et la propriété à modifier. Dans la colonne propriété , cliquez sur Informations de suivi , puis sur Paramètres de session . Sous Gestion de la durée , utilisez les commandes pour définir le délai d’ Expiration de la session et la Durée d’une campagne . Cliquez sur Appliquer .

La valeur (not set), un classique auquel vous pouvez être confronté(e)

C’est une donnée que prend une valeur dans Analytics lorsque ce dernier n’a pas reçu suffisamment d’informations pour la variable sélectionnées. C’est particulièrement le cas si vous faites des campagne de pay par clic avec Adwords et que vous ne l’avez pas relié avec Analytics. On peut donc avoir ce genre de données sur la partie « sites référents » dans votre console.

L’inénarrable (not provided)

Lié au search naturel, l’utilisateur tape un mot clé qui nous permet d’accéder à notre page. Vous ne le connaîtrez pas ! C’est une plaie à laquelle il faut palier par de petites astuces mais Google garde de plus en plus secret ses informations liées au référencement naturel. Sur le sujet, les navigateurs garants également d’une certaine opacité pour permettre la protection de leurs utilisateurs fonctionnent de la même manière.

Enregistrer

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Publicité Google

Google AdSense est un programme de monétisation proposé par Google aux éditeurs de sites web pour générer des revenus publicitaires à la performance. Un éditeur de site web peut adhérer gratuitement au programme et bénéficier d’affichages publicitaires sur son site en y plaçant des tags publicitaires correspondant aux formats de son choix par simple copier / coller d’un code fourni par le programme.
Google utilise des cookies pour rendre la publicité plus attractive pour les utilisateurs et plus rentable pour les éditeurs et les annonceurs. Les cookies servent ainsi également à sélectionner les publicités en fonction de leur pertinence pour l'utilisateur, à améliorer les rapports sur les performances des campagnes et à éviter la diffusion d'annonces que l'utilisateur a déjà vues.

Google AdSense
NID,SID,DSID, FLC, AID, TAID