Optimisation SEO → optimiser le SEO pour un meilleur référencement

Optimisation SEO : comment optimiser le référencement naturel d’un site ?

Qu’on se le dise, en matière de référencement naturel, tout est matière à optimiser. Mieux, le plus clair du temps, l’optimisation SEO fait partie de l’ADN du référenceur ou du consultant en référencement à qui vous allez demander d’œuvrer pour une meilleure visibilité de votre site Internet dans les moteurs de recherche tels que Google, Bing, Qwant, Lilo Search, etc.

Le SEO (référenceur), optimiseur par nature

D’où peut donc bien venir cette constante du métier qui fait que parmi tous les référenceurs de France et de Navarre, nous retrouvons autant de personnes pour qui le fait de vouloir pousser plus loin encore le ou les différents curseurs soit comme une seconde nature ? À bien y réfléchir, il y a de nombreux points qui peuvent expliquer cela finalement assez aisément.

Un acronyme anglophone on ne peut plus adapté

L’acronyme anglophone du métier tout d’abord : SEO pour Search Engine Optimizator (pour le métier) ou pour Search Engine Optimization (pour la pratique de ce dernier) est déjà en soi porteur d’une signification claire. Signification que toutes les personnes qui commencent à s’intéresser à ce métier avant même de le pratiquer réellement doit déjà les plonger, même inconsciemment, dans une optique bien spécifique.

Petite parenthèse, le fait pour un référenceur de rappeler ad vitam aeternam quand il parle de son activité pourquoi le terme SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) est plus adapté que le terme français galvaudé, mais auquel tout le monde se réfère (c’est bien là le cas de le dire), de référencement (présence dans les moteurs de recherche, ce qui n’est en soi une finalité pour personne), peut aussi être un facteur d’explication non négligeable.

Un travail qui n’est pas fait (ou si peu) nativement

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, à tort, obtenir des résultats en SEO et avoir un bon référencement naturel sur les moteurs de recherche ne se fait pas d’un claquement de doigts. En tant qu’agence de référencement spécialisée dans la discipline, nous ne vous expliquons pas le nombre de fois où nous avons été confrontés à des personnes qui pensaient :

  • qu’en réservant un nom de domaine incluant le mot clé, ce que l’on appelle dans le jargon un EMD ou Exact Match Domain, cela suffit (n’hésitez pas à aller lire notre article sur les EMD SEO si vous le souhaitez) pour être positionné,
  • qu’en dépensant de l’argent sur la régie publicitaire de Google Adwords, cela influait directement sur le positionnement du site en référencement naturel,
  • qu’il suffit de téléphoner à Google pour que ces derniers indiquent la marche à suivre précise pour se positionner correctement,
  • que toutes les agences de référencement qui ne garantissent pas la première position dans les résultats de Google à la livraison d’une prestation d’optimisation SEO sont des personnes mal intentionnées,
  • etc.

La réalité est bien différente. Que vous passiez par un CMS ou que vous développiez entièrement votre site Internet en partant de zéro, les balises du référencement ne seront pas automatiquement optimisées, la structure du menu n’aura pas été pensée pour une bonne lecture par les moteurs de recherche, le code n’aura pas été optimisé non plus, etc. Combien de projets ont comme balise title : Bienvenue ou Accueil ? Autant vous dire que quand les robots des moteurs de recherche liront cela, ce sera bien moins efficace que d’y trouver vos principaux mots clés…

Des standards qui évoluent et qui demandent de s’adapter

Parmi tous les éléments qui font l’objet d’optimisations SEO, Google est venu à plusieurs reprises changer la donne de nombreux éléments optimisés par les référenceurs : balise title, balise meta description, etc. obligeant ces derniers à réoptimiser des éléments sur lesquels ils étaient déjà passés auparavant. Le fait d’évoluer dans une discipline qui n’est pas non plus immuable est aussi du genre à pousser la tendance à la réflexion et aux différentes stratégies d’optimisation qu’il est possible d’adopter. Le SEO est un très bel exemple en la matière.

Une psychologie du SEO, un état d’esprit

Dernier point qu’il nous paraît judicieux d’aborder ici, le fait qu’il s’agisse d’un métier réclamant une approche particulière et, n’ayons pas peur des mots, une certaine psychologie et même, un certain état d’esprit. Si les éléments techniques sont autant d’éléments qui doivent faire l’objet d’une optimisation SEO, la conceptualisation du projet, la façon d’aborder la ou les requêtes en fonction des logiciels de référencement que nous utilisons au quotidien est ce petit grain qui fait la différence entre un bon référenceur et un mauvais référenceur (un mauvais référenceur, il voit un spot, il pose son BL alors qu’un bon référenceur, il voit un spot… il pose son BL, mais c’est un bon référenceur).
Blague à part, le niveau global en SEO est tout de même plus élevé qu’il y a quelques années. Est-ce l’interminable FUD de la part de Google ou la sensibilisation des maîtres à penser de la discipline, difficile à dire. Quoi qu’il en soit, celles et ceux qui fanfaronnent sur la toile en disant « regardez, regardez le spot que j’ai trouvé » en montrant un spot dont on ne voudrait pas – même en étant payé pour – sont de moins en moins nombreux. Un autre critère qui explique sans doute cela, le fait que le métier soit plus compliqué qu’avant et donc que ceux qui s’y prennent mal abandonnent plus vite qu’auparavant.
Et tout cela cumulé au fait qu’il s’agisse d’un métier empirique à souhait nous amène à un certain état d’esprit au moment de s’attaquer à la SERP de Google. Le plus bel exemple pour illustrer tout cela, ce sont tous les professionnels qui viennent vous voir, vous exposent leur activité et vous disent : faut que je sois premier (ou dans les premiers) là-dessus. Un rapide crochet par Insight de Yooda vous permet dans de très nombreux cas de montrer au client que vous avez en face de vous que non, les clients potentiels de son activité ne tapent pas ce qu’il était pourtant convaincu qu’ils taperaient comme requête dans Google. Savoir appréhender cela en amont et au-delà de cela, savoir choisir entre plusieurs requêtes laquelle ou lesquelles seront les plus stratégiques et à optimiser en priorité parce qu’elles présentent un meilleur potentiel de transformation (« incentive » à son paroxysme avec toutes les requêtes comprenant achat, acheter, etc.) pour votre client, c’est ça qui fait le grain et toute la psychologie du métier qui pousse sans cesse les référenceurs vers l’optimisation SEO. Ce n’est pas anodin s’il y a dans la communauté des référenceurs autant de joueurs. Échecs, poker, jeux de stratégie, peu importe, mais vous remarquerez que la typologie du SEO :

  • fonctionnement complet de l’algorithme inconnu (comme chez Coca-Cola, les meilleures recettes sont bien gardées vous vous doutez bien) et qui plus est évolutif,
  • résultats incertains (même si une chose est sûre a contrario, les progrès dans les résultats des moteurs de recherche ne se font jamais par hasard),
  • différés (le fruit de nombreuses optimisations ne sera connu qu’après un certain temps d’attente),
  • soumis à un degré élevé de concurrence (sur la toile, il y a de la place pour tous les sites Internet que vous pourriez avoir envie de créer, mais pour Google sur votre requête, il n’y a que 10 résultats en première page au-delà de laquelle personne ne va ou presque)

en fait un métier où ceux qui l’exercent doivent se parer d’une bonne dose de psychologie.

De nombreux points à optimiser

Outre l’aspect conceptuel du métier, son exercice demande d’optimiser le SEO à plusieurs niveaux sur votre site Internet, des optimisations SEO qui ne seront pas implémentées lors de la création de votre site si vous ne passez pas par quelqu’un de sensibilisé en la matière.

Arborescence de votre site Internet

La lecture des éléments par les robots des moteurs de recherche est un point qui demande une réflexion conséquente pour adopter une structure qui soit bien optimisée. Il s’agit d’un élément qui à lui seul peut parfois suffire à faire la différence entre deux sites égaux par ailleurs. On parle bien ici d’optimisation SEO et non pas de création dans la mesure où chaque site naît avec structure à la création. Elle sera parfois on ne peut plus bancale, parfois globalement bien pensée à quelques détails près, mais il y en aura toujours une à la base.

Contenu et maillage interne du site

Dans le même ordre d’idée que l’arborescence de votre site Web, son contenu et son maillage interne. Là aussi vous avez deux éléments décisifs pour influer sur le positionnement de votre site Internet dans les résultats des moteurs de recherche. Un maillage interne SEO friendly va non seulement permettre de concentrer et d’envoyer le jus vers les pages pour lesquelles vous avez un objectif prioritaire en plus de favoriser la bonne indexation de vos pages et de votre site dans sa globalité.

Netlinking de votre site Web

Dans les éléments que votre référenceur aura la charge d’améliorer, outre les éléments natifs qui ne seront pas les plus optimisés par défaut, un élément pour lequel l’amélioration consistera à de l’acquisition, le netlinking. Pour récupérer des liens qui pointent vers votre site, plusieurs méthodes sont possibles, mais il s’agit d’un point qui marquera une grande différence avec vos concurrents si vous avez des backlinks qui pointent vers votre site et que vos concurrents n’en ont pas (ou de moins bons que les vôtres), toutes choses égales par ailleurs comme d’habitude évidemment.

En conclusion de tout cela

Tout ce que nous venons d’évoquer montre bien que nous avons par excellence un métier où les stratégies d’optimisation sont nombreuses et le mécanisme dans la nature, dans l’ADN du SEO.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Laissez un commentaire