Mots clés : Comment les choisir en référencement naturel (SEO) ?

Mots clés : Comment les choisir en référencement naturel ?

Définir les mots clés pour un site Internet est essentiel pour espérer une visibilité sur le Web. Avant même de commencer la création de votre site, pensez à définir une stratégie efficiente en matière de référencement naturel sur les keywords. C’est une opération délicate qui nécessite de faire des choix tant en termes de pertinence que de faisabilité.

Qu’est-ce qu’il faut comprendre ? Comment faire pour éviter des erreurs grossières ? C’est ce que nous voyons dans ce petit article explicatif qui devrait vous permettre de mieux faire vos choix.

  1. Attentes de l’internaute
  2. Le benchmark et l’analyse des mots-clés des autres
  3. Cas des requêtes locales
  4. Comment faire les bons choix de Keywords
  5. Perinence du mot-clé
  6. La longue traîne (long tail)
  7. Comment faire de la longue traîne ?
  8. Faire de la mixité de concurrence
  9. Positionnement sur la diversité
  10. Conseils SEO de conclusion

Mon sujet correspond-t-il a des attentes des internautes ?

Avant même de vous ruer sur votre navigateur, faites le tour de votre entourage pour connaître leur manières d’organiser leurs recherches, échangez et prenez sérieusement votre intuition comme une fabrique à idées. Vous pouvez également faire appel à une séance de brainstorming ; bien que les effets directes de cette méthode sont parfois discutés.

Pour valider une idée, quoi de mieux que d’aller chercher sur Google les documents en référence à cette idée. Ce simple fait de rechercher dans le moteur de recherche correspond à des requêtes que vous allez taper.

Mais ces requêtes sont-elles régulièrement formulées par des internautes ? Un petit outil sympathique et gratuit proposé par Google va vous permettre d’avoir quelques idées des tendances, il s’agit de Google trends :

Google trends pour les mots clés

Grâce à Google Trends, vous pourrez élargir le champ du mot clé que vous avez tapé, de manière à générer plus d’idées ; ce qui peut être intéressant pour élargir les requêtes mais également surveiller les évolutions de celles-ci. Un outil SEO bien pratique pour lequel vous pouvez vous faire notifier les évolutions.

Alors évidemment, ce n’est pas le seul outil d’aide à la décision que vous pouvez utiliser, on pense évidemment à des outils comme le planificateur de mots-clés de Google Adwords, SEMrush ou encore Yooda. Ce dernier a particulièrement tout notre intérêt depuis qu’est sorti le cloud Yooda Insight. Toutefois, étudier l’environnement, les questionnements actuels des internautes va vous permettre d’avoir une meilleure réflexion sur le marché de la requête.

Suis-je à la mode et mes produits correspondent-ils à des attentes actuelles ?

Le suggest dans la barre de recherche Google de votre navigateur est également très intéressant à exploiter, il s’agit d’un outil d’autocomplétion :

google suggest

C’est ancien comme technique mais c’est toujours d’actualité. Ubersuggest est aussi une solution fiable bien que peu fun pour trouver des requêtes plus larges.

Depuis 2016, il vous faudra lancer une petite campagne Adwords pour bénéficier du Keyword Planner, et oui Google ne nous facilite plus tant la tâche pour trouver les bons mots clés.

Considérez cela comme une partie de l’étude de marché que vous réalisez. En revanche, à tout projet digital, nécessité est d’aller voir ce que fait la concurrence :

Le benchmarking, votre ami, analysez la concurrence

C’est formidable, vous avez une idée et vous souhaitez la concrétiser en projet. Dans le Web, le fonctionnement est similaire. Pour le définir, le benchmarking, c’est cette étude qui peut être plus ou moins longue et qui va vous permettre d’analyser les techniques utilisées par la concurrence.filtre pigeon google

Un site Internet est utile pour cela, il s’agit de positeo (dans un usage malheureusement limité) qui vous permet de voir comment sont positionnés vos concurrents sur des requêtes précises. Pour notre part, nous utilisons les outils de Yooda qui donnent un benchmark de qualité mais cette solution est payante.

Un autre outil plus récent est intéressant, c’est Mention. C’est un véritable outil de monitoring qui ne va pas se consacrer qu’aux moteurs de recherche, les réseaux sociaux prenant un impact significatif dans les stratégies de référencement.

Faites analyser en détail les occurrences de mots clés de vos concurrents entre autres analyses comme le maillage interne et les backlinks pour trouver un positionnement adéquat.

Le cas des requêtes locales

Les requêtes locales pour un référencement local correspondent par exemple à ceci : « plombier lille » » coiffeur visagiste paris » et autres requêtes précisant la localité. Google proposait par défaut des réponses adaptées en fonction de votre localisation. Cela dit, les règles changent actuellement, et drastiquement :

La récente arrivée du filtre Google nommé Pigeon en France vous oblige à reconsidérer les requêtes dites locales ; Le brave Google opossum sorti en 2016 vient également changer la donne. Vos concurrents bénéficient peut-être d’une implantation que vous n’avez pas.

Google My Business et les pages locales doivent vous aider à percer, encore faut-il bénéficier d’une adresse adaptée. Précisons également que Google cherche actuellement à supprimer les pages My Business factices. Pas facile de faire appel à des sociétés de domiciliation aujourd’hui pour être plus visible. Pas facile non plus de détourner la My Business en plaçant du mot clé exact dans son contenu, une équipe veille.

Comment faire le choix des Keywords pour votre site

Voilà l’étape tant attendue, faire des choix. Alors il s’agit de vérifier dans un premier temps le degré de concurrence du mots-clés. Comment peut-on faire ?

Penser à la pertinence du mot-clé

Vous avez un site E-commerce et vous souhaitez placer vos produits ; Le ou les mots clés à choisir vont dépendre selon nous avant tout de la qualité du trafic qu’ils génèrent. L’essentiel en référencement n’est pas de générer du trafic à tout va, il s’agit surtout de répondre à des besoins d’internautes.La devise : « choisir le positionnement pour générer ensuite du trafic ».

Choisissez des mots-clés qui suggèrent une requête de prospect.

Le problème, c’est que c’est requêtes sont souvent très concurrentielles. Comment peut-on le savoir facilement ? Google nous donne le volume de réponses à une requête donnée. Dans l’exemple ci-dessous, on voit que la requête « rachat crédit » est particulièrement concurrentielle puisque plus de 4 100 000 réponses sortent sur le moteur de recherche :

rachat credit dans les SERPUne autre indication est le nombre de liens payants qui suggère un travail supplémentaire de SEA de la part des concurrents. Se positionner sur un tel mot clé particulièrement délicat, voire infaisable si vous ne bénéficiez pas de ressources très importantes.

Par contre, il est probable que vous puissiez toucher certains prospects en travaillant la sémantique de votre site sur des mots-clés moins concurrentiels.

Mais si vous chinez bien, il y a encore des perles sur le Web. Une perle de mot clé, c’est quoi ? Tout simplement un mot clé assez tapé avec peu de concurrence. Allez faire un tour du côté de Yooda Insight pour trouver des solutions (non il n’y a pas de lien d’affiliation dans cette page).

Allez chercher la longue traîne, seulement 20% du trafic est généré par des mots clés concurrentiels !

Vieux sujet SEO que la longue traîne ! C’est un concept issu du marketing qui précise que 20% du trafic des moteurs de recherche est constitué par des mots clés très souvent saisis. Évidemment, un site bien optimisé est placé sur ces requêtes qui restent finalement peu nombreuses.

Les 80% restant sont constitués d’une « queue » de longue traîne, des requêtes beaucoup moins tapées par les internautes et générant donc peu de trafic. Cependant la somme totale représente la majorité du trafic des moteurs de recherche, voici le classique graphique correspondant à l’analyse des statistiques de ventes pour un commerce électronique par Chris Anderson ; le fonctionnement pour les requêtes est assez similaire :

graphique de la longue traineComment faire de la longue traîne ?

A défaut, de simplement la subir, voilà en partie la réponse : éviter un maximum les requêtes comme dans l’exemple ci-dessus avec « rachat crédit » ; Avec par exemple « rachat crédit pas cher », certes la concurrence reste forte du fait de l’activité mais nettement moins sur les moteurs de recherche (435 000 résultats) :

soe rachat credit pas cherVous l’avez compris, cibler des requêtes plus longues d’internautes est en soi plus facile. On peut multiplier les exemples dans ce cas. Une bonne technique consiste à créer des articles sur des sujets proches et répondant à des problématiques spécifiques d’internautes.
Proposer du contenu plus riche est aussi une façon de se démarquer et de bénéficier d’un trafic plus large.

Trouver de la mixité dans la concurrence des mots clés

Plutôt que de s’attacher à cibler uniquement le concurrentiel  ou uniquement les mots clés générant de la longue traîne, l’idéal est de trouver une alchimie entre les deux. En clair, trouver du positionnement sur les uns et les autres en travaillant la proximité sémantique et la cohérence de celle-ci sur l’ensemble du site.

Se positionner sur le concurrentiel et le non-concurrentiel en quelques mots-clés

On reprend là les thèmes principaux ou le métier que l’on veut proposer sur le Web et on définit un volume de mots clés stratégiques qui vont se retrouver dans la tête du graphique précédent concernant la « long tail ». La qualité du trafic généré doit être ainsi au rendez-vous. Mais pour que ce trafic qualifié soit réel, il convient d’optimiser chacune des pages en proposant des mots clés et des synonymes.

La qualité éditoriale du site pourra permet de générer du trafic sur les requêtes plus secondaires mais limite la qualité du trafic proprement dit. Cela peut en fonction de l’ergonomie et la conception des landing pages produire des effets d’aubaine.

Quelques conseils pour terminer sur la recherche de mots clés

Multipliez les tests jusqu’à définir vraiment ce qui vous correspond ; cela a des conséquences sur la stratégie qui suit.

souriez votre seoDétendez-vous toutefois sur la question des mots clés. Dès lors que vous connaissez les quelques mots clés (disons une dizaine) qui correspondent à votre activité, vous pouvez envisager un plan sur le long terme pour renforcer la cohérence sémantique de votre site Internet. Le but est d’éviter le « qu’est ce que je fais à présent ? »

Multipliez les combinaisons de mots clés sur les pages. En privilégiant plusieurs requêtes individuellement, vous participez à l’effort collectif de vos choix initiaux.

Si vous possédez un blog, les articles de celui-ci doivent permettre de toucher plusieurs requêtes. Mais ce sont bien vos pages de vente qui doivent taper sur le mot clé concurrentiel. Faites donc très attention à l’arborescence de votre site : Plus la page est proche de la Home, plus « en théorie », vous devez cibler des keywords concurrentiels. Etudiez notre article traitant du sujet et de l’optimisation SEO.

Soyez simple, réaliste quant à la faisabilité et mettez-vous à la place de vos clients ! Vous vendez, vos clients achètent… mais ce sont bien eux qui façonnent votre offre au final ! La demande avant l’offre !

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Google Analytics

Google Analytics est un outil Google d'analyse d'audience Internet permettant aux propriétaires de sites Web et d'applications de mieux comprendre le comportement de leurs utilisateurs. Cet outil peut utiliser des cookies pour collecter des informations et générer des rapports sur les statistiques d'utilisation d'un site Web sans que les utilisateurs individuels soient identifiés personnellement par Google. Le cookie "__ga" est celui qui est le plus utilisé par Google Analytics.
En plus d’établir des rapports statistiques d’utilisation des sites web, Google Analytics peut également être utilisé, conjointement avec certains des cookies publicitaires décrits précédemment, pour proposer des publicités plus pertinentes sur les services Google (comme Google Search), sur l’ensemble d’Internet et pour mesurer votre interaction avec les publicités que nous affichons.

Google Analytics
_ga, _gid, _gat

Publicité Google

Google AdSense est un programme de monétisation proposé par Google aux éditeurs de sites web pour générer des revenus publicitaires à la performance. Un éditeur de site web peut adhérer gratuitement au programme et bénéficier d’affichages publicitaires sur son site en y plaçant des tags publicitaires correspondant aux formats de son choix par simple copier / coller d’un code fourni par le programme.
Google utilise des cookies pour rendre la publicité plus attractive pour les utilisateurs et plus rentable pour les éditeurs et les annonceurs. Les cookies servent ainsi également à sélectionner les publicités en fonction de leur pertinence pour l'utilisateur, à améliorer les rapports sur les performances des campagnes et à éviter la diffusion d'annonces que l'utilisateur a déjà vues.

Google AdSense
NID,SID,DSID, FLC, AID, TAID