Balises H1 H2 H3 H4 H5 H6, comment ça s'optimise SEO sur Google ?

Les balises h1 h2 h3 h4 h5 h6 en référencement naturel SEO

C’est souvent une tarte à la crème mais cela reste un « petit » point d’optimisation pour le référencement naturel. Les balises Hx ou parfois appelées Hn pour « Headings » ont une incidence dans la manière de hiérarchiser les contenus de vos pages Web. Elles sont particulièrement reconnaissables et utilisées dans les contenus de types articles mais également en E-commerce. Les rédacteurs Web y tiennent beaucoup parce qu’elles permettent d’amener plus de clarté et une hiérarchisation dans la lecture. Explications sur leur fonctionnement.

  1. A quoi ressemblent-elles ?
  2. Impact SEO
  3. Affichage dans les moteurs de recherche
  4. Mieux les exploiter
  5. Utiliser les Microdatas
  6. Conclusion

 

A quoi ressemblent les balises H1, H2, H3,H4,H5,H6 ?

Règle d’usage préconisée par le W3C, les balises Hn se reconnaissent à cet aspect dans le code :

balises H1 H2 H3
<h1>Mon titre principal de page</h1>

<h2>Mon sous-titre introductif d'un paragraphe</h2>

<h3>sous titre du "sous-titre précédent"</h3>
etc.

On donne ainsi une prime à l’importance pour la balise <h1>qui  à notre sens est le véritable titre du document (plus que la balise title dont la fonction est d’apparaître dans les moteurs de recherche, cette dernière ayant là un impact SEO incontestable).

Les autres balises permettent de hiérarchiser les contenus en sous-titres (<H2>-<H3> notamment). Moins importantes, les balises <h4>, <H5> et <H6> peuvent faire l’objet également sous-titres, de points particuliers dans un paragraphe. Toutefois, on trouvera plus facilement leur usage dans des titres de sections plus éloignés du contexte comme par exemple dans des barres latérales, des pieds de pages, etc.

L’usage de l’italique <i>, le <strong> pour la mise en évidence sont d’autres critères SEO exploitables dans le contenu mais pas de nature hiérarchique.

Quel impact pour le référencement naturel SEO ?

Les points de vues divergent beaucoup sur la question. Il n’est pas rare de voir certains usagers du Web tenter avec bonheur une autre architecture que celle-ci et qui pourtant se normalise :

structure type d'une page
<h1>Un seul titre principal</h1>
Chapô (petit paragraphe)
<h2>Un sous-titre</h2>

<h3>Un point du sous-titre</h3>

<h3>Un second point du sous-titre</h3>

<h2>Un second sous-titre</h2>

<h3>Un point du second sous-titre</h3>

<h3>Un second point du second sous-titre</h3>

Plusieurs balise <H1> par exemple, de manière à donner « plus de poids aux mots ». L’important à nos yeux ne réside pas tant dans ces petits ajustements personnels mais dans l’esprit de cohérence de hiérarchie des contenus. Bien entendu, il est clair que l’apport du(ses) mot(s) clé(s) dans les <Hn> favorise le positionnement mais surtout une hiérarchisation permettant une meilleure lecture par l’humain et les robots également !

L’affichage des balises dans les résultats de recherche

Étonnamment, et si vous n’avez malencontreusement pas pensé à placer de balise <title> dans votre page ?!! Les moteurs de recherche, et en particulier Google se chargent de le faire à votre place, à déterminer eux-même le meta titre qui peut être par exemple la reprise de votre <H1>. Indexer du contenu sur Google nécessite une hiérarchisation de celui-ci. On comprend dès lors le poids des mots que la <h1> représente aux yeux des moteurs. Mais également la hiérarchie :

titre dans la meta description

Nous avions déjà évoqué l’impact des titres dans notre sujet sur la balise metadescription. Ici, ce qui est intéressant, c’est de constater que la hiérarchie imposée par le menu avec un lien dont l’ancre est « Lettre B » permet l’affichage sur la requête « Lettre B SEO » du lien dans la metadescription ; Google reprenant là encore l’élément de texte compris du document qui est également un <H2> : « La lettre B comme Backlink, fondamental en référencement naturel ». Notez également que Backlink Blast écrit en <strong> n’est que le deuxième paragraphe de la lettre B ; il apparaît pourtant dans cette métadescription « restituée »de Google.

Comment mieux exploiter ces balises Hn ?

Nous vous invitons à ne pas sur-exploiter les titres <H1>. En rapport à ce qui a été dit précédemment, mettre l’importance sur certains contenus implique de laisser d’autres sans « surlignage ».  Quand tout est important, c’est un peu comme pour l’UX design, rien n’est vraiment important.

Les balises n’ont pas fonction à êtres utilisées pour des raisons esthétiques. La taille de celles-ci ne sont l’objet de modifications de vos CSS, utilisez-les donc à bon escient et pour des raisons de mises en évidence.

Dites-vous :

« Si l’internaute lit mon document, sur quoi doit-il accrocher ? ».

Dans les contenus textes comme cet article, utilisez au plus la balise <h3>. Certes, si vous faites un article de 5000 mots, vous pouvez dépasser, cela n’a plus le même sens. Mais la hiérarchisation avec les balises les plus importantes aux yeux des robots et humains, c’est pour le contenu. Tous les autres usages comme le fait de proposer par exemple des articles associés peuvent faire l’objet d’une <H4> pour le titre. Voir à ce sujet notre sujet sur les ancres optimisées pour évoquer la petite combinaison lien + balise.

Hiérarchisez votre contenu à partir de la balise <H1> : Celle-ci n’a pas besoin d’être trop longue, mais surtout être très représentative d’un point de vue général de l’ensemble du contenu de la page. C’est le cas particulièrement pour les pages d’accueil généralement sacrifiées : là soyez bien généralistes.

En ce qui concerne, les catégories, les pages listes de produits, songez à l’usage du <H2>. Pour toutes les autres parties (footer et sidebars, tout commence à partir du <H4>).

Renforcer la compréhension sémantique de Bing, Google, Yahoo avec le microdata

Soyons encore plus chirurgical dans la démarche et préparons la <H1> pour les moteurs de recherche. Il s’agit là encore d’un effort de hiérarchisation particulièrement utile sur tous les contenus y compris les présentations, les événements et autres usages liés à schema.org. Voir notre article sur le sujet des microdatas pour WordPress.

Ainsi, vous pourrez utiliser itemscope et itemtype pour délimiter les informations de votre documents, itemscope permettant d’indiquer que les informations ont été enrichies et itemtype de quel type de données il s’agit. Ainsi, si vous présentez par exemple votre société vous pourrez préciser le titre du document (<h1>) de cette manière :

Exemple de H1 permettant d'indiquer à quoi correspondent les informations
<div itemscope itemtype="http://schema.org/Corporation">
    <h1 itemprop="name">Ma société</h1>
etc.


Un excellent article de Alsacréation vous présente en détail ces petites particularités.

Conclusion sur les balises Hn

Si leur impact reste limité en matière de référencement, elles constituent tout de même un petit plus à être optimisées pour favoriser la compréhension de vos internautes et des moteurs. Elles aident à l’indexation et constituent un point de départ dans la réflexion éditoriale : Organiser un plan à partir des titres est tout à fait cohérent.

Et vous, comment exploitez-vous ces balises ?

Enregistrer

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire