100% White Hat en référencement naturel ? Vraiment ? | Facem Web

100% White Hat, les raisons d’en douter

Chose promise, chose due, je vous propose ici un article sur celles et ceux qui revendiquent au plus haut point le 100% White Hat. Bien que le référencement naturel au sens large regroupe une multitude de techniques que certains considèrent comme White Hat ou Black Hat, se déclarer comme 100% White Hat est particulièrement suspect de mon point de vue. Explications.

Google et la manipulation de la SERP

Le référencement naturel sur Google est une vieille histoire et de nombreux acteurs proposent des services d’optimisation SEO. En son essence donc, les référenceurs tentent d’améliorer les positions de leurs clients ou pour leur propre compte en travaillant l’amélioration de l’arborescence, du contenu et la popularité du site Internet. Sur ce dernier point, pas d’équivoque, on ne fait pas de lien si l’on suit la logique du moteur de recherche. Google expose également les modalités pour améliorer son référencement naturel et fait cause de ceux qui se chargeront ou pas de votre site Internet. Il existe ainsi des vidéos et des contenus propres à Mountain View proposant de bien choisir son agence de référencement.

Cela dit, et bien que de nombreux référenceurs chevronnés ont testé le moteur au point de se prendre quelques pénalités, il est de bon ton de suivre le plus possible, sinon à la lettre les recommandations édictées par Google. Et je suis d’accord sur le principe que prendre des risques relève le plus souvent de l’inconscience lorsque l’on travaille pour un client. Se faire sortir ou prendre un flag est en effet particulièrement contreproductif, voire dramatique dans de nombreux cas. Seulement voilà, ce n’est pas parce que vous réalisez un travail remarquable en référencement naturel et de manière propre que vous pouvez pour autant vous réclamer 100% White Hat. Récemment encore, j’ai eu l’occasion d’échanger avec des professionnels sur la manière dont ils envisageaient le référencement dit « safe ».

Toute tentative de manipulation du classement des résultats est interdite par Google.

Alors vous me direz, quelle marge de manœuvre vous reste-t-il si vous ne faites pas en sorte d’optimiser les pages Web pour un meilleur classement ? En réalité, si vous avez un déclaratif du type 100% White, aucune.

Pourquoi vendre le 100% White Hat est improbable, voire une tentative de manipulation commerciale

Parce que dans son essence, le référencement consiste à améliorer les performances en vue d’un meilleur classement des résultats. Il s’agit donc de travailler tous les aspects connus (Vous savez, les plus de 200 critères connus) pour assurer un potentiel nouveau à un site Internet. Parmi les choses que l’on peut produire, le linkbuilding, ou la création de liens est une possibilité désavouée par Google. Alors que j’évoquais un jour l’inscription dans les annuaires comme une possibilité sur un nouveau site (de mon point de vue il y a légitimité à promouvoir un minimum son site tout neuf), un soi-disant 100% White Hat me fait : « D’accord, mais uniquement dans les annuaires de qualité ». La qualité d’un annuaire n’exclut pas le simple fait que Google n’apprécie pas théoriquement ce genre de pratique, même si le lien et l’anchor text notamment sont dés-optimisés.

Le simple fait de sonder les recherches pour son référencement n’est plus 100% White

Manipuler la SERP en créant un nouveau contenu, une nouvelle URL un minimum optimisée pour répondre à un objectif de classement et vous êtes déjà hors jeu ! Oui, votre tentative est délibérément de modifier la SERP en conséquence. Vous me direz que c’est légitime, assurément, mais hors jeu.

Aller spammer en nofollow le post d’un autre dans un réseau social, c’est pas 100% White

Autre cas rencontré, un 100% white proposant ses services en commentaire sur un post d’un référenceur très connu. Vous trouvez ça White ? C’est juste une publicité supplémentaire, comme une tentative malheureuse de se montrer. rappelons ici que le trafic a une incidence, certes très relative, mais incidence quand même sur le positionnement des résultats.

Modifier un menu pour rendre plus user-friendly et Google-friendly des résultats

Interdit. Étonnant non ? Vous mettez l’accent sur ce que recherchent les gens sur votre site et en profitez pour accélérer le positionnement de ces pages ; Vous n’êtes déjà plus dans cette catégorie des 100% White Hat.

Le débat stérile de ce qui est White Hat ou Black Hat

Pour conclure ce petit coup de gueule, le débat White Hat / Black Hat est de mon point de vue stérile. En fait, ce qui est intéressant, c’est ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qui est flagrant et ce qui ne l’est pas et surtout dans quelle mesure vous connaissez les bonnes pratiques et celles qui vous envoient directement dans le mur. Le curseur du référenceur oscille presque toujours entre ces considérations et l’expérience qu’il a de son métier. Mais fondamentalement, pour bien se faire à l’idée des pratiques du spécialiste SEO, considérez avant tout dans quelle proportion il est prêt à prendre des risques pour atteindre vos objectifs, ne succombez pas aux sirènes des référenceurs 100% quelque chose (White ou black d’ailleurs).

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Une réponse
  1. Nicolas Ooghe 12 mars 2018