Un site Internet professionnel à créer ? 16 pièges à éviter !

Vous souhaitez créer un site Internet professionnel ou le faire créer par une Web Agency ? Vous trouverez ici 16 pièges à éviter. La création d’un site Internet nécessite de se poser plusieurs questions d’ordre stratégiques et techniques. Dans cet article, nous abordons les différentes possibilités qui s’offrent à vous, dans le cas du choix d’un site vitrine et dans celui du choix d’un site e-commerce (avec Woocommerce par exemple) au travers de questions comme le référencement Web

8 pièges simples à éviter si vous souhaitez développer un site internet professionnel vitrine

  1. Considérer qu’un site vitrine est une vitrine statique est une erreur. Avez-vous déjà vu un commerçant réussir sans changer régulièrement sa vitrine ? L’actualisation s’impose donc. Observez les modèles liés au Web 2.0  – Pensez à l’exploitation d’un site en travaillant une forme de storytelling. Le storytelling, c’est un moyen efficace de traiter l’information et donner une notoriété à votre entreprise. En soi, c’est applicable dans les modèles digitaux.
  2. Oublier que l’on s’adresse à des clients potentiels et omettre que les internautes sont de réels prospects pour votre entreprise. Il ne s’agit pas seulement de vous trouver, il s’agit d’inciter. Vous trouver évidemment est essentiel et ce que vous pouvez faire de mieux est dans la réponse au Search. En soi, travailler les moteurs de recherche mais aussi les réseaux sociaux pour amener les internautes à interagir avec vos contenus. A partir de ces principes, vous pouvez explorer les tunnels de conversion.
  3. Ne pas observer ce que font les concurrents est une erreur lorsque vous souhaitez créer un site internet professionnel. C’est un des principes de l’étude de marché. Ces derniers présentent sous vos yeux leurs méthodes pour gagner en visibilité ; Commencez donc vous-même par faire un petit benchmark. Un benchmark est une étude de marché, de la concurrence.. On n’a jamais une idée toute neuve, observer et écouter les autres est une clef qui vous permet d’être plus efficace.Site Internet professionnel
  4. Partir comme un va-en-guerre dans une politique de référencement payant sans budgéter la chose. Il faut, comme on entreprend, mettre en place un plan média et vérifier le retour sur investissement (des outils simples existent et un travail d’extraction de données sur Google Analytics est salvateur ) ;
  5. Mettre en avant son offre commerciale de manière attractive afin de bonifier votre page contact mais plus généralement penser que le site Internet n’est pas un media par lequel on accède nécessairement par une page d’accueil. En soi, vous ne pouvez pas faire que des pages d’accueil. Toute page d’atterrissage pour un internaute sur votre site Web s’appelle une landing page. C’est essentiel d’amener l’internaute à interagir et améliorer son Expérience utilisateur. Les internautes expriment des besoins auxquels il faut répondre. C’est une étape préalable avant tout autre conversion.
  6. Oublier d’utiliser le référencement social (Le SMO – Social Media Optimization) ou le faire mal ; Dans beaucoup de cas, la proximité reste importante pour l’utilisateur et les rquêtes locales ont encore de beaux jours devant elles.
  7. Faire appel à un prestataire qui ne vous propose pas une offre détaillée, voire pas de mind mapping ou, dans le cas d’un référenceur Web, ne vous propose pas de contrat écrit (!) ; Demandez un minimum d’information sur vos interlocuteurs et lisez les contrats. on trouve généralement des prestataires sérieux qui vous proposent la propriété de votre site, un préalable et qui gèrent ensuite la partie technique et exploitation. Dans le référencement, la prestation peut simplement être du conseil et du reporting. A charge pour vous de demander aux développeurs de pratiquer les modifications. Dans tous les cas, vérifiez bien que vous avez la possibilité de stopper facilement le contrat.
  8. Enfin, oublier qu’aujourd’hui, un site Internet doit pouvoir être vu sur ordinateur de bureau, tablette, smartphone… La portabilité n’est plus pour demain, c’est pour aujourd’hui ! Les CMS actuels comme WordPress, Joomla, Prestashop ou Magento le font sous format responsive a minima.

8 pièges simples à éviter si vous souhaitez vendre sur le web avec un site internet professionnel

  1. Vendre des produits sans étudier préalablement le marché et notamment les requêtes des internautes qui fluctuent d’années en années, par région, par culture – Des outils d’analyse comportementale des internautes sont également à envisager. Intéressons-nous notamment aux personas ;
  2. Négliger le référencement SMO (Social Media Optimization), le référencement social. Ou alors on les prend à la volée sans vérifier qu’ils sont « adaptés » avec les produits. L’offre est multiple et peut s’avérer coûteuse. Il faut donc étudier les solutions en amont et préparer l’émergence de communautés sur facebook, Twitter, Pinterest éventuellement ou sur des réseaux sociaux du type Instagram et Snapchat ;
  3. Sous-estimer les solutions web marketing liées au SEO  (Balises meta, keywords, la vidéo…) En la matière, tant de choses sont à dire. Le SEO est un peu le tronc commun de toutes les bonnes stratégies digitales. Encore faut-il s’y pencher dès la conception du site, dès vos premiers graffitis préparant votre arborescence de site Web ;site internet professionnel e-commerce
  4. Passer un partenariat hâtif avec un autre site marchand et notamment oublier la dépendance que cela peut entraîner car de nombreuses solutions existent en termes de bannering par exemple. Les coûts peuvent évoluer jusqu’à des dizaine de milliers d’euros la journée (!) avec des sites à très fort trafic ;
  5. Sous-estimer le système de livraison, les délais, le packaging spécifique, la relation avec partenaires avec qui vous devez traiter. Nous avons coutume de dire que la relation fournisseur est l’une des clefs de la réussite les plus importantes. Sachez qu’il est possible de travailler des livraisons de différentes manières, en passant avec Colissimo pour ne pas le nommer mais aussi en testant le marché par des livraisons de type drop shipping ;
  6. Ne pas offrir plusieurs moyens de paiement aux clients et se rendre compte tardivement que c’est un gage de garantie pour le client. L’exemple le plus connu étant que l’usage de Paypal est très bien ressenti auprès d’une grande part de vos futurs clients. Bien entendu d’autres solutions existent, Stripe et autres passerelles de paiement ; votre banque si l’offre est suffisamment rentable pour commencer ;
  7. Ne pas mettre en place un système de retours. Là, il s’agit de la relation client. Celle-ci impose de prévoir des déceptions et l’obligation de répondre à des réglementations comme le délai de rétractation de 14 jours ;
    16 pièges à éviter création site Internet

    16 pièges à éviter pour la création d’un site

  8. Ne pas disposer d’une offre commerciale claire et renouvelable sur laquelle on pourra également communiquer via par exemple une newsletter ou encore avec des actions off-site. De nombreux leviers sont disponibles mais la newsletter conforte à la ois le trafic de votre site et l’assurance de pouvoir proposer des offres promotionnelles dont les consommateurs sont très friands ;

Conclusion sur les 16 pièges que vous tendent potentiellement le digital

Ces quelques pièges présentés peuvent être complétés. Les stratégies digitales les plus pertinentes se déploient avant tout par des analyses préalables, ou sur le tas par des tests complets comme le font certains growth hackers. Créer un site Internet professionnel nécessite d’en passer par là.

Chaque projet Web est différent. Les techniques de comme le benchmarking ont plus que jamais leur place dans votre réflexion pour percer sur le Web. Et la méthode est de rigueur et la mise en place d’indicateurs de performance également !

Et vous, avez-vous l’intention d’éviter les pièges tendus par le monde digital ?

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)