Gérer les commentaires et spams dans WordPress

Il est clair que la multiplication des comptes sociaux en complément des applications de smartphones, un usage intensif de commentaires sur Facebook, Instagram, Twitter, etc. produisent un désaveu progressif de l’usage du commentaire de blog.

Cela dit, certains exploitent encore le commentaire et jouent le jeu du blogging, d’autres l’exploitent à des fins de référencement. Dans ce dernier cas, trois types de commentaires : Le commentaire qui apporte un plus à l’article, celui qui n’est là que pour poster un lien vers son site (le Spam dit « bourrin »), celui qui est automatisé. Blog par excellence, roi des blogs même, WordPress permet une gestion assez facile des commentaires. Voyons comment cela marche.

Comprendre le fonctionnement de l’onglet Commentaires de WordPress

Rendez-vous sur votre back-office et cliquez sur l’onglet « Commentaires » :

onglet commentaires wp

Dans l’exemple présent, tiré de la récente installation d’un site, seul « Monsieur WordPress » a commenté et son commentaire est déjà approuvé. Notez que M. WordPress a soumis avec son commentaire l’url de son site : wordpress.org.

La suppression de l’article test ou premier article de WordPress à l’installation supprime également automatiquement ce commentaire finalement indésirable 🙂

Si vous le supprimez (pointez votre souris dessus), il ira directement dans la corbeille où il pourra éventuellement être réhabilité par la suite. Vous pouvez également le placer dans indésirables ou même répondre au commentaire (de manière générale, c’est conseillé pour animer votre communauté).

Ajouter un commentaire dans WordPress

Particulièrement configurable, notamment via le fichier comments.php, les commentaires peuvent avoir des aspects différents selon les thèmes. Sous Twenty Sixteen, ils ressemblent à cela lorsque vous les rédigez :

comment creer un commentaire

Une zone de commentaire vous est proposée (1), un nom qui est par défaut obligatoire (2), une adresse de contact nécessaire (3) et un dernier champs pour placer l’url de votre site Internet.

C’est souvent là que la première catégorie de spammeur propose l’url.

Par défaut, ce lien généré est nofollow ; Un attribut « external » spécifie qu’en cliquant sur le lien, une nouvelle fenêtre s’ouvre. Modifier ces éléments, notamment si vous souhaitez passer votre blog en « dofollow » peut se faire en accédant via le FTP au fichier comment-template.php se trouvant dans le dossier « wp-includes » :

Code PHP des liens de commentaires
function get_comment_author_link( $comment_ID = 0 ) {
	$comment = get_comment( $comment_ID );
	$url     = get_comment_author_url( $comment );
	$author  = get_comment_author( $comment );

	if ( empty( $url ) || 'http://' == $url )
		$return = $author;
	else
		$return = "<a href='$url' rel='external nofollow' class='url'>$author</a>";
En PHP bien sûr..

Un nouveau commentaire apparaît

Lorsqu’un internaute dépose un commentaire, vous pouvez bénéficier de notifications mails mais aussi d’une visibilité dans le back-office, tableau de bord :

gestion des nouveaux commentaires

En cliquant sur l’onglet commentaire, vous pouvez approuver ou non ce nouveau commentaire. Il est en attente. Reportez-vous sur notre article sur l’onglet discussion pour discriminer la nature des commentaires et modérer de manière plus automatique ceux-ci.

Bonus concernant les spams et leur gestion

Les spams sont nombreux dès lors que l’on dispose d’un blog. En ce qui nous concerne, nous avons fait le choix d’en garder au travers de ce blog quelques-uns…des perles. Le Spamco faisant partie de l’univers du blogueur, nous vous convions bien entendu à éviter cette pratique mais si vous le souhaitez contribuer à l’usage de sites connus du petit monde des blogueurs comme Spam Bourrin. Le principe est simple, envoyez les liens nofollow de vos spammeurs pour espérer en retour bénéficier d’un lien dofollow ailleurs.

Si vous avez également des problèmes quant aux spams referrer, nous avons également réalisé un tutoriel pour Google Analytics et votre fichier .htaccess.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

2 Commentaires
  1. Marie 13 mai 2018
  2. Xavier Deloffre 14 mai 2018