Veille SEO → gérer sa veille technologique & référencement naturel

Comment faire et qui suivre pour sa veille technologique et SEO ?

La veille SEO et la veille technologique qu’elle occasionne est tout simplement indispensable pour toutes celles et ceux qui exercent un métier dans le domaine du référencement naturel. Nous pourrions même aller plus loin en vous disant qu’un minimum de veille en référencement naturel devrait être incontournable pour toute personne qui évolue en agence Web et pas uniquement pour celles qui se sont spécialisées en tant qu’agence Web SEO. Après, il est vrai aussi que le rythme en agence (comme il peut tout aussi bien l’être pour celles et ceux qui exercent chez l’annonceur d’ailleurs) ne laisse pas toujours le temps souhaité pour pouvoir le faire. C’est d’ailleurs un point important que nous allons aborder dans cet article consacré à la veille SEO.

Assurer une veille technologique et référencement

Si le référencement nécessite de se tenir au courant des évolutions algorithmiques permanentes, il s’inscrit aussi dans un cadre d’action bien plus englobant et il est nécessaire pour tout référenceur ou consultant en référencement de savoir à minima appréhender les évolutions technologiques du Web et des différents supports où il s’exprime.
Prenons un exemple, votre agence ou société décide de créer un site Internet adapté pour mobile (difficile de faire autrement avec l’essor de ce support et le pourcentage quasi-systématiquement croissant qu’il représente sur le trafic global). Autant que vous imaginiez tout de suite les problématiques de choix (version mobile séparée ou responsive design (dans la mesure où votre avis peut être décisionnel en la matière ce qui n’est pas toujours le cas)), de menu de navigation, de temps de chargement, de liens et de leurs emplacements (ces derniers ne risquent-ils pas de priver le site de la validation mobile-friendly au titre d’éléments cliquables trop petits ?*), etc.

Ce que vous aimeriez pour un mieux en matière de référencement naturel est-il tenable pour le ou les développeurs qui travaillent avec vous sur le projet ? Même s’il n’est pas rare de tomber sur un bon développeur back end / front end, les évolutions des moteurs de recherche et les évolutions technologiques ne vont-elles pas rebattre les cartes ? Le développement de la recherche vocale ne va-t-il pas changer les habitudes des internautes ?

Veille SEO : suivre l’actualité du référencement naturel

Outre le Web dans sa globalité, il est préférable pour le référenceur d’effectuer une veille SEO le plus fréquemment que possible. Sans doute plus encore que ses collègues. En effet, même si la base du métier et les bonnes pratiques présente une certaine stabilité dans un environnement mouvant, il y a à minima une veille concurrentielle qui doit être active. Surveiller son trafic et son évolution dans les moteurs de recherche peut être un facteur décisionnel important.

Vos concurrents sont-ils toujours devant vous sur tel mot clé important par rapport à votre activité ? Oui ? Que faire pour leur passer devant ? Ca y est, maintenant vous êtes devant ? Que faire pour pouvoir le rester ? Autant de questions qu’un référenceur doit se poser en surveillant la SERP.

Ensuite, qu’il décide d’en tenir compte ou pas, il y a toutes les évolutions algorithmiques et autres effectuées par les moteurs de recherche et comment s’y adapter. Difficile par exemple de dire que l’apparition de la position zéro dans les pages de résultats de Google n’a pas influé ne serait-ce que légèrement sur la pratique du métier pour certains référenceurs. Et il n’y a pas que le référencement naturel que le référenceur se doit de surveiller. Non, le référencement payant aussi. Car même si un projet n’est pas concerné par du SEA, les évolutions du moteur en la matière peuvent avoir des conséquences sur la partie SEO. Par exemple, l’ajout d’une quatrième annonce en zone premium de la part de Google n’a-t-elle pas changé le taux de clics sur certaines requêtes pour le référencement naturel ? Si oui comment ? Automatiquement en mal ? En mieux ? Autant de choses à surveiller.

Qui suivre ?

Ici, nous n’avons pas dressé une liste exhaustive et il y a de nombreux confrères dont nous estimons le travail, mais avons souhaité en mettre 4 en avant plus que les autres et que voici.

Fabien Raquidel

Fabien propose une veille SEO permanente et intéressante depuis de nombreuses années, à suivre absolument, son agence SEO : https://www.vip-agence.com/. Son Twitter.

Jonathan Chan

Jonathan propose en permanence une veille très complète sur toute l’actualité digitale. Et comme le référencement en fait partie intégrante, il couvre aussi ce pan comme par exemple avec cet article sur la nouvelle Search Console. Son Twitter.

Alexandra Martin

Alexandra, également connue sous le pseudo de Miss SEO girl propose une veille agrémentée d’interviews des grands acteurs du milieu. Pour pouvoir la suivre, c’est par ici : http://www.miss-seo-girl.com. Son Twitter.

Sylvain Richard

Sylvain, que vous connaissez peut-être sous l’entité Axenet, a longtemps proposé une veille très riche d’enseignements en référencement naturel pour ceux qui se donnaient la peine de creuser chacune des publications avec un rythme extrêmement soutenu. Après une période bien plus calme, Sylvain recommence à publier. Une excellente initiative que nous avions envie de soutenir ici. Le blog d’Axenet tenu par Sylvain : https://blog.axe-net.fr/. Son Twitter.

Comment s’organiser pour assurer sa veille en référencement ?

Comme bien souvent, la problématique s’articule en ce qui concerne le temps. Combien de choses qui seraient pourtant bien senties sont repoussées aux calendes grecques faute de temps ? La veille, malheureusement pour elle, a souvent tendance à en faire partie. Dès lors il appartiendra à chacun de trouver ses propres solutions pour pouvoir effectuer sa veille en fonction de ses préférences mais nous allons nous permettre de vous donner quelques pistes dont vous pouvez vous inspirer si vous voyez que vous n’y arrivez pas.

Notons que les conseils que nous allons vous donner ci-après pour effectuer votre veille en SEO s’appliqueront aussi à ceux, c’est plus rare mais cela arrive également, pour qui c’est l’inverse. Ils ont tendance à faire beaucoup de veille technologique et en référencement au détriment de phases de production, ce qui ne va pas non plus.

La méthode par créneaux

Qu’ils soient horaires, hebdomadaires, mensuels ou autres, la première méthode qui peut vous aider à faire de la veille consiste à vous bloquer des créneaux pour cela.

  • Pour celles et ceux qui veulent toujours être au plus près cela sera de l’ordre du quart d’heure ou de la demi-heure par jour (ou de la demi-heure / l’heure tous les deux jours),
  • Pour celles et ceux qui sont un peu plus détachés mais qui veulent pouvoir prendre un peu plus de temps pour aller creuser en profondeur en consultant de la documentation plus technique, en consultant des sites qui traitent les nouveautés moins dans le cadre de l’actualité mais plus dans les applications et les conséquences ce sera plutôt de l’ordre de la demi-journée toutes les semaines ou de la demi-journée / journée tous les 15 jours.
  • Pour celles et ceux qui sont encore moins dans l’immédiateté, mais qui veulent en revanche, en plus de la catégorie juste au-dessus, vouloir effectuer leurs propres tests, triturer le moteur, sont prêts à consulter de la documentation technique en langue étrangère s’ils estiment que le jeu en vaut vraiment la chandelle, etc. ce sera plutôt de l’ordre de la journée tous les 15 jours ou des deux jours tous les mois.

Suivant l’importance que vous accordez à la veille référencement par rapport à l’aspect commercial, certains privilégieront la disponibilité et traiteront tout de même les appels pendant leurs créneaux consacrés à la veille et d’autres privilégieront la concentration avec le rappel à un autre moment.

La méthode par activités

L’autre méthode est bien moins aliénante, mais donc aussi moins « cadrante » donc à vous de l’adopter ou d’adopter plutôt celle par créneaux en fonction de votre personnalité et de vos impératifs.

Cette autre méthode consiste à ne pas se bloquer de créneaux horaires à des moments donnés, mais à intégrer votre veille à l’exercice de vos missions SEO au quotidien : réalisation d’un audit, surveillance de la SERP et des sites de vos concurrents et / ou des concurrents de vos clients, rédaction d’un article, recherche de liens, etc.

Outils pour la veille SEO

Que vous optiez pour la méthode par activités ou que vous choisissiez celle par créneaux, rien ne vous empêche d’utiliser des outils pour cela. Dans les domaines du référencement, du webmarketing et des nouvelles technologies, Twitter nous apparaît très sympathique entre autres, mais il y en a bien d’autres. D’ailleurs, c’est l’occasion de vous laisser les commentaires pour nous dire vous, vous utilisez quoi pour faire votre veille SEO ?

* Certains d’entre vous considéreront ici que la validation mobile friendly n’est pas un critère susceptible d’influencer le positionnement d’un site Internet dans les moteurs de recherche. Nous vous rejoignons bien volontiers sur la question sauf qu’il s’agit d’un critère qui est parfois exigé par le donneur d’ordre (client ou supérieur hiérarchique c’est selon).

[Total : 4    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)