Données structurées : Schema.org, exemple et guide | Facem Web

Données structurées : Schema.org, exemple et guide

Les données structurées sont un vocabulaire sémantique de balises HTML. On les nomme parfois également microdonnées dans la mesure où elles apportent une plus-value de lecture par les moteurs de recherche de vos contenus de page. Attention, leur usage est typiquement utile au référencement dans le sens où elles produisent le plus souvent un excédent de visibilité dans la SERP (pour rappel acronyme signifiant Search Engine Result Page) et améliorent grandement le CTR (taux de clics sur un résultat). Nous avons déjà évoqué par le passé leur usage pour les CMS comme WordPress, mais les données structurées sont souvent repérées de nos jours avec une parties d’entre elles que sont les rich snippets. Les extraits enrichis ont en effet fleuri ces dernières années dans les résultats de recherche de Google ou Bing, voire Yahoo et Yandex.

Exemples d’affichages des données structurées sur les moteurs de recherche

A partir d’une même requête, sur Bing et Google, les évaluations apparaissent. Notez les petites différences d’affichage y compris dans la réinterprétation des titles pour Bing notamment qui « n’aime pas mentionner Google » :

donnees structurees richn snippet bing

Et sur Google avec cette fois-ci un featured snippet typique de position zéro en plus :

exemple rich snippet données structurées google

Pas question ici de faire l’amalgame, si Google reprend bien le contenu de la position zéro, c’est pour d’autres raisons. Ce qui est important et sur quoi nous allons nous permettre d’insister ici, c’est qu’avant même de « penser données structurées », il faut commencer par bien structurer les contenus :). C’est d’ailleurs plus ou moins une règle d’or sur Google, quelle que soit l’optimisation que vous souhaitez implémenter. Commencez par faire les choses correctement avant d’utiliser les petites astuces complémentaires qui font la différence !

Sur Qwant, pas d’usage des rich snippets jusqu’à présent. Vous pouvez faire le test, les éléments n’apparaissent pas y compris pour les exemples si « intrusifs » des recettes de cuisines que l’on évoque juste après.

L’exemple illustre des extraits enrichis pour les recettes de cuisines :

<script type="application/ld+json">
{
  "@context": "http://schema.org/", 
  "@type": "Recipe", 
  "name": "",
  "image": "",
  "description": "",
  "keywords": "",
  "author": {
    "@type": "Person",
    "name": ""
  },
  "prepTime": "",
  "cookTime": "", 
  "totalTime": "", 
  "nutrition": {
    "@type": "NutritionInformation",
    "calories": ""
  },
  "recipeIngredient": ""  
}
</script>

Il est également envisageable de l’écrire en microdata comme dans notre exemple évoqué lors de notre article sur les Rich Snippets.

Générer du code de données structurées propre via schema.org, le guide

Il existe plusieurs outils pour l’usage des données structurées que nous vous proposons ici et qui vous permettront de gagner du temps :

Le markup de Google est plutôt pas mal. Reconnaissons que ce n’est pas toujours facile de dire du bien des tools proposés par Google :), mais si vous allez sur celui-ci, vous aurez le plaisir de pouvoir bien exploiter la chose. Et on vous y invite à les exploiter largement car on les retrouve partout dans la SERP quand on se donne la peine d’y prêter attention. Je ne conçois pas en faire un minimum par exemple sur un site E-commerce, mais on peut l’imaginer outre sur les produits sur :

  • les événements,
  • Les personnes,
  • Les organisations,
  • Les lieux,
  • etc.

En associant des propriétés aux différentes notions, les moteurs de recherche sont en mesure d’exploiter à l’envi ces expressions dans leurs résultats. L’idée est d’expliquer par exemple que telle personne dont le job est graphiste, travaille dans la société Untelle qui est présente sur telle ville dans telle région de France, du monde, etc.
L’impact des données structurées sur les classements de résultats dans les moteurs de recherche et surtout Google fait beaucoup gloser. On sait que l’affichage des rich snippets peut augmenter considérablement le CTR (Taux de clic) et que les recettes avec image peuvent encore aujourd’hui fonctionner pour des articles de blog (nous sommes fin 2018 quand même…) Par contre, pas de boost en termes de positionnement rencontré à ce jour.

D’un point de vue technique, le schéma.org peut être utilisé avec RDFa et JSON-LD. Et là, on touche dans ce dernier cas à quelque chose de très utile à placer dans l’en-tête de vos documents ;

Bout de code utilisé sur ce site LD JSON
<script type='application/ld+json'>{"@context":"https:\/\/schema.org","@type":"WebSite","@id":"#website","url":"https:\/\/facemweb.com\/","name":"Facem Web","potentialAction":{"@type":"SearchAction","target":"https:\/\/facemweb.com\/?s={search_term_string}","query-input":"required name=search_term_string"}}</script>
<script type='application/ld+json'>{"@context":"https:\/\/schema.org","@type":"Organization","url":"https:\/\/facemweb.com\/","sameAs":["https:\/\/www.facebook.com\/facemweb.fr","https:\/\/plus.google.com\/108091348050380981111","https:\/\/twitter.com\/facemweb"],"@id":"https:\/\/facemweb.com\/#organization","name":"Facem Web","logo":"https:\/\/facemweb.com\/wp-content\/uploads\/2014\/04\/logo-ipad-icon.png"}</script>

Autre exemple :

Exemple de données strucutrées pour les évaluations d'un livre
<script type="application/ld+json">
    {
      "@context": "http://schema.org",
      "@type": "WebPage",
      "breadcrumb": "Livre > webmarketing > Classiques du SEO",
      "mainEntity":{
              "@type": "Book",
              "author": "/author/jd_salinger.html",
              "bookFormat": "http://schema.org/Paperback",
              "datePublished": "2015-08-01",
              "image": "catcher-in-the-rye-book-cover.jpg",
              "inLanguage": "English",
              "isbn": "03166526722",
              "name": "Le nouveau livre",
              "numberOfPages": "210",
              "offers": {
                "@type": "Offer",
                "availability": "http://schema.org/InStock",
                "price": "12,90",
                "priceCurrency": "EUR"
              },
              "publisher": "Facem Web",
              "aggregateRating": {
                "@type": "AggregateRating",
                "ratingValue": "4,5",
                "reviewCount": "2"
              },
              "review": [
                {
                  "@type": "Review",
                  "author": "Xavier Deloffre",
                  "datePublished": "2018-06-04",
                  "name": "A masterpiece of literature",
                  "reviewBody": "Dingue ce livre, j'ai pas décroché comme un article traitant du SEO sur Facem Web :)",
                  "reviewRating": {
                "@type": "Rating",
                "ratingValue": "5"
               }
                },
                {
                  "@type": "Review",
                  "author": "Je veux rester anonyme",
                  "datePublished": "2017-08-30",
                  "name": "Excellente lecture.",
                  "reviewBody": "J'ai pris un pied monstre à lire ce livre !",
                  "reviewRating": "4"
                }
              ]
            }
    }
    </script>

Après chaque propriété, excepté la dernière, il faut terminer chaque ligne par une virgule pour éviter les erreurs lorsque vous codez l’ensemble. Nous vous conseillons l’usage de ce site pour le faire par vos propres moyens : https://www.schemaapp.com

Vous pouvez également vous inspirer de schema.org qui m’a permis ici de vous proposer par exemple des éléments pour les reviews de livres ou encore Schema Markup Generator.

Ces éléments sont parfaitement contrôlables ensuite via la Google Search Console. Le JSON-LD est particulièrement conseillé pour le fil d’ariane. Il s’agit du type BreadcrumbList. On précise au sein d’une liste (itemListElement) chaque élément du fil d’ariane (ListItem) avec sa position, son « id » (l’URL) et son nom. On remarquera que malheureusement Yoast SEO pour WordPress ne propose pas cette version.

Avant de conclure cet article, ajoutons qu’en matière de référencement naturel SEO sur les moteurs de recherche, de nos jours de plus en plus chaque détail compte pour faire la différence entre deux résultats et on sait que capter du trafic qualifié sur son site Internet est de plus en plus compliqué et / ou de plus en plus cher. Là, avec les données structurées, vous avez un moyen qui, une fois implémenté, vous offrira la possibilité d’être plus visible dans les résultats des moteurs pour un contenu pourtant identique.

Autre élément, si le surplus de visibilité vous permet de capter du trafic sur l’un de vos articles grâce à des extraits enrichis, cela rendra aussi votre site plus visible auprès du même internaute lors d’une future recherche avec les mécanismes d’historique de la recherche. Il s’agit donc à la fois d’un gain potentiel direct et d’un gain potentiel indirect dont vous devez faire un avantage concurrentiel si vos concurrents ne l’utilisent pas et ne surtout pas en faire un critère différenciant dans la négative.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Laissez un commentaire