rel=sponsored et rel=ugc, sont-ce vraiment une évolution du nofollow ?

Vous l’avez peut-être vu passer ces derniers jours si vous êtes Webmaster ou référenceur, le rel=nofollow tel qu’on le connaît depuis près de quinze ans a connu les assauts de réformes voulues par son créateur : Google. Évidemment, c’est une information qui, à première vue, peut paraître tout à fait majeure pour le Web. Il n’est évidemment aucun professionnel du SEO averti qui n’ira voir en détails ce que signifient ces rel=sponsored et rel=ugc. Nous vous expliquons en détails ce qu’il en est dans la suite de l’article et vous livrons notre propre interprétation de ce qui sera valable a priori au 1er mars 2020.

L’attribut rel=sponsored pour les liens sponsorisés

Alors bien entendu, ce nouvel attribut a toutes les dimensions pour attirer notre attention et la vôtre. Les liens sponsorisés, les liens d’affiliation, les achats de liens (surtout) sont dans la lunette de tir depuis toujours des responsables de Mountain View. C’est, rappelons-le ici, un risque financier pour une société qui tire ses profits majoritairement des campagnes publicitaires de sa régie alors même que son système de classement des pages est fondé en grande partie sur la popularité des pages (nombre et qualité des liens en dofollow pointant sur celle-ci).

Voici à quoi ressemble un lien rel=sponsored :

Lien rel sponored
<a href="https://www.example.com/" rel="sponsored">Le lien qui nous permet de monétiser ce blog</a>

Pour faciliter sa compréhension de ces liens qui permettent de promouvoir un sponsor, rel=sponsored apparaît donc comme plus précis aux yeux du moteur que rel=nofollow qui peut, comme vous le savez probablement si vous avez lu notre article sur le sujet, apparaître sur d’autres types de liens.

De notre point de vue, contrairement à ce qui peut être dit parfois, ce n’est pas simplement une incompétence de Google à comprendre la nature des liens (s’ils sont spammy ou pas, et même si l’on peut constater ici et là des réseaux de sites Internet fonctionnant pendant de nombreuses années par exemple) qui les pousse à ce type de précisions, c’est bien plutôt le fonctionnement actuel du moteur qui est basé sur le machine learning.

En effet, il est essentiel ici de récolter des données précises pour tirer des règles de fonctionnement facilitées et surtout automatisées, l’effort consenti étant au moment d’appuyer sur « Enter » avant de laisser les machines faire leur office. L’intervention humaine doit être réduite pour faire des économies, c’est a priori ce que nous pouvons déduire ; Quoi de mieux dans ce cas que de « normer » une nouvelle fois et tant que c’est possible le Web ? Après tout, les utilisateurs et webmasters se précipitent si souvent….

Les moteurs comme Bing (Ecosia et Qwant étant aussi concernés) suivront-ils ? Difficile à dire sachant toutefois que le bébé de Microsoft connaît par exemple le rel=nofollow et l’interprète comme un indice à suivre… ou pas. Notez toutefois ici que les incidences sont probablement plus faibles car le moteur est bien plus orienté contenu que Google.

Pour ce qui concerne le nofollow, il continue d’exister et paraîtra acceptable à la place ou en complément du rel=sponsored. Changera-t-il de nature ? Permettra-t-il enfin de diffuser du jus à partir du 1er mars 2020, rien n’est moins sûr, car il est conseillé à ce jour de ne pas changer la nature des liens actuels. Vous pouvez bien sûr dès aujourd’hui collaborer aux efforts de Google en utilisant rel=sponsored ou en le combinant, bien que l’indice ne sera théoriquement fonctionnel qu’en mars 2020.

Rel=ugc lorsque les utilisateurs s’invitent

Vous avez un forum ou un blog avec des commentaires nombreux et pertinents ? Le rel=ugc vient ici apporter des précisions au nofollow qui était alors utilisé le plus souvent. Notez que cela donne une idée de la perception des blogs dofollow encore existants du point de vue de Google : Ce n’est pas apprécié. Lorsqu’un utilisateur vient ajouter son contenu, il pourra être utile dès à présent de préciser cet indice. Ce qui donne :

Exemple de lien rel ugc
<a href="https://www.example.com/" rel="ugc">Eh, admin 878987, la réponse à votre question sur ce forum se situe sur ce site</a>

Nul doute que WordPress s’adaptera très vite sur la partie des commentaires, les blogs WP sont aujourd’hui très rapidement mis à jour dès lors que les évolutions de Google le nécessitent. Le plugin Yoast y est déjà ainsi en train de se préparer. Les autres CMS s’adapteront en toute logique.

Conséquences pour les Webmasters et SEO

Si vous pouvez dès aujourd’hui utiliser ces nouvelles inventions de Google que sont rel=sponsored et rel=ugc, vous avez aussi la possibilité d’attendre ce qui se passe en mars prochain. Notez que vous aurez toujours intérêt, à défaut de les utiliser, de mettre des liens nofollow quand il le faut, pour être en conformité minimale avec les guidelines de Google. Oui, ne pas avoir de lien nofollow a minima sur un lien sponsorisé, c’est considéré comme du spam et sanctionné lourdement par la main humaine de Google.

On peut aussi se demander si ces attributs ne permettront pas dans les prochains mois/années de relancer une autre forme de filtre Pingouin, cette fois-ci non limité à la nature et qualité des ancres.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet, et notamment ce qu’en dit Google,  suivez ce lien.

N’hésitez pas non plus à nous laisser vos impressions et réflexions en commentaire (bien que ces derniers soient en nofollow actuellement 🙂 😉 ).

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Laissez un commentaire