Recrutement SEO → comment recruter LA perle rare, l'expert SEO

Expert SEO : Comment recruter le ou la perle rare ?

Vous avez une activité et une croissance sur le web qui nécessite l’apport de conseils réguliers et l’expertise en référencement naturel d’un ou d’une professionnel(le) ? Vos budgets avec les prestataires de type agence de référencement ou freelance commencent à devenir un peu trop importants ? Vous avez peut-être besoin de recruter un(e) expert(e) SEO. Dans cet article, étudions les méthodes pour bien poster votre annonce et choisir parmi les candidats.

  1. L’enjeu de savoir recruter
  2. Quel type de poste ?
  3. Référenceur « in house »
  4. Consultant SEO en agence de Webmarketing
  5. Quand recruter ?
  6. 4 étapes du recrutement

Savoir recruter un spécialiste SEO ou SEM, un enjeu pas si simple

entreptien expert referencementMalheureusement, comme dans beaucoup de cas, les erreurs de casting peuvent être au rendez-vous ; Et on ne dispose pas vraiment de droit à l’erreur en matière de ressources humaines ! Les conséquences peuvent être assez dramatiques comme :

  • De gros coûts financiers, non seulement en termes de salaires, cotisations , formation, matériel, avec parfois même l’ajout de nouvelles prestations externes, les coûts liés à une nouvelle recherche suit à la rupture de la période d’essai ou même les coûts d’un licenciement. De même, les résultats pour l’entreprise dans le métier même du référencement peuvent vous faire perdre de l’argent en raison de : Manque de connaissance, de technique, de problèmes de méthode, de communication ; autant de facteurs pouvant ralentir votre croissance.
  • Une désorganisation des services qui peut aller de problèmes de communication interne à la démotivation des équipes et donc à nouveau un manque à gagner.

Dans quel cadre le poste d’expert SEO est-il à pourvoir ?

Sans forcément aller jusqu’à la recherche d’un expert SEO, définir le poste à pourvoir se révèle obligatoire d’une part, particulièrement précis d’autre part. Il dépend également de l’environnement de travail dans lequel il a lieu.

Le référenceur chez l’annonceur, dit « in-house »

Au sein d’un service, pour un annonceur, associé au « bon » fonctionnement du ou des sites Internet de l’entreprise qui l’emploie, c’est une personne très en lien avec les services de marketing, communication et informatique. Elle assure non seulement une surveillance, une pérennité des postions mais est en mesure d’améliorer ces dernières. Son travail consiste avant tout à effectuer des recommandations techniques, à rédiger des contenus, à analyser les résultats et à apporter les corrections et mises à jour en lien avec ses compétences. Voir à ce sujet la fiche de poste du référenceur « in house ». Des qualités rédactionnelles et la maîtrise de plusieurs langues sont également un plus.

Le consultant SEO en agence de Webmarketing

Lorsque vous êtes en agence, il existe des mutualisations de ressources et des processus précis pour l’accompagnement des différents projets. La communication interne est le secret de la réussite, on le sait. Les missions du consultant sont donc inscrites dans la logique du traitement de la chaîne de production. Amené à gérer un grand nombre de projets différents, il est en mesure de s’appuyer sur une expérience solide pour être force de proposition au sein de la team mais aussi auprès des clients. La collaboration avec le ou les développeurs apparaît comme primordiale.

Quand et à quel moment recruter un spécialiste SEO ?

La question doit être murement réfléchie et dépend de la situation dans laquelle vous êtes au moment où vous vous posez la question :

Si vous êtes annonceur et faites appel de manière régulière à une agence de référencement, observez le budget alloué pour les prestations. Lorsque vous arrivez à 30 K€ ou 35000 euro par an, la question est tout à fait légitime : Sur le marché, des référenceurs juniors (moins de 5 ans) sont accessibles à ces tarifs et même en-dessous. Bien entendu, en fonction du degré d’expérience, d’expertise et il faut bien le dire en fonction de la notoriété parfois et la capacité à se vendre du consultant, les prix peuvent parfaitement doubler par rapport à l’exemple précité. A t-il des certifications, bénéficie-t-il d’expériences in-house ailleurs, en agence en freelance,etc. : autant d’indicateurs forts à mettre dans la balance.

Bien expliquer la marque et ses objectifs est essentiel pour le futur employeur.

Si vous êtes une agence de Webmarketing, vous pouvez sans problème traiter avec d’autres prestataires et notamment les freelances. Là encore, les coûts engendrés annuels seront le juge de paix de votre décision. Pensez à assurer une retour comme pour chaque embauche d’au moins le triple des coûts engendrés. Vérifier les réalisations d’un freelance est aussi un atout : Si le référenceur est en mesure de vous placer sur des requêtes ultra concurrentielles, cela justifie d’autant plus le potentiel qu’il vous apportera. A t-il la maîtrise des outils liés au métier ? Quelles techniques employées on-site et off-site ?

4 étapes distinctes dans le processus de recrutement

Comme pour tout salarié, il faudra rester en conformité avec la loi :

Première étape :  Commencez par rédiger la fiche de poste et le type de poste (missions générales et activités détaillées, le profil et les compétences requises, ses qualifications…).

Deuxième étape : Diffusez l’information sur Pôle Emploi et bien entendu dans les différents réseaux d’offres d’emploi comme Indeed, Monster, voire même auprès d’un cabinet de recrutement. Évidemment, comme dans de nombreux métiers du Web, vous trouverez potentiellement (non, pas un portfolio dans ce cas!) un site ou un blog de la personne, une présence également sur les réseaux sociaux (essentiellement Linkedin, Twitter, Google + ou Facebook).

Troisième étape : Faites passer des entretiens selon les profils sélectionnés, avertissez les autres candidatures rejetées en motivant les raisons du refus. Idéalement, pour les personnes exposant leurs compétences comme « Expertise », faites appel à des professionnels pour valider avec vous les points évoqués, voire faire quelques tests. Les métiers aussi techniques que le référencement méritent une attention particulière sur les méthodologie ; il est aussi parfois des abus de langage. Un test de personnalité peut être un plus de même que deux entretiens (par exemple Skype et entretien présentiel).

Quatrième étape : Vous avez trouvé la perle rare ?, le consultant SEO idéal ? Il ne vous reste plus qu’à l’intégrer dans l’entreprise et son nouveau poste. Pensez aux formalités administratives et à la rédaction d’un contrat de travail conforme aux conventions collectives et les déclarations d’usage aux organismes sociaux.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)