GOOGLE LENS & SEO → Machine learning, IA de l'image ? | Facem Web

Google Lens et SEO, la recherche par images et le machine learning

Google a depuis des années la prétention de reconnaître les images. Nous avons déjà évoqué cette question à de maintes reprises et en ce qui concerne le search, nous vous invitons à lire ou relire l’article concernant le référencement des images. Application mobile de reconnaissance d’images développée par Google annoncée en 2017, Google Lens s’est tout d’abord intégré au Pixel de Google (le smartphone) afin d’afficher les informations pertinents à l’aide d’une analyse visuelle avant d’être diffusé aujourd’hui sous forme applicative sur l’ensemble des mobiles. Là encore, comme pour l’ensemble des produits de la marque, la capacité à croiser des données permet de proposer de nouveaux services sur lesquels il est toujours bon de se tenir au courant, surtout lorsque l’on comprend que ces données, ce sont les utilisateurs qui les fournissent.

Qu’est-ce que Google Lens en pratique ?

En pratique, l’utilisateur de smartphone est en mesure de faire une photo ou une vidéo d’un espace. Avec Google Lens, l’application permet de comprendre cet espace, et particulièrement les objets et les individus pour faire des associations avec le Big Data. Sur ce dernier point, c’est bien l’usage de l’Intelligence Artificielle (IA) à la Google qui permet d’automatiser les traitements. Vous pouvez utiliser l’application Google Lens pour à eu près tout : Ajouter un événement à votre agenda, découvrir un animal, une plante, les horaires d’ouvertures de votre restaurant préféré, etc.

Google Lens, RankBrain, l’IA, le machine learning et le SEO

Amusante perspective de trouver de nouveaux systèmes automatiquement générées des rouages de données collectées monstrueuses, Google Lens permettrait aujourd’hui de reconnaître pas moins de un milliard de produits. Pharaonique ? Oui et non en réalité. Comme souvent, chez Google, tout part de l’exploitation de requêtes des internautes dans son moteur de recherche et des images qui y sont associées ; on ne parle pas ici d’un petit milliard de requêtes, le chiffre est un peu plus élevé. On sait que Google Lens exploite beaucoup Google Image, qui est en grande partie associé au search, la vache à lait de la firme.

Ensuite, Google Lens utilise beaucoup le machine learning avec l’usage du framework TensorFlow (une solution open source). En pratique, il s’agit d’une automatisation de l’apprentissage, et si l’Intelligence Artificielle repose beaucoup sur l’automatisation des tâches, elle n’est pas envisageable au sens de Matrix à ce stade. On se souvient que RankBrain était a première pierre d’un édifice de traitement des données complètement automatisée et cessant au possible les interventions humaines après lancement. Si l’IA est au service de l’homme, celui-ci n’en devient plus que l’impulsion et la finalité.

Le Knowledge Graph est ensuite étroitement utilisé pour les étiquettes, tout comme Google Book ; Bientôt verrez-vous plus facilement votre profil reconnu par Google Lens ? Hum, il vous faudra peut-être plus d’optimisations SEO 😉 En tous les cas, pour Sundar Pichai, PDG de Google, « Nous passons du mobile first à l’AI-first. Dans un monde d’IA, nous pensons à tous nos produits « *. Ok, nous croisons toujours plus en un amoncellement de services les données mais…

Quel rapport entre Google Lens et le SEO ?

Je ne saurais trop répéter à l’instar de tous mes confrères que Google est un moteur de recherche sémantique, le leader factuellement du marché sur cette question. A ce stade, si vous nous suivez, vous avez remarqué que de nombreux professionnels et amateurs essaient de détourner, voire de manipuler les résultats du moteurs de recherche, à force de liens et de contenus plus ou moins pertinents mais pourtant digérés. Une attention particulière sur l’image s’impose donc pour permettre à Google de donner des résultats « pertinents ». Dévorant tous les contenus, GoogleBot permet, en jouant sur la richesse de ceux-ci, les données structurées, la hiérarchisation des contenus, etc. un affichage à la fois plus aisé dans la galerie Google Image et dans les différents Knowledge Graphs.

On prendra soin de s’intéresser étroitement aux autres galeries comme celles de Pinterest qui est visé ici comme l’un des concurrents les plus sérieux.

Si le système de Google Lens tend à se développer, nous touchons là un espace de plus d’exploitation pour les professionnels du référencement, de ce que l’on peut qualifier de visibilité liée au référencement naturel. Notez qu’à ce stade, la multiplication des services autour de Google Search renforce le trust qu’a la compagnie sur le service, le trust également que les internautes et usagers de ces technologies ont dans le search… Et bien entendu la confiance dans la recherche par image. Amusant.

Optimiser son SEO pour Google Lens

Vous l’avez sûrement intégré, vous aurez besoin de soigner Google images. Ce qui implique un travail sur la création de contenus avec des images, et pas simplement du texte. En d’autres termes, mettez des images avec votre texte ! Oui oui, vous lisez bien. Sinon, quelques règles élémentaires pour tenter d’être les « pionniers/suiveurs »** sur la question :

  • Pensez que vous êtes dans l’interactivité, rendez visible une enseigne, un logo physiquement. Et rendez-le visible aussi sur votre site Internet, puis sur votre Google My Business pour commencer ;
  • Soignez les balises alt, peut-être en évitant de tabler sur des textes trop optimisés pour les keywords, plus dans le descriptif. Notez que de toute manière, ce n’est pas pour nous les éléments les plus « clés » de votre visibilité dans les résultats de recherche, alors soyons sage mais précis ;
  • Pensez aux données Exif des images qui sont la taille, la date et l’heure de prise de vue, les coordonnées géographiques, probablement la distance du sujet si c’est possible pour vous… Peut-être une fin de parcours prévue pour les banques d’images gratuites à ce sujet d’ailleurs, qui sait ?
  • Mettez du texte autour de vos images, des descriptions, faites en sorte qu’elle suivent les éléments factuels les plus clairs du search comme la balise title mais aussi vos titres de documents. On notera à ce propos que les images insérées dans les paragraphes de sous-titres sont bien appréciées par le moteur. Diversifiez.

Et le SEA dans tout ça ?

De ce point de vue, rien de plus évident. Google Lens rentre dans les applications services adaptées au mieux pour la publicité en lien avec Google Shopping. Prenez un produit en visuel, découpez-le de son environnement et vous aurez très vite ce dernier, pour peu qu’il intègre le Big Data des images référencées, une publicité du fabriquant ou de la marketplace. La monétisation du service gratuit que vous pouvez télécharger ici (si votre Androïd ou votre IOS vous le permet) est évidente et renforce surtout l’engagement des usagers.

*Voir la déclaration de Sundar Pichai.

**Ici, je plaisante comme souvent 🙂

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Une réponse
  1. Clément Thériez 26 décembre 2018

Laissez un commentaire