Experts SEO : Les spécialistes en référencement donnent leur avis

Que doit-on attendre d’un expert SEO ? L’avis des spécialistes

[Billet d’humeur] Considérer le Web comme une option pour communiquer est une erreur à laquelle nous sommes parfois confrontés. Première source d’information, le moteur de recherche Google est un acteur majeur de l’économie en ce sens qu’il est la porte d’entrée pour la visibilité des entreprises. C’est pour cette raison que depuis près de 20 ans sont apparus des acteurs spécialisés dans la visibilité Internet. On les appelle les référenceurs, ou les agences de référencement à l’instar de la nôtre basée sur Arras et Lille au nord de Paris. Mais parfois, on convoque l’expert…

Allo, je vous contacte parce que vous êtes un expert en SEO !?*

  1. Un expert SEO c’est quoi ?
  2. Les spécialistes s’adressent aux experts SEO
  3. Bien connaître n’est pas tout maîtriser
  4. L’expertise est réductrice
  5. Expert SEO, la requête
  6. Problème sociétal du SEO
  7. Ne pas faire de raccourcis

C’est quoi un expert SEO ?

Avec toute son expertise, le référenceur SEO du plus haut niveau est un acteur majeur pour la promotion de votre site Internet dans les résultats de recherche. Plus qu’un spécialiste, l’expert est en mesure de vous donner l’ensemble des facteurs clés (et keywords liés) nécessaires au référencement naturel optimal de chacune de vos pages. Tout contenu publié est ainsi parfaitement repensé pour répondre aux attentes du search. Google revient sur chaque page plusieurs fois par jour car il en a un parfait contrôle…

Au-delà, sa connaissance encyclopédique des guidelines de Google, et sa capacité à les suivre (ou pas) en font un webmarketeur de premier rang. Particulièrement à l’aise avec l’algorithme de la firme de Mountain View : Panda, Pingouin, opossum et globalement l’ensemble des filtres aux noms tout droit sortis du zoo du même nom, il peut être lanceur d’alerte car il est en mesure de vous dire de manière imagée mais très prédictive qu’un petit oiseau venu des cercles arctiques descend le long de la banquise pour vous claquer une pénalité pour référencement abusif.
↥ Ceci pour la définition Google et le featured snippet de la position zéro, ne sait-on jamais…

Les spécialistes passionnés en référencement naturel parlent aux experts SEO

Toutes proportions gardées et à bien y réfléchir, parler d’expertise dans le registre du référencement naturel me semble particulièrement manipulateur, voire toxique pour l’image de la profession. Je m’explique au risque d’en prendre pour mon grade.

Bien connaître le SEO, c’est reconnaître que l’on ne maîtrise pas tout

Et je suis le premier à le dire que je ne maîtrise pas tout. Finalement, c’est comme tout. Le SEO est un champ si vaste que bien malin celui qui peut dire qu’il en connaît tous les rouages.

Même Google recrute des SEO, alors vous vous doutez bien…

Pour exemple de ma béate ignorance, une question récurrente à laquelle je dois répondre est : Combien de temps pour mon référencement ? Ma réponse la plus sûre sera : Je ne sais pas ; en tous cas au début d’un accompagnement. Parce que cela dépend de tas de facteurs liés à la concurrence des requêtes, aux liens, à la structure du site, au dynamisme des concurrents, à l’ancienneté du domaine, aux variations (parfois 2 fois par jour paraît-il) de l’algorithme… plus de 200 critères connus plus tous ceux qui ne sont pas dévoilés (+ de 30 par an) et qui viennent renchérir ou amender les connus 🙂

Cela dit, l’expérience est aussi un facteur à prendre en compte et je serais plus enclin à m’avancer sur des questions liées à des requêtes en fonction de leur concurrence, mais toujours avec prudence, parlons plutôt de fourchette temporelle 🙂

Allez, notre agence est experte en référencement de l’image sur Google !

Oui, on a trouvé des petites astuces pour améliorer le référencement des images (franchement, beaucoup de référenceurs connaissent des ficelles sur le sujet et pas de quoi rêver…), également pour travailler le siloing et d’autres aspects… en tous cas on travaille beaucoup de tests avant de les proposer.

Exemple :

exemple de referencement des images

Mais est-ce que cela fait de nous des experts SEO ? Pour moi non ! Et à titre personnel, malgré ce qui devient avec le temps de solides connaissances, je rencontre régulièrement des nouveautés ou spécificités qui motivent ma curiosité. Parlons donc volontiers d’experts en veille !

Pas experts donc mais des spécialistes, bien plus volontiers. Disons que c’est notre cœur de métier et ce qui motive à peu près toutes nos publications de contenus et pages Web, tout linking, notre credo en quelque sorte.

L’expertise est réductrice, elle est pourtant sur-estimée dans l’espace médiatique

En la matière, on s’attache les services d’experts en plein de sujets. Ici une petite vidéo que nous adorons, dites-nous ce que vous en pensez également 😉 :

Mais au-delà, c’est bien le tambourin médiatique (Les mass médias bien trop généralistes et souvent dépassés) et parce qu’il devient presque impossible dans des secteurs comme le numérique de tout connaître, que l’on raccourcit les spécialités à l’expertise, un peu comme une pensée magique symbolisée dans ce mot :

EXPERT

Expert SEO, c’est 210 requêtes mensuelles par mois pour un coût Adwords de 12 € en moyenne

OK, c’est la version courte parce que l’on peut avoir beaucoup de déclinaisons avec ces deux mots. Le trend est bon, il augmente même avec le temps. Que le SEO remplace le terme référencement naturel, ça nous va bien parce qu’il exprime bien mieux notre métier : L’optimisation pour les moteurs de recherche (voir le lexique au besoin).

Et comme la terminologie anglophone est plus parlante que la française, l’usage plus accéléré de jargon technique, tributaire, se démocratise avec. Tant mieux mais pour les autres, ceux dont ce n’est légitimement pas le métier ? L’usage par certains influenceurs (ou curateurs farouches) d’un terme très médiatique comme « Expert » restreint le champ sémantique lié au SEO. Les experts SEO fleurissent.

Grâce à des médias largués, on vous convoque les experts SEO pour traiter d’un sujet lié au référencement… ou d’autre chose.

Je l’ai vue, la requête !

Évidemment, on serait sot de faire la fine bouche en n’exploitant pas toutes les ressources du search. Voilà pourquoi beaucoup de confrères (même ceux qui détestent aussi ce terme) s’attachent à taper également sur cette requête d’internaute : 12 euros pour un clic sur le lien payant vaut bien de se donner la peine sur le naturel. Soyons pragmatiques, c’est une qualité de SEO.

L’expertise, un problème phénomène sociétal

Aller vers l’expertise, c’est vouloir se rassurer dans un domaine que l’on maîtrise peu ou mal, voire que l’on ne connaît pas du tout. L’expert auprès des tribunaux a bien un rôle qui permet d’éclaircir l’idée des juges et ce n’est pas ici le sujet de toutes ces remarques. En revanche, l‘expert dans les entreprises (qui peut être bidon vu qu’on ne comprend pas) a un rôle très cantonné qui réduit finalement sa parole. Une petite anecdote pour reprendre la formulation qui m’a été faite il y a peu « Allo, vous êtes un expert SEO, j’ai donc besoin de… » :

L’expert réduit au béni-oui-oui

magicien expert seoOn m’a demandé une intervention sur le site d’un prospect parisien. Pas à cela près quant aux termes employés et toujours soucieux d’apporter modestement au moins quelques réponses, le prospect me livre l’adresse de son site Web et en quelques observations, j’en conclus que ce sera très dur de faire quelque chose avec (c’est du Wix).

Franchement, pas besoin de grands audits techniques pour voir que c’est très compliqué et je veux bien booster la chose avec du lien mais dans ma position de conseil, je propose très logiquement une refonte du site Internet (Pour Wix, parlons presque de création). Je vous épargne les détails mais ici, clairement la meilleure chose à faire.

Que n’avais-je pas dit là : L’expert sort de son cadre d’expertise et parle de création Web. Effondrement soudain de la stature. Quelqu’un saura faire, l’expert ne peut dire non, un autre expert pourra dire oui… Mais je croyais que vous faisiez du référencement ? Rappel deux minutes après : le référencement c’est pas des backlinks ? Si mais c’est plus que cela…ça ne marche pas tout à fait comme ça…. Fin de la discussion. La pensée magique.

Prendre le temps de ne pas faire de raccourcis

Le référencement naturel nécessite une certaine expérience, de la veille comme évoqué plus haut, de l’échange, des tests. C’est un métier qui ne donne lieu qu’à quelques certifications, il est peu exploité au sein des écoles notamment. A titre personnel, je donne quelques cours et souvent je suis réduit à quelques heures dans les facs ou grandes écoles. (Mais je note que cela change, je reste positif !)

C’est bien dommage pour de nombreux autres car j’aimerais que ces chers talents plus dégourdis que moi encore sur les dernières techniques en développement Web soient bien plus sensibilisés.

J’aimerais que la pensée magique sorte du métier, que les vendeurs de rêve fassent autre chose, que l’on intègre plus la dimension cognitive dans le métier de référenceur. C’est avant tout question d’intérêt à défaut de passion. Mais arrêtons-nous là sur les vœux à la miss Monde.

Nous nous heurtons aujourd’hui à beaucoup d’abus de langage y compris lorsqu’il s’agit de « recrutement d’expert SEO » qui viennent perturber la réalité et les faits. J’ai conscience qu’il faut s’adapter au search (c’est bien l’une des raisons pour lesquelles cet article est écrit), mais c’est aussi je l’espère un billet certes d’humeur qui vous fera réfléchir ou réagir. Enfin, c’est une histoire de passionnés…

[Total : 8    Moyenne : 4.9/5]

A propos de l'auteur(e)

Vous aimerez également

2 Commentaires
  1. Nicolas 6 septembre 2017
  2. Xavier Deloffre 6 septembre 2017

Laissez un commentaire