Comment écrire un article optimisé en SEO ? | Facem Web

Comment écrire un article optimisé SEO pour le Web en toute souplesse !

Lorsque le rédacteur Web prend sa plume (pardon son clavier) pour démarrer la rédaction d’un article, il arrive qu’il soit gêné dans l’approche rédactionnelle: Doit-il écrire pour les humains ou pour Google Bot ? Comment doit-il choisir ses mots-clefs et où doit-il les placer ?

Quelle longueur d’article doit-il réaliser ? Quels médias doit-il optimiser et comment ? Autant de questions légitimes pour lesquelles, comme vous allez le voir dans les explications qui suivent, il peut y avoir plusieurs réponses.

  1. Avoir de la souplesse rédactionnelle
  2. Conseils pour les lecteurs
  3. Hiérarchiser les articles
  4. Optimisation SEO des titres
  5. Le cas de l’attribut alt
  6. 200 ou 3000 mots ?
  7. 4 points à regarder

De la souplesse rédactionnelle et organisationnelle dans les articles

Combien dois-je écrire de mots ? Quelles balisage dois-je produire ? Où je mets mes image, etc. Autant de questions qui nous sont si souvent posées.

question reponse sur optimisation seo articlesEn aucun cas il n’est souhaitable d’avoir un cadre forcé pour la rédaction de ses articles et pour cause, rédiger doit être un plaisir; sinon on lâche !

Seulement voilà, se permettre de la souplesse dans l’architecture d’un article n’est pas donné à toutes et tous. Se permettre d’utiliser des urls non optimisées non plus.

En plus simple, rédiger comme on veut n’est possible que lorsque l’on bénéficie d’une vraie popularité, ou à partir du moment où on se fixe quand même quelques règles.

Nos conseils pour rédiger en toute souplesse auprès de vos lecteurs

Mettez du média. Du média, c’est de la vidéo, de l’image, du contenu qui est en soi la richesse de votre article mais bien plus de votre blog. Évidemment, le média s’optimise en SEO mais il est très tributaire de ce que vous devez d’abord mettre en place et que nous vous proposons ici

Les petites rigueurs de hiérarchisation dans la rédaction d’articles

hierarchiser les balises de pages webDois-je avoir un balisage avec 1 titre  <H1>, 2 titres <H1> ou plus ? Comment dois-je remplir mon attribut alt ou le titre de mes médias ? Ok, ce sont des questions à nouveau légitimes mais je vous renvoie vers les bonnes pratiques qui favorisent la lecture de vos pages.

Plusieurs H1, ça marche, c’est plutôt l’usage de règles issues du W3C qui est parfois confondu avec « ce que veut Google ». L‘uniformisation du Web suggère donc de voir à une hiérarchie du balisage de type : <H1> puis <H2> puis <H3> jusque <H6>.

Et si vous souhaitez vous dégager de la souplesse, fixez vous-même les règles rédactionnelles sur votre site, ne heurtez pas vos lecteurs avec des pratiques qui changent d’une page à l’autre.

Fixer ses niveaux de titrage Hx à l’avance

Un choix qui marche pour le référencement naturel, c’est celui-ci : 1 titre <h1>, le titre de votre page, 1 chapô introductif de ce qui va suivre (environ 200 caractères que vous rédigez seulement à la fin pour être sûr(e)), des paragraphes séparés par des titres <h2>. Maintenez ce rythme sur l’ensemble de vos articles et vous serez cohérent(e).

Il n’y a pas de règle absolue, il n’y a que des choses à éviter

L’optimisation des titres, des images pour Google et descriptions

Soyez créatif(ve) dans vos titres en employant par exemple les « How to » : Comment optimiser un article pour Google ? Comment établir une fiche de paie ? etc etc. Évidemment, mettez du « mot clef » dans vos titres, descriptions, variez en genre, pluriels, singulier, synonymes, etc.

Pour vos images et médias, le contexte de la page est ce qui prime. Donc si le title, le texte autour et les éventuellement la balise <H2> qui comprend un paragraphe avec ce média ne correspondent pas, c’est plus compliqué…

Où je mets du <strong> ? Finalement sur un peu de mots clés mais surtout sur ce que je souhaite faire ressortir sans pour autant heurter la lecture des internautes.

La focalisation inadéquate sur l’attribut alt des images

souplesse optimisation referencement naturelL’attribut alt ne doit pas simplement décrire l’image, il doit le faire sans majuscule si il devait y en a voir, en proposant par exemple du singulier si le titre est au pluriel, éventuellement des coquilles et en contenant (un peu) de mot clef.

Il a moins d’importance aujourd’hui qu’il y a deux ans…

Si vos médias ne correspondent pas au contenu sémantique de votre site Internet :

  • au mieux vous pourrez faire apparaître vos médias sur Google image (jamais vous n’aurez de lien bleu sur la première page) si la page entière est contextualisée,
  • au pire rien n’apparaîtra tout simplement parce que vous aurez décrit l’image pour ce qu’elle est, c’est à dire une image ou photo qui n’a rien à voir avec votre contenu sémantique de site.

200 mots 300 mots 500 mots, 1000 mots ou 3000 mots pour mes articles optimisés SEO ?

Rien de tout cela. Cela dépend !Bon 200 mots, on s’accordera à dire que c’est peu mais… parfois cela suffit. Le public, la fréquence, les sujets et les thèmes mais aussi votre arborescence, des éléments plus techniques et votre popularité en dépendent.

Contactez-nous si vous voulez un avis sur votre besoin. A contrario, mieux vaut 3 articles de 1000 mots qu’un article de 3000 mots. C’est simple et logique, qui lit 3000 mots ? Et trois articles, c’est trois fois l’occasion d’optimiser et de faire du lien 😉

Une fiche produit en E-commerce ? Allez à partir de 350 pour se fixer une règle mais vraiment, c’est variable.

Pour terminer, voici les 4 points que nous regardons pour nous donner de la souplesse ensuite dans la rédaction :

Par ordre d’importance :

Le <title>, qui est l’élément le plus important de la page et doit contenir du mot clé

Les H1 H2 etc. qui doivent contenir du mot clef ;

Le fil d’Ariane qui est suivi par les moteurs et qui peut être changé pour varier encore la sémantique ;

Les URLs des pages, qui ont une influence plus minime. Faites simple en la matière et demandez l’avis de professionnels pour l’organisation des ces dernières dans votre site.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire