Arnaque Google : faux SEO et Google Adwords arnaque : attention !

Google Arnaque Adwords et SEO : non, ils ne connaissent pas Google

Comme tous les géants du web, Google est au fil du temps devenu un prétexte, une cible idéale, forcément, pour n’importe quelle arnaque au référencement. Il y a toujours des esprits malicieux pour détourner les choses de leur fonction première et en tirer profit. Mais ici, nous n’allons pas vous parler de l’ingéniosité d’un black hat SEO qui peut être louable dans la mesure où elle sert une bonne cause, non, nous allons parler des gens qui vont enfreindre non pas les lois de Google, mais la loi tout court pour vous escroquer et / ou celles et ceux qui – nous aurions du mal à imaginer de les voir condamnés (et pourtant) – vont prétendre avoir des accointances directes avec Google. Ici nous allons voir les deux pans du métier de référenceur parce que malheureusement oui, les deux pans sont touchés, aussi bien le SEO ou référencement naturel, que le SEA ou référencement payant. D’ailleurs, pour aller plus loin, les autres aspects de la visibilité web ne sont pas épargnés, ce qui fera peut-être l’objet d’un prochain article avec tout ce qui concerne les escroqueries sur les réseaux sociaux.

  1. Arnaques sur le référencement payant
  2. Arnaques sur le référencement naturel
  3. Quelques conseils pour ne pas se faire piéger

Comment éviter l’arnaque avec Google Adwords

Alors ici, il convient de préciser qu’il n’y a pas que des truands et que certaines agences de référencement sont des agences Google Partner qui ont effectivement des relations directes avec les équipes en charge de les conseiller dans l’optimisation de leurs annonces pour avoir les meilleurs résultats possibles dans le cadre de leur(s) campagne(s) de liens sponsorisés. D’autres en revanche ne font pas partie de cette classe là (même si certains se font passer pour) et d’autres encore vous font payer un prix exorbitant pour la gestion de vos campagnes sur Google Adwords. En l’espèce on pourrait dire que « c’est du vol » comme nous pourrions le dire pour le prix d’un fruit ou d’un légume que l’on jugerait trop cher, même s’il n’y a pas matière à ce que la truande ne dépasse ici le seul stade du ressenti.

On en voit parfois aussi qui trompent le programme de publicités Google Adwords, même si on ne peut pas forcément parler d’arnaque à proprement parler tant que cela se cantonne au seul cadre de l’annonce, en contournant les règles du programme. Explication : quand vous rédigez une annonce sur Google Adwords, il y a certains mots qui sont interdits par le moteur. Si, évidemment, il y a tout ce qui se rapporte à un commerce qui serait illégal, il y a toute une frange de secteurs et / ou produits sensibles dont Google ne souhaite pas faire la promotion ou du moins pas sans avoir validé au préalable la légitimité du site qui se trouve derrière. L' »astuce » consiste donc ici à jouer graphiquement sur le mot avec un symbole qui lui donne une graphie visuellement proche dont voici un exemple pour illustrer le concept : P0KER (il s’agit ici en réalité de P[zéro]KER). Ce jeu permet de passer à travers les filtres mis en place par le moteur.

Les arnaques en SEO ou référencement naturel

Dans cette catégorie, on trouve de « véritables » arnaqueurs, nous y revenons ci-après, mais aussi toutes celles et ceux qui franchissent allègrement la ligne rouge de la conduite éthique tenue auprès de leur(s) client(s) en leur mentant pour leur faire signer le devis d’une prestation SEO du genre : nous avons des contacts à Mountain View qui régulièrement nous donnent des astuces secrètes sur le fonctionnement du moteur de recherche Google, ou encore nous connaissons tous les critères de l’algorithme de Google dans les moindres détails et c’est grâce à cela que nous pouvons vous assurer la première place, etc.

Enfin, il y a toutes celles et tous ceux qui mettent à profit les défaillances que nous avons déjà évoquées par ailleurs du moteur de recherche de Google, car c’est de très loin le plus utilisé et il est évident qu’ils utiliseraient les autres s’ils étaient leaders, pour faire la promotion de produits de contrefaçon comme des sacs à main soldés d’une marque très tendance, ou encore de célèbres escarpins dégriffés, d’une couleur si vive qu’on ne peut les manquer qu’à condition de s’être fait piéger par les lunettes de soleil… bref, des arnaques célèbres que vous connaissez peut-être vous aussi et que le géant du search a parfois bien du mal à chasser de ses résultats théoriquement naturels… En conclusion, ce qui se vend en sous-main dans les rues mal famées se retrouve aussi sur la toile et Google a bien du mal à faire du ménage dans tout cela.

Quelques conseils pour ne pas se faire piéger

En terme de prestation en référencement naturel qui pourrait vous être vendue, un premier conseil, simple. Si le prestataire avec qui vous vous apprêtez à faire affaire vous assure qu’il va vous positionner en première page, voire pire, en première position sur Google, répondez-lui :

« d’accord, mais ce mot clé sur lequel vous proposez de me positionner, c’est combien de requêtes par mois précisément ? (demandez-lui qu’il vous montre les chiffres précis) ».

Ensuite, vous devez faire appel à votre bon sens :

  • comment peut-on vous promettre la première place sans savoir les moyens qui seront alloués au même objectif par votre concurrent ?
  • pourquoi si les SEO connaissent tous les algorithmes dans les moindres détails, pourquoi tous leurs clients ne sont pas en première position sur tous les mots clés ?

Pour la partie des sites qui vendent des contrefaçons ou qui comporteraient des virus, si Google n’arrive pas à vous avertir dans la SERP, faites confiance à votre navigateur web quand celui-ci vous dit que le site est potentiellement dangereux et que vous n’en connaissez pas la provenance.

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)