Analyser un lien

Dans la panoplie des choses que tout référenceur ou consultant SEO se doit de maîtriser, le fait de savoir analyser un lien. Et pourtant, s’il s’agit d’un élément bien plus compliqué à analyser qu’il n’y paraît, c’est bien le lien. De la faculté à optimiser au mieux un maillage interne pour le rendre le plus performant que possible à l’audit SEO complet d’un site Internet en passant par le fait de juger la qualité d’un spot pour aller y poser un backlink pour savoir si le backlink que vous avez récupéré grâce au linkbaiting n’est pas de nature à faire pire que mieux, savoir analyser un lien pour en mesurer la qualité est quelque chose d’incontournable et jalonne le quotidien de toutes celles et ceux qui exercent en agence de référencement naturel.
Si vous êtes en phase d’apprentissage sur le sujet, voici quelques conseils pour vous permettre d’établir s’il s’agit d’un lien de qualité ou à l’inverse d’un lien dont vous auriez pu vous passer, voire, parce que cela arrive fréquemment, d’un lien toxique ou néfaste pour le référencement naturel de votre site Internet.

Précision avant que vous ne commenciez votre lecture, les conseils qui suivent n’ont pas été classés par ordre d’importance et la liste n’est pas exhaustive, il vous faudra donc surveiller nos précédentes et futures publications, mais aussi aller vous documenter par ailleurs et effectuer pourquoi pas des tests de votre côté si vous voulez devenir un expert en référencement naturel pour qui analyser un lien n’aura plus de secret !

Au secours, un lien à la mer !

Parmi tous les critères qui entrent en ligne de compte pour pouvoir jauger de la qualité d’un lien, la quantité totale de liens qui se trouvent dans la page. En effet, plus il y a de liens dans une page Web et moins le poids de chaque sera conséquent. On dit souvent quand un lien est présent dans un environnement où il y en a pléthore qu’il est « noyé » parmi d’autres. C’est par exemple très souvent le cas des liens qui sont présents sur les sites qui utilisent de nombreux liens en footer ou en sidebar, ou encore le cas des pages partenaires pour tous les sites qui en ont… beaucoup. Sauf que voilà, si c’est bien d’avoir su développer de nombreux partenariats, mettre un lien vers chacun des sites de vos partenaires tous regroupes dans une seule et même page dans laquelle il n’y a pas ou très peu de contenu texte n’est pas la meilleure chose à faire pour pouvoir les mettre en avant du moins du point de vue des moteurs de recherche tels que Google, Bing, Qwant, Ecosia, Lilo et tous les autres.

Conclusion, si vous avez le choix, mieux vaut essayer de récolter un lien sur une page où il ne sera pas « noyé » parmi beaucoup d’autres.

A noter qu’outre les liens qui sont présents dans la page, les liens qui sont présents sur le site aussi sont à prendre en considération. Un lien présent au milieu de dix liens sortants sur une page qui n’en comporte généralement pas ou peu n’aura pas nécessairement la même valeur qu’un lien présent au milieu de dix liens sortants sur un site qui a régulièrement dix liens sortants ou plus sur chacune de ses pages.

Habillez et thématisez vos liens, ils vous le rendront bien

Analyser un lien, qu’il s’agisse d’un lien interne ou d’un backlink récolté d’un autre site nécessite de prendre un autre élément important pour en mesurer la valeur, son habillage ! Si nous reprenons l’exemple de notre page partenaire de tout à l’heure, nous disions que votre lien noyé parmi d’autres partenaires du site Internet qui vous le fait n’était pas optimal, mais s’il était tout seul sans rien d’autre autour que le lien en lui-même, ce ne serait pas ce qu’il y a de plus efficace. Si on voit régulièrement des liens qui arrivent comme des cheveux sur la soupe (sans que cela ne soit nécessairement néfaste mais passons au risque de nous égarer), rien ne vaut un lien contextualisé.
Votre lien ne sera jamais aussi bénéfique qu’au beau milieu d’un contenu dont le texte parle d’une thématique abordée sur votre site. Ce faisant, il permettra d’envoyer à Google et à tous ses petits copains le signal que votre site est bel et bien un expert dans sa discipline. Et ici la vérité mérite d’être poursuivie jusqu’au bout, rien ne vaut un lien dans une page dont le texte parle de la même thématique que vous, page qui se trouve sur un site qui est dans la même thématique que la vôtre. Par exemple, si votre site parle de SEO, si vous obtenez un lien dans un texte qui parle de SEO sur un site spécialisé dans la discipline, il sera meilleur que sur un blog perso de quelqu’un qui traite de tous les domaines et qui un jour décide d’écrire un article au sujet du SEO.

Le positionnement du lien

Attention, pour toutes celles et tous ceux qui nous lisent depuis un moment, ici nous ne parlons pas du positionnement au sens de la discipline pour utiliser ce terme qui, tout comme l’acronyme anglophone de SEO est bien plus précis que le terme tout aussi galvaudé qu’utilisé par la force des choses de référencement. Non, ici nous parlons de positionnement au sens du lieu où va se trouver le lien. Et ce que nous allons dire ici, vaut tout aussi bien pour un lien interne quand vous cherchez à optimiser votre maillage interne que pour un backlink pour qu’il vous soit le plus bénéfique que possible. Ce que nous allons dire, c’est que plus un lien est haut dans le contenu principal de la page, et meilleur il est. Le contenu principal sera généralement le container du site où vous trouverez le contenu changeant des différentes pages (et articles pour les gens qui sont sur WordPress), le plus souvent juste en dessous du menu de navigation quand ce dernier est positionné horizontalement en haut sur toutes les pages d’un site.

Plus votre lien sera dans les premiers paragraphes de ce contenu et plus il sera bénéfique (alors c’est toujours pareil et cela vaudra d’ailleurs pour les autres conseils que nous donnons par ailleurs ici, toute chose étant égale par ailleurs (par exemple, mieux vaut un lien en fin de contenu d’un site à très fort potentiel et dans la même thématique que la vôtre qu’un lien situé très haut dans le contenu sur un )).

Métriques d’un BL, entre lucidité et fumisterie

Alors ici, il est quand même de bon ton d’effectuer quelques précisions pour évaluer efficacement la qualité d’un spot quand vous cherchez à analyser un lien que vous avez ou plus encore pourriez avoir. Majestic SEO c’est bien, très bien même, on ne va pas dire le contraire, nous l’utilisons nous aussi quotidiennement au sein de notre agence de référencement naturel à Lille et nous devons reconnaître qu’il nous est bien utile. Sauf que voilà, Majestic SEO c’est bien, mais savoir interpréter les résultats en creusant un peu plus qu’en prenant les chiffres pour argent comptant, c’est mieux !

En même temps, c’est assez révélateur aussi du niveau du référenceur à qui vous avez affaire. Quand vous voyez des messages du style : « je cherche des backlinks dans telle thématique mais avec au moins un TF de 30 et au moins 70 RD », il y a de quoi rire à gorge déployée. Après à vous d’éviter de vous gausser, si vous avez un ou plusieurs sites Internet qui disposent des métriques demandées et que vous voulez tout de même vraiment échanger un lien avec cette personne ou lui en vendre un lui rappeler que l’achat de backlink est une technique black hat SEO proscrite et dénoncée dans les guidelines de Dieu Google et qu’il ne faut donc pas l’utiliser, mais le postulat est vraiment risible.

Tout cela ne tient pas compte de l’historique du site (éventuel passé dans une autre thématique, domaine « flagué », pourquoi pas les deux à la fois…), du fait que Majestic SEO est un outil certes très efficace mais dont les données peuvent être faussées, que le citation flow est presque autant un indice de notoriété que de spam, que le topical trust flow, s’il est conceptuellement plus intéressant comme expliqué par Dixon Jones dans cet article, peut aussi être faussé ou biaiser l’analyse, etc. Pour analyser un lien, vous devez vous muer en détective et recouper les informations. La data en provenance de Majestic SEO prend tout son sens à partir du moment où elle est recoupée avec celle d’un outil de positionnement, appuyée par l’œil avisé d’un expert SEO qui trouvera parfois des informations qui ne lui sont pas communiquées par les tools qu’il utilise et qui peuvent valider ou au contraire invalider l’intérêt du lien en question.

Intérêt d’un backlink en nofollow

Si le nofollow a pu avoir un intérêt en référencement naturel et peut encore en avoir un dans des cas bien spécifiques aujourd’hui, il est en revanche ridicule de partir dans une stratégie d’acquisition de liens en nofollow. Pour toutes celles et ceux qui se seraient lancés dans la lecture de cet article sans connaître au préalable la signification du no follow, l’article sur l’attribut rel nofollow devrait vous permettre d’y voir plus clair sur le sujet. Revenons-en à nos moutons, inutile donc de partir en quête de liens nofollow pour faire progresser votre site Web ou vos sites Web par l’intermédiaire de ceux-ci. Un backlink affublé de l’attribut nofollow ne permettra jamais de faire progresser votre site Internet de façon directe. Nous n’allons pas vous sensibiliser une nouvelle fois aux éventuels effets indirects, d’une part parce que ce n’est pas l’objet de cet article et d’autre part parce que le jeu n’en vaut vraiment absolument pas la chandelle.

Ancres de liens, optimisée ou désoptimisée ?

Alors là aussi, il y a aurait beaucoup à dire pour qui cherche à savoir analyser un lien correctement. Nous n’allons pas trop entrer dans les détails parce qu’il serait ici difficile de résumer sans que les raccourcis ne soient potentiellement trompeurs. A défaut d’entamer l’explication, qui fera peut-être l’objet d’un prochain article pourquoi pas, disons simplement qu’il s’agit d’une dimension importante du lien que vous devez prendre en considération tant le potentiel en termes de résultats peut-être élevé, mais qu’il s’agit aussi d’une dimension pour laquelle vous devrez vous montrer vigilant pour éviter les filtres de la suroptimisation.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)