Création d'un site One Page en Belgique : Loi Macron | Facem Web

Création d’un site One Page en Belgique : Loi Macron

Dans le cadre d’un projet concernant la réglementation et la loi Macron de 2016, pour le compte d’une entreprise en Belgique, nous avons réalisé un site One-page accompagné d’un blog. L’objectif est de présenter l’activité de la société de Conseils aux entreprises appelée Cabinet Léon Albert, en partenariat avec CG Conseil installé à Nimy (7020).

Un site permettant un affichage avec des ancres sur la même page

Composé de 4 onglets, le site permet d’afficher sur les trois premiers le rappel de la loi macron 2016, les peines et amendes encourues en cas de non respect de la loi et un formulaire de contact. Un dernier onglet renvoie sur une partie blog pour donner de l’information concernant ces mesures.

Dans une démarche d’information, nous avons créé du contenu externe au site pour faciliter son indexation. Par ailleurs, la Belgique n’étant pas le marché-cible principal (bien qu’existant), nous avons créé un contenu en Fr-fr et conçu une sémantique juridique notamment propre au marché français. Un lien sur la page d’accueil renvoie sur le site CG Conseil.

Ce qu’implique le site « One Page »

Un site One Page est plus difficile à référencer en raison du nombre d’urls restreint (1). Il faut donc dans ce cas détailler de manière très générale le sens de la démarche du site (c’est finalement la landing page), insister également sur le nom de celui-ci. Le nombre de requêtes potentiels d’internautes pour atterrir sur la page étant plus limité, on ancre particulièrement les liens sur la page et l’apport d’un blog devient plus que salutaire.

Enfin, le travail est considérable sur les liens apportés (backlinks). Il convient donc de mettre en place de grandes campagnes de netlinking composées de partenariats avec d’autres sites internet, d’annuaires et éventuellement de communiqués de presse. Une démarche qui nécessite plus de temps et souvent moins de facilités de contrôle des liens reçus.

En savoir plus sur la loi Macron pour le transport

La loi Macron de juillet 2016 oblige un traitement particulier pour les sociétés de transport. Si les indépendants ont toujours les mêmes obligations, certaines conditions requises nécessitent une prise en charge par des professionnels comme le cabinet Léon Albert : Il vous faut une convention de détachement des salariés mais également une attestation de détachement en cas de contrôle selon les modalités applicables. Un sujet qui vous est particulièrement expliqué dans cet article.

 

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

A propos de l'auteur(e)