Arnaque référencement : comment éviter le piège grossier | Facem Web

Arnaque au référencement, le piège dans lequel on peut tomber

Ne vous est-il jamais arrivé de recevoir un courrier ayant une charte graphique semblable à celle d’une administration, des URSSAF, du RSI ? Aujourd’hui vous pouvez également recevoir des documents à l’aspect très légal (logo bleu blanc rouge, titre très normatif, etc.) et qui sont en fait une arnaque au référencement. Voici les éléments rapportés d’un client de notre agence de référencement :

Le procédé de l’arnaque au référencementArnaque au référencement

D’abord, dans le courrier très formel incluant vos références et celles du soi-disant organisme, on vous propose l’actualisation de vos données durant l’année en cours. Sauf que déjà, il ne s’agit pas d’une actualisation mais d’une inscription, formulaire à l’appui, site Internet (très douteux dans sa forme) à l’appui ! Pour preuve, on vous propose de retourner par fax ou à l’aide d’une Lettre prioritaire (normal, pas d’affranchissement pour le prix qui suit et boîte postale en France) un formulaire pré-rempli dans lequel seules vos coordonnées personnelles élémentaires (nom et adresse) et une branche d’activité bien trop générale (Autres commerces et services !!!).

Les doutes ne sont plus permis !

Et ils ne le sont plus d’autant que ce fameux formulaire se révèle en fait un véritable bon de commande. Nous ne résistons pas à vous donner quelques éléments du document « contractuel » :

En plus de la branche d’activité, nous avons la possibilité d’indiquer au maximum trois mots-clés, lesquels permettront aux intéressés de nous joindre

Effectivement, c’est intéressant de les joindre… surtout pour une branche d’activité générale qui ne correspond pas à l’activité dans le formulaire.

L’insertion est facturée à 958 Euro par an (sic)

Nul doute que l’on va avoir un sacré retour pour ce prix fabuleux ! Mais le mieux suit :

La maison d’édition se réserve le droit d’effectuer un ajustement du prix conformément au paragraphe 6 des conditions générales de vente et de paiement.

Au cas où, on ne sait jamais, quelque fois que l’on oublierait de résilier le contrat qui court quand même pendant trois ans minimum ! 3 x 958 = 2874 € pour la prestation, ce n’est quand même pas si cher 😕 !

Seule la loi allemande est applicable

Évidemment, pour ceux qui veulent bénéficier de la CNIL…

et nous passons le fait que la forme, c’est eux qui décident également…

Bien, tout prend l’aspect d’une arnaque au référencement alors même que votre nom et vos coordonnées sont effectivement affichées sur le site. Toutefois, une rapide recherche ne nous a pas permis de trouver de liens sortants vers ceux qui sont « référencés » mais cela est peut-être dû à notre manque de volonté.

L’arnaque au référencement par le biais d’un Registre Internet Français, nulle obligation de s’inscrire !

Évidemment, payer un tel prix pour un référencement sur un quelconque site Internet n’a pas de sens. Et l’aspect légaliste du document peut être trompeur, il n’y a pas d’obligation légale à être sur ce fameux registre. Prenez donc garde à votre courrier, vous seriez peut-être également la cible de cette entreprise établie en Allemagne qui sévit depuis quelques années déjà. Il s’agit d’un procédé à l’aspect trompeur pour toutes celles et ceux qui souhaitent améliorer leur référencement et être plus visibles.

[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

A propos de l'auteur(e)