Comment commencer un e-commerce ?

Il y a de cela une vingtaine d’années approximativement, soit un bon moment à l’échelle de nos vies, mais une éternité à l’échelle du Web mondial, la bulle Internet apparaissait comme le lieu idéal pour gagner sa vie pour toutes les personnes qui se cherchaient une voie professionnelle. 20 ans après, pour beaucoup l’eldorado ne s’est pas révélé aussi lucratif que souhaité et le Web s’est très largement professionnalisé. Aujourd’hui le rêve prend une autre forme, celle du e-commerce et pour cause.
Si certains veulent encore de nos jours essayer de nous faire miroiter le succès et l’argent facile par son intermédiaire, la bulle Internet a surtout révélé qu’elle était un pan économique comme les autres, un pan où ceux qui réussissent sont ceux qui s’en donnent les moyens. Seulement voilà, aujourd’hui, ce pan supplémentaire de l’activité économique n’a cessé de croître et le Web est partout dans nos habitudes de vie au quotidien, dont nos achats en ligne. Un marché considérable, immense même, immensément prometteur aussi, mais qui se veut aussi particulièrement exigeant et assurément concurrentiel pour les marchés existants.
En tant qu’agence de référencement naturel et agence e-commerce à Lille, nous sommes souvent sollicités pour l’optimisation des projets existants, mais aussi pour le développement ou la transposition de projets commerciaux sur la toile : création de boutiques en ligne, partenariats, nouvelles opportunités de business sur Internet, etc. L’occasion d’évoquer avec vous cette fameuse question, comment commencer un e-commerce avec tout ce que cela comprend en matière de création de site e-commerce, mais pas que.

Comment lancer sa boutique en ligne en complément de son magasin

Forcément, quand on est commerçant ou commerçante, l’effervescence d’Internet donne on ne peut plus légitimement l’envie de devenir e-commerçant ou e-commerçante en complément de l’activité en magasin. En effet, il s’agit d’un canal de commercialisation très important pour peu qu’on soit prêt à expédier, ce qui est peut-être déjà le cas et qui vous facilitera d’autant plus le fait de franchir le pas et d’envisager la toile comme un espace de vente supplémentaire.

La liaison entre le commerce physique et la toile

Tout dépendra du type de produits que vous vendez et de la volumétrie de vos ventes, mais si vous n’avez pas de stocks illimités et que vous avez un volume de ventes conséquents pour nombre de vos produits, il faudra trouver un moyen d’assurer la liaison entre vos ventes “physiques” en magasin et celles que vous allez réaliser en ligne, sans quoi vous risquez de vendre à des clients physiquement présents en magasin, des articles qui ont déjà été commandés par les internautes sur votre site e-commerce.

De fait, même si vous avez la possibilité de vous réapprovisionner cela va créer des problèmes de retard de livraison, d’annulation de commandes, d’insatisfaction et peut-être de problèmes de e-réputation à devoir gérer derrière… beaucoup d’écueils qui méritent que vous trouviez un logiciel de caisse ou une solution adaptée pour que votre boutique en ligne s’actualise en temps réel au niveau de la gestion des stocks.

L’optimisation du référencement naturel de votre site e-commerce

A l’exception des personnes qui vous connaissent déjà et qui occasionnellement utiliseront la boutique en ligne pour commander et se faire livrer plutôt que de se déplacer en magasin, le véritable intérêt de commencer un e-commerce quand on a déjà un magasin physique est bel et bien de bénéficier d’un espace de vente plus conséquent et de profiter d’Internet pour développer vos ventes. Hors si les seules personnes qui consultent votre site de vente en ligne sont des personnes qui vous connaissent déjà, cela ne sera clairement pas rentable et peu utile.

L’intérêt sera ici de bénéficier d’un site Internet qui soit présent dans les moteurs de recherche sur les requêtes les plus qualitatives pour vous en fonction de votre activité et qui vous permettront de vendre du mieux que possible. Le référencement naturel d’un site ecommerce est donc un levier indispensable si vous voulez que ce dernier vous permette de réaliser un maximum de ventes. C’est donc clairement une dépense à prévoir dans votre comptabilité.

Comment commencer un e-commerce quand on n’a pas de magasin ?

Si on peut faire confiance aux commerçants et commerçantes pour savoir anticiper les enjeux d’un site e-commerce sur tout ce qui concerne l’aspect autre qu’informatique et Web, pour un acteur qui n’est pas d’ores et déjà commerçant(e), c’est beaucoup plus complet qu’il n’y paraît et si vous ne voulez pas vous casser les dents, il faut vraiment tout anticiper avant de vous lancer.

L’aspect logistique et le transport tu anticiperas !

Quand on souhaite faire d’un e-commerce son activité et qu’on souhaite que ce dernier soit un succès, mieux vaut anticiper correctement en envisageant ce que cela implique en matière de logistique et de transport. Vous avez des connaissances en informatique / Web et vous voulez les exploiter pour commencer un ecommerce sur un sujet qui vous parle et vous passionne ? Très bien. Vous arriverez sans doute pour ne pas dire très probablement à créer une boutique en ligne attractive – qu’il faudra tout de même référencer (d’ailleurs pensez-y avant de choisir le CMS que vous allez utiliser parce qu’entre Prestashop, WordPress avec Woocommerce, Shopify… tous ne se valent pas) – et si vous avez un sens commercial et marketing, vous arriverez à présenter les choses, mais avez-vous anticipé l’aspect logistique dans votre business plan ?

Vous allez peut-être monter un site full dropshipping. Certes, c’est beaucoup moins d’ennui, mais c’est aussi beaucoup moins d’entrées d’argent que si vous effectuiez vos propres marges. Vous avez votre / vos propre(s) produit(s) que vous allez expédier vous-même ? OK, très bien, mais avez-vous calculé le coût du transport de vos marchandises à destination de vos clients ? Saurez-vous être suffisamment rentable si vous prenez les frais de transport à votre charge ? Saurez-vous, si vous les facturez au client, être suffisamment attractif ? Pourquoi pensez-vous qu’on parle de fret et que ce dernier est à lui seul un secteur économique ? Il n’y a pas que les camionneurs qui déplacent des matières spécifiques et / ou en grande quantité comme ceux qui font du transport en citerne de pulvérulent ou de liquide qui doivent mesurer efficacement les enjeux du coût de transport. Tous les commerces qui font de la livraison doivent essayer de maîtriser ce coût du mieux que possible.

Et pour être en contact avec de nombreux commerçants et e-commerçants, vous pouvez nous croire, ce n’est pas une mince affaire que de savoir acheminer les produits aux clients à un coût raisonnable avec un bon niveau de qualité : retards, casse, colis endommagés et qui vous sont retournés sans avoir été ouverts, etc.

Les réalités d’un commerce traditionnel tu anticiperas aussi !

Quand on se demande comment commencer un e-commerce alors qu’on n’a pas un commerce physique déjà actif, on ne mesure pas nécessairement tous les tenants et les aboutissants de ce que cela représente.

Pourtant tenir un commerce n’est pas quelque chose d’aisé et si vous vous mettez en tête de devenir ecommerçant ou ecommerçante il ne faut pas croire que vous allez uniquement vous frotter aux problématiques du Web. Les problématiques des commerçants et des commerçantes seront elles aussi au rendez-vous.

Vous devrez donc anticiper les écueils rencontrés par ces derniers pour savoir les gérer au mieux quand cela arrivera : rupture de stocks des produits que vous allez revendre, rupture de stock de matières premières que vous devez transformer, retard de livraison, situations de crise comme la crise sanitaire que nous traversons actuellement avec tout ce que cela implique (en espérant au passage que vous vous portiez bien), saisonnalité de votre activité et possibilité de provisionner pendant la période creuse… et d’autres choses à gérer si vous avez la chance que votre site e-commerce rencontre le succès : approvisionnements plus conséquents possibles ? Nécessité de recruter ? Si recrutement, gestion du personnel, etc.

Etre commerçant ou commerçante n’est pas une sinécure, loin de là, devenir e commerçant ou e commerçante non plus et vous devrez l’intégrer à votre réflexion pour savoir au mieux comment commencer un e-commerce.

A propos de l'auteur(e)

Laissez un commentaire