Qu’est-ce que l’UX Writing ?

On pourrait croire qu’un contenu rédigé sur le web demande moins de rigueur qu’un contenu rédigé dans un journal ou tout autre support papier. Il s’agit d’une idée préconçue qui n’a pas sa place chez les professionnels de la rédaction web ! Ecrire pour le web exige non seulement d’écrire pour les utilisateurs avec un langage clair et percutant, adapté à la cible et au support, mais également pour les robots des moteurs de recherche qui trouveront dans vos textes suffisamment d’intérêt pour les positionner dans les premières places des résultats de recherches (ou pas J).

L’UX Design, qui prend en compte les besoins de l’utilisateur lors de la création d’un site ou d’une application, occupe une place prépondérante dans le web d’aujourd’hui. C’est pourquoi, nous avions jugé utile de vous parler de SXO dans notre article précédent (SXO = SEO + UX).

Choyer l’utilisateur a également fait son entrée, dans le monde de la rédaction web et a ainsi donné naissance à une nouvelle discipline appelée UX Writing. Bien que présente aux Etats-Unis, pour le moment, cette nouvelle fonction (ou au moins sa reconnaissance) commence à arriver dans l’Hexagone. On vous explique pourquoi.

UX Writing – définition

L’UX Writing consiste à rédiger des contenus percutants qui vont être suffisamment clairs et utiles pour permettre à l’utilisateur de ressentir des émotions positives lors de sa navigation et ainsi le mener jusqu’à la conversion. Dans les entreprises convaincues que l’expérience utilisateur est fondamentale, l’UX Writing a trouvé sa place dans la stratégie de contenu définie lors la création d’un site ou d’une application. L’UX Writer travaille généralement de concert aux côtés de l’UX Designer, lui-même en charge de travailler sur le parcours utilisateur.

L’UX Writing nécessite de prendre suffisamment de recul, pour se mettre à la place des internautes. L’UX Writer connaît bien les attentes des utilisateurs du site à partir de personae clairement définis mais également grâce à ses qualités d’empathie. Pour mener à bien ce type de mission, il faut oublier le jargon de sa boîte, les mots à la mode, ou tout autre abus de langage qui pourraient nous faire plaisir, mais qui ne correspondraient pas aux attentes des internautes ou des mobinautes. Il faut trouver le juste équilibre entre ce qui est attendu par les utilisateurs, le SEO et l’identité de sa société, c’est-à-dire l’image de marque que l’on souhaite néanmoins valoriser pour se distinguer de la concurrence.

Quel est concrètement le job d’un UX Writer ?

Avant de parler plus en détail du métier d’UX Writer, il peut être utile de rappeler quelques qualités indispensables pour exercer ce type de job. L’UX Writer doit pouvoir justifier d’une belle plume mais ce n’est pas tout. Nous l’avons vu plus haut, il doit être suffisamment empathique pour bien cerner les besoins des utilisateurs du site ou de l’application. Il doit également bien saisir les demandes des différents services de l’entreprise qui souhaitent promouvoir leurs sites ou produits par le biais du site. Sa bonne connaissance des utilisateurs et sa force de persuasion doivent néanmoins lui permettre de mettre quelques limites aux services qui pensent régulièrement que leur façon de communiquer est la meilleure (quel communicant n’a jamais connu cela ? J).

L’UX Writer et le Copywriter ont de nombreux points communs : ils savent écrire, ils sont suffisamment empathiques pour se mettre à la place de leurs utilisateurs, ils maîtrisent les règles du référencement et les rouages du marketing digital mais ils se distinguent sur plusieurs points. L’UX Writer doit être capable d’écrire des contenus brefs et engageants en réfléchissant à tous les devices sur lesquels ils vont être lus. Il est généralement intégré à l’entreprise pour pouvoir travailler avec les différents services quand le Copywriter peut, quant à lui, travailler de façon plus autonome. Par ailleurs, l’UX Writer doit faire estampiller ses contenus de l’empreinte de l’entreprise pour laquelle il travaille.

L’UX Writer peut être sollicité pour faire l’audit du contenu d’un site existant lorsque le taux de conversion ne répond pas aux objectifs fixés. Il va ainsi optimiser les mots-clés, travailler les Call To Action (CTA) etc.

Il est, le plus souvent, associé à la stratégie de contenu, dès la création d’un site ou d’une application. En parfaite adéquation avec la stratégie UX Design du site ou de l’application, et en lien avec les services de l’entreprise, l’UX Writer va travailler l’ensemble des éléments de storytelling du site et optimiser les mots-clés sur les boutons stratégiques (Call To Action).

 

Comment mettre en place une solution UX Writing réussie ?

On vous l’a répété depuis le début de cet article, se focaliser uniquement sur le produit ou le service à vendre serait une grave erreur. Il faut bien connaître sa cible et donc définir des personae très précis. Qui sont les utilisateurs de mon site (âge, CSP, situation maritale, familiale, professionnelle…) ? Que cherchent-ils ? Etc.

Cette connaissance fine de votre cible vous permettra d’adapter le ton utilisé et de savoir ce qui intéresse vraiment vos clients. Par exemple, le ton ne sera pas le même, si vous vous adressez à une cible senior ou au contraire à des adolescents. Sur une même catégorie de cible, les attentes des consommateurs pourront également être différentes selon leur profil. Il faudra donc bien les distinguer pour savoir où mettre le focus, orienter le storytelling, vérifier que chaque mot clé soit clair, concis et utile, ce qui permettra de parfaire l’expérience des utilisateurs et de les mener vers la conversion ou la fidélisation.

Les mots utilisés seront d’autant plus efficaces qu’ils seront pensés dans le cadre de la ligne éditoriale du site, et en parfaite adéquation avec les images et les vidéos présentes sur chaque page.

Une autre étape importante est la période de tests. En binôme avec l’UX Designer, l’UX Writer va générer des maquettes des pages attendues (wireframes) qui feront l’objet de tests auprès des utilisateurs. Le retour de ces derniers permettra d’optimiser les pages jusqu’à parvenir à l’interface idéale c’est-à-dire à une interface claire, fluide et simple d’utilisation. Parfois, cette période de tests peut être longue, nécessiter plusieurs versions de maquettes, mais elle permettra à coup sûr d’atteindre l’objectif fixé.

Et le SEO dans tout ça ?

Comme nous l’avons abordé la dernière fois (cf SXO définition), bien évidemment, le SEO ne devra pas être oublié pour autant ! Le contenu, fait partie des 5 piliers du référencement naturel avec le code, l’arborescence, le maillage interne et les backlinks. L’UX Writer devra donc travailler avec un référenceur ou disposer lui-même de bonnes connaissances en référencement. Trouver un juste équilibre entre les besoins des utilisateurs, le SEO et l’image de marque que souhaite renvoyer l’entreprise est un travail compliqué, mais qui reste la clé de voûte du succès pour tout nouveau site ou nouvelle application.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)