Google images : Comment trouver des images gratuites ?

Google images : Comment trouver des images gratuites ?

Les banques d’images gratuites et souvent libres de droit inondent la toile. Elles permettent à de nombreux éditeurs de contenus d’agrémenter les sites Internet, plus ou moins de manière qualitative. Toutefois, de nombreux sites utilisent Google images et en particularité la recherche par image du géant américain pour exploiter des contenus. Dans la majorité des cas, c’est soumis à condition ! Voici quelques explications sur la manière d’utiliser cet outil formidable mais aussi des rappels sur les usages et notamment les copyrights.

  1. Comment rechercher une image réutilisable
  2. Faire un choix par taille
  3. Trouver une image par couleur
  4. Filtrer les images par type
  5. Choisir des images récentes
  6. Types de droits chez Google
  7. Le droit à l’image expliqué
  8. Les licences autorisées
  9. Le droit de propriété en France
  10. L’article L111-1 du code de propriété intellectuelle
  11. L’article L122-4
  12. Solutions alternatives de banques d’images
  13. Pixabay
  14. Flickr
  15. Giphy
  16. Conclusion

Comment rechercher une image réutilisable sur Google images

Google est l’une des plus grandes banques d’images disponible. Alors faisons le test de rechercher une image dessus : Tapez la requête qui vous semble convenir pour la recherche dans votre moteur favori, puis allez sur l’onglet intitulé « images » et « outils » ; là il vous est donné la possibilité de choisir un filtrage des contenus par :

Choix par tailles d’images

  • Grandes : retrouvez facilement des images en pixels d’une taille supérieure à 1000 pixels de largeur ou de hauteur,
  • Moyennes : Les images sont souvent comprises entre 250px et moins de 1000 pixels de hauteur et de largeur,
  • Icônes : Besoin d’icônes ? Retrouvez de cette manière des images de différents formats de plus petite taille
  • Supérieure à : Dans le traitement de l’image sur le web, il convient souvent d’exploiter des images de tailles plus importante. Ici Google vous propose 6 formats :
  1. 400 par 300 pixels,
  2. 640 par 480 pixels,
  3. 800 par 600 pixels,
  4. 1024 par 768 pixels,
  5. 1600 par 1200 pixels (en vous rappelant que cela représente 2 mégapixels,
  6. 2272 par 1704 pixels soient 4 mégapixels
  • Égale à une taille exacte en largeur et en hauteur (en pixels également).

Notez que si vous cliquez également sur « plus d’outils », vous pouvez avoir l’affichage des tailles.

Recherche par couleur d’images sur Google

  • Par défaut, il vos est proposé toutes les couleurs. Cela dit, vous pouvez filtrer en fonction de plusieurs paramètres :
  • Images en couleur : Vous ne verrez apparaître que les images en couleur,
  • Images en noir et blanc : Google arrive à vous sortir que les images sans couleur,
  • Images transparentes : Utile si vous souhaitez disposer de contenus modifiables avec des filtres sur Photoshop par exemple,
  • Images avec une dominante de couleur (12 en tout) :
  1. Rouge (#cc0000) ;
  2. Orange (#fb940b) ;
  3. Jaune (#ffff00) ;
  4. Vert (#00cc00) ;
  5. Turquoise (#03c0c6) ;
  6. Bleu (#0000ff) ;
  7. Violet (#762ca7) ;
  8. Rose (#ff98bf) ;
  9. Blanc (#ffffff) ;
  10. Gris (#999999) ;
  11. Noir (#000000) ;
  12. Marron (#885418).

Filtrer la recherche par type d’image

La encore, affiner sa recherche permet de :

  • Trouver des images de visages,
  • Rechercher uniquement des photos,
  • Trouver des images cliparts,
  • Retrouver des dessins au trait (généralement d’artistes),
  • Sélectionner des images animées (en .gif)

La recherche par date

Possible de trouver de la fraîcheur grâce à ce filtre par date :

  • Moins de 24 heures,
  • Moins d’une semaine,
  • Sur une période personnalisée (qui peut remonter avant le web 😉 ),

Le dernier point concerne les droits d’usage, cliquez dessus pour obtenir la possibilité de filtrer selon 5 formules :

5 types de droits d’image chez Google

  • Images non filtrées par licence (par défaut),
  • Réutilisation et modifications autorisées,
  • Réutilisation autorisée,
  • Réutilisation et modifications autorisées sans but commercial,
  • Réutilisation sans but commercial.

Ce qui nous donne cet aspect dans la SERP :

recherche avancee google image

Recherche d’images pour réutilisation dans Google

Évidemment, cet usage ne vous garantit pas le droit de propriété à la française. Dans tous les cas, contactez la personne si possible pour lui demander cordialement de vous accorder un droit d’usage. De même, les arrangement à l’amiable sont le plus souvent la meilleure manière de solutionner les questions de droits liés au Web. Voir à ce propos notre article sur le droit à l’oubli numérique.

Une image libre de droits ne signifie pas qu’elle est gratuite !

Qu’est-ce que le droit à l’image ?

La réglementation du droit à l’image est particulière mais très importante à une époque où on peut faire vraiment n’importe quoi sur le web. C’est pourquoi le droit à l’image change en fonction de l’usage que vous en faites. Par exemple, si vous utilisez les images pour un usage non commercial, la licence Creative Commons dite « CC » convient parfaitement, à charge pour vous de faire mention toutefois de l’auteur. Si dans un cas différent, vous souhaitez vendre un produit ou un service au travers d’une image prise sur Internet (sur Google Image par exemple), il vous faudra impérativement vérifier que celle-ci est exploitable ; les droits des photographes et des auteurs entrent légitimement dans votre ligne de conduite. Pensez dans ce cas à l’usage de la licence Creative Commons By.

Les licences autorisées par les auteurs

4 options de licences applicables par les auteurs que vous pourrez retrouver sur le site creativecommons.fr présentées avec les combinaisons possibles (source du tableau qui suit). A lire absolument si vous faites de la création !

OptionsCe que l’on en déduit
Attribution : Toutes les licences Creative Commons obligent ceux qui utilisent vos œuvres à vous créditer de la manière dont vous le demandez, sans pour autant suggérer que vous approuvez leur utilisation ou leur donner votre aval ou votre soutien.Créditer l’usage, la norme
Pas d’utilisation commerciale : Vous autorisez les autres à reproduire, à diffuser et (à moins que vous choisissiez « Pas de Modification ») à modifier votre œuvre, pour toute utilisation autre que commerciale, à moins qu’ils obtiennent votre autorisation au préalable.Autorisation restreinte sur l’usage commercial
Partage dans les mêmes conditions: Vous autorisez les autres à reproduire, diffuser et modifier votre œuvre, à condition qu’ils publient toute adaptation de votre œuvre sous les mêmes conditions que votre œuvre. Toute personne qui souhaiterait publier une adaptation sous d’autres conditions doit obtenir votre autorisation préalable.Autorisation du partage dans les mêmes conditions : une restriction soumise à votre approbation.
Pas de modification: Vous autorisez la reproduction et la diffusion uniquement de l’original de votre œuvre. Si quelqu’un veut la modifier, il doit obtenir votre autorisation préalable.La diffusion à l’identique demandée par l’auteur.

Ce que dit le droit de propriété des images en France

Un auteur est en mesure de faire valoir ses droits. Malheureusement, ce droit applicable va varier en fonction de nombreuses situations et c’est au final à la justice de trancher. On note également que les pratiques nombreuses, la diffusion sur des plateformes comme Pinterest par exemple, changent considérablement la manière de percevoir la réutilisation des images. Difficile donc de faire la part des choses parfois pour tous les justiciables mais rappelons ce que dit la loi.

L’article L111-1 du code de la propriété intellectuelle.

C’est le fondement du droit de propriété dans la création, qu’elle que soit cette dernière :

L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d’ordre patrimonial.

L’article L122-4 du code nous rappelle le nécessaire consentement de l’auteur

Là encore, le droit français est très protecteur :

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

Source : http://www.copyrightfrance.com/hypertext/code1.htm

Solutions alternatives de banques d’image

Pour éviter d’avoir des problèmes quant à l’usage des images, de nombreux sites Internet vous proposent l’usage de leurs banques, parfois c’est payant mais il s’agit d’être en conformité avec la (les) législations :

Pixabay, le grand gagnant en gratuit actuel

Peut-être connaissez-vous cette banque d’images libres de droits. Pixabay s’est imposé comme un site ressource pour de nombreux blogueur(se)s : Avec plus de 1 million de photos, d’images vectorisées, de vidéos et d’illustrations, il est sur-exploité grâce à son moteur de recherche interne au point que vous trouverez à de nombreuses reprises des contenus visuels repris dans des contenus fort différents du fait que l’ensemble est sous licence Creative Commons CC0. L’usage commercial est donc permis. On ne trouve pas tout sur Pixabay (enfin presque) car le modèle économique est de vous ramener à l’achat d’images sur des banques d’images plus affinées comme Shutterstock (via des liens sponsorisés).

Tout le monde peut participer à ce projet et il est possible de reprendre et transformer les contenus comme on le souhaite. En savoir plus : https://pixabay.com/

Flickr, pour les échanges de photos

Très gros moteur d’images, Flickr se base sur l’échange. Toutes les images sont libres de droits. En revanche, il vous faudra citer l’auteur si vous souhaitez modifier un contenu. Cet espace ravit les photographes de tous poils 🙂 Trouvez l’inspiration : https://www.flickr.com

Giphy, pour les images animées

La création d’images animées en .gif, ça peut paraître parfois « old school ». Sauf que Giphy est venu mettre un coup de jeune à cet esprit. Bien que souvent tirés de contenus supposant ds droits d’auteurs, la création qui en résulte peut présenter un caractère subversif, ais aussi illégal selon l’Europe. Il s’agit donc de bien vérifier les conditions d’exploitation de ces derniers. Un vrai sujet de controverse qu’avait soulevé la fondation Mozilla lors de la réforme des droits d’auteurs européens en préparant une pétition pour une certaine déréglementation adaptée aux technologies actuelles. Un vrai sujet qui confirme la complexité d’adapter des lois dans un environnement très mouvant.

En savoir plus sur cet Ovni qu’est Giphy : https://giphy.com/

Conclusion

L’achat d’images ne vous dispense pas le fait de mentionner son auteur, de même que parfois les images présentées sur Google images comme exploitables seraient plus sujettes à interprétation en Europe et en France au regard des lois plus locales. Prenez le temps de communiquer avec les photographes, dessinateurs et autres créateurs de contenus imagés si vous avez un doute. Si ce n’est pas possible, mieux vaut s’abstenir de prendre le contenu à son profit. Et dans le pire des as, il vous reste votre appareil photo intégré à votre smartphone, non ?

Et vous, utilisez-vous Google images pour rechercher des photos ?

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)

Pas de commentaire