White Hat SEO : qu'appelle-t-on référencement white hat ? On vous dit tout

White hat : technique de référencement « sécurisée »

Le white hat seo, c’est quoi ? Par opposition au black hat seo, il s’agit de ce que l’on pourrait qualifier comme étant toutes les méthodes de référencement naturel qui se veulent « sécurisées »… et même plus. Et même plus, pourquoi ? Nous allons le voir très rapidement, après avoir précisé pour celles et ceux qui ne sont pas encore dans la partie de quoi parle-t-on avec toutes ces histoires de chapeaux.

  1. White Hat, Black Hat, Grey Hat définition
  2. Le référencement White Hat, un SEO vraiment « safe »
  3. White hat technique : les fondamentaux du SEO
  4. Les techniques de référencement white hat
  5. White Hat SEO, la vraie définition du référencement naturel…
  6. Prenons un cas on ne peut plus concret : l’achat de lien.
  7. … ou une vaste fumisterie ?

White, Black, Grey Hat définition, précisions

Petit aparté ici pour les novices et les lecteurs qui s’intéressent au référencement mais d’assez loin, en matière de SEO, la couleur du chapeau a commencé à être utilisée il y a de cela quelques années pour désigner la pratique du métier par les référenceurs. Ainsi, il existe plusieurs – non pas niveaux – mais types de pratique(s) qui catégorisent les experts SEO. Pour pouvoir positionner leurs sites sur les moteurs de recherches, les black hat utilisent des techniques qui sont clairement borderlines et déclarées par les moteurs de recherches comme étant contraire à la ligne de conduite à tenir, les white hat, eux, respectent à la lettre les consignes édictées par les moteurs de recherches* et enfin les grey hat, vous le devinez, se situent entre les deux, parfois plus près des black hat, parfois plus près des white hat seo.

* Nous utiliserons plusieurs fois dans la suite de cet article le terme anglais de guidelines, puisqu’il s’agit non seulement du terme anglais qui désigne les lignes de conduite édictées par les moteurs de recherche mais aussi d’un moyen plus rapide pour le dire.

Le référencement White Hat, pour un SEO vraiment pérenne

Comme son nom l’indique, le référenceur qui pratique le white hat SEO s’emploie, s’échine, s’évertue, à employer des méthodes qui soient parfaitement sécurisées pour votre site Internet. Alors attention, ici, par sécurisé, on entend ici pérenne (enfin du moins dans l’optique de celui qui manipule, ce qui ne signifie pas pour autant assurance tout risque vis-à-vis d’une personne mal intentionnée qui pratiquerait sur votre site du negative seo), ce qui ne veut pas dire pour autant que ce n’est pas technique.

White hat technique : les fondamentaux du SEO

En effet, beaucoup considèrent que c’est automatiquement manquer de technique que de pratiquer un référencement de ce genre alors que pas du tout, bien au contraire. Tout bon référenceur se doit de vérifier que les bases sur lesquelles il va travailler sont solides. Si nous ne prendrons pas ici comme valeur de référence les consignes de Google comme le fait de passer son site en https, ou en AMP, le fait qu’il soit valide au regard des critères du W3C ou autres critères de ce genre, il y a des fondamentaux, qui se veulent « techniques » (ce qui ne veut pas forcément dire complexe pour autant, mais qui restent des optimisations parfaitement techniques à respecter. Ainsi, même les meilleurs black hat seo qui ont tendance à fasciner certaines personnes qui commencent à s’intéresser au métier de référenceur, sont avant tout des très bons white hat. Exemple d’éléments qu’il est nécessaire de savoir maîtriser et dont nous vous avons parlé tout récemment… configurer robots txt, sitemap xml ou encore fichier htaccess et autre fait partie intégrante de l’étendue des missions d’un référenceur chapeau blanc.

Les techniques de référencement white hat

Nous n’allons pas non plus vous dévoiler ici une liste exhaustive de techniques – bien moins secrètes que celles que les référenceurs plus obscurs utilisent mais divulguent un peu moins – que vous pourrez trouver sans difficulté, mais en voici quelques-unes des plus répandues : optimisation de la balise title, linkbaiting, etc.

White Hat SEO, la vraie définition du référencement naturel…

Nous l’avons vu, l’approche du métier par un référenceur white hat consiste à ne pas déroger d’un iota en ce qui concerne les guidelines. Mais cela aurait le plus souvent tendance à aller plus loin. Nombre de white hats ont tendance à considérer que la moindre petite entorse au règlement qu’un référenceur puisse faire devrait automatiquement être sanctionnée par les moteurs de recherche et que toutes celles et ceux qui s’aventurent en dehors du droit chemin mérite(raie)nt la potence.

Prenons un cas on ne peut plus concret : l’achat de lien.

Comme vous le savez peut-être mais dans la négative on vous l’apprend, l’achat de lien est une technique de référencement qui est clairement contraire aux guidelines des moteurs de recherches qui cherchent clairement à lui faire la guerre. Chacun en pense ce qu’il en veut (car d’aucuns pourraient tout à fait légitimement penser qu’après tout le référencement n’est finalement pas autre chose qu’une forme de publicité, promotion qui s’achète en échange d’un prix de marché), mais c’est ainsi, les moteurs bannissent cette méthode.

Sauf que s’il y a clairement une nuée d’achat de liens qui seraient parfaitement indétectables par un moteur de recherche quel qu’il soit et qui n’empêcherait pas votre référencement d’être pérenne, c’est « interdit ». C’est là – et précisément là – que nous trouvons une véritable définition du white hat SEO :

cantonner son action à ce qui se trouve dans les guidelines, éventuellement tout ce qui se trouve dans les guidelines, mais en tout état de cause rien d’autre que ce qui se trouve dans les guidelines.

Les SEO étant friands d’analogies et d’images, considérez que le white hat c’est le bien incarné, la droiture personnifiée, pour les amateurs de Tolkien qui nous liraient, le référenceur qui pratique ce type de SEO serait un peu le Gandalf le Blanc du référencement.

… ou une vaste fumisterie ?

Sauf que voilà, il est parfois facile de juger quand on a la possibilité de faire autrement. Il est parfois facile de cantonner son action à ce que les moteurs stipulent dans leurs conventions quand on a les moyens SEO d’un site web surpuissant, bien trusté et avec de l’ancienneté, et dont la moindre action suffit à faire apparaître ce que l’on veut où l’on veut dans les SERP. La réalité du terrain est parfois plus complexe, les problématiques du client plus difficiles à appréhender ou plutôt à faire appréhender par le moteur.

Et puis surtout, surtout, ce n’est pas parce que le white hat lave son linge plus blanc que blanc que son chapeau ; que pour autant tous les référenceurs qui pratiquent le grey hat ou le black hat sont nécessairement à cataloguer avec les criminels du dernier rang. Les black hat SEO regroupent peut-être il est vrai certains Al Capone du SEO, ils peuvent aussi inclure (comme les grey hat) des chapeaux noirs bien intentionnés qui sont simplement malins (au sens judicieux du terme) ou rigolos comme les blues brothers.

En conclusion, si tous les SEO s’amusent avec des marronniers du genre : « qui sont les meilleurs référenceurs ? » ou encore « le black hat est-il plus puissant que le white hat ?« , la question que vous devez vous poser en premier lieu n’est pas tant de savoir uniquement quelle est la couleur du chapeau que vous (ou votre référenceur) devez porter mais la qualité du chapeau que vous devez porter. Et qu’il soit blanc, gris, ou noir autant vous équiper d’un bon Stetson que d’un couvre-chef troué si vous voulez avoir fière allure dans les SERP de Google (ou autre).

[Total : 5    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)