Image de Google : confidentialité des données, expérience utilisateur...

Image de Google et UX : faites ce que je dis…

Avant d’aller plus loin vous vous demandez peut-être pourquoi cet article ne se trouve pas dans la catégorie dédiée aux créations web, au design et à l’expérience utilisateur ? Et bien tout simplement parce que nous n’allons pas parler de cela ici à proprement parler, mais de l’image de Google et du fait que le géant de Moutain View se permette parfois de s’asseoir royalement sur un principe dont il est l’un des premiers (si ce n’est le premier) à vanter les mérites et à décrire la chose comme indispensable à la bonne santé d’un site web, l’expérience utilisateur. Nous allons ainsi vous donner ci-dessous quelques exemples concrets pour lesquels, soit il relègue bien volontiers l’intérêt de l’utilisateur au second plan après ses intérêts économiques (parce qu’il lui arrive de s’en soucier de son image Google, mais le plus souvent après son porte-monnaie) : confidentialité des données, interface Google Adwords, soit il fait preuve de nombreuses défaillances : résultats sur Google Images, requêtes concurrentielles…

  1. Préambule, pourquoi vous ne devez pas faire comme Google (quand il s’en moque)
  2. Quelques illustrations de déceptions fréquentes
  3. Google et la confidentialité des données
  4. L’exemple de Google Images et des requêtes spammées
  5. la nouvelle interface Google Adwords
  6. Conclusion sur l’image globale de Google

Faites ce que je dis…

Le premier point que nous allons évoquer brièvement ici est l’importance d’une UX qui soit au top. S’il y a encore à ce niveau des zones d’ombre et que cela ne vous parle pas de façon totalement claire, nous nous permettons de vous rappeler que nous vous proposons ici une définition de l’expérience utilisateur. Vous ne devez pas faire comme Google parce qu’il a raison quand il dit que l’expérience utilisateur est capitale. A titre personnel, vous, quand vous allez sur un site d’informations (comme quand vous consultez un journal ou un magazine sur papier) ou quand vous allez sur un site e-commerce (comme dans un magasin dans la vraie vie), est-ce que vous y retournez quand vous avez été déçu ? La réponse est non a priori. Or quand on sait la difficulté et parfois le coût d’acquisition d’un visiteur sur votre site web, vous ne pouvez pas vous permettre de faire n’importe quoi. Deuxième point et non des moindres, Google a désormais acquis une notoriété telle, et plus encore un ancrage dans les habitudes de consommation, que cela le couvre (malgré tout) dans pas mal de ses bêtises. Beaucoup de personnes peuvent en effet être déçues parfois (voire souvent) par Google, comme avec les exemples que nous allons évoquer ci-après, sans pour autant arrêter d’en utiliser les services.

Quelques illustrations où l’image de Google en prend un coup

Nous pourrions en citer d’autres et vous aussi peut-être d’ailleurs, mais voici quelques points qui nous semblent illustrer parfaitement ce que nous venons d’évoquer avec la célèbre politique du : « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ».

Règles de confidentialité Google

Alors ça, c’est le premier exemple qui vienne en tête et qui de ce fait là fait grincer des dents, la politique de confidentialité des données sur Google. C’est sans doute là où Google est le plus négligent avec son expérience utilisateur. Pourquoi ? Et bien parce que là, il ne s’agit plus de contrarier quelques milliers (bon OK millions) de webmasters, non il s’agit de contrarier toute la base de ses utilisateurs. Si le moteur de recherches phare ne s’en porte pas mal pour autant à ce jour, de plus en plus nombreux sont les internautes qui lui privilégient une solution respectueuse de leur vie privée en s’orientant vers des moteurs de recherches comme Qwant ou Duck Duck Go par exemple.

L’exemple de Google Images

Combien de fois vous vous rendez dans le moteur pour rechercher par image en fonction d’une thématique donnée et que vous tombez sur des dizaines et des dizaines (voire plus) de photos pour lesquelles la recherche inversée n’a aucun rapport avec ce que vous cherchez ? Combien de fois des webmasters mal intentionnés arrivent à falsifier les résultats du moteur sans que Google ne semble s’en soucier ? Et même si c’est particulièrement vrai sur celui-ci, il n’y a pas que dans le moteur des recherches d’images que les résultats sont déviés et proposent des résultats différents de ce qu’ils devraient être. Mais pour reprendre l’exemple des images, si vous faites le test chez vous en recherchant « secrétaire », vous allez vous apercevoir qu’une fois les photographies des (quasi-exclusivement) femmes qui illustrent « normalement » le métier (téléphone, casque) Google accorde beaucoup plus de légitimité aux fantasmes d’une pratique féminine du métier légèrement vêtue que du mobilier du même nom… Reconnaissons toutefois que le célèbre moteur de recherches est loin d’être le seul à se laisser par ce genre de manipulations et que les banques d’images, gratuites ou non, offrent elles aussi régulièrement des résultats pour le moins… surprenants.

La nouvelle interface Google Adwords

Autre exemple tout à fait récent, la nouvelle interface Google Adwords… parlons-en… Si vous revenez à l’ancienne version vous avez une pop-up qui revient systématiquement pour vous inviter à passer sur la nouvelle, il y a des filtres natifs non sollicités, des fonctionnalités ont disparu, bref, c’est tout sauf un progrès et la nouvelle version va clairement à l’encontre d’une expérience utilisateur satisfaisante par rapport à l’ancienne…

Conclusion sur l’image globale de Google

Pour conclure, malgré tous ces manquements, nous ne nous inquiétons guère pour « notre ami » moteur de recherches et l’image de Google reste plutôt bonne auprès de la masse donc comme indiqué plus haut, ce dernier bénéficie encore pour le moment d’une marge de manœuvre qui a de quoi faire des envieux. Mais méfiance tout de même, le leadership – si écrasant soit-il – peut avoir ses limites. Parce que si le fait de donner des leçons que l’on ne respecte pas soi-même ne va irriter qu’une population marginale de webmasters, le mépris de certaines règles élémentaires peut coûter cher.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

A propos de l'auteur(e)